Mercredi 12 mai 2021

Société

Le ministre chargé des Infrastructures engagé à promouvoir le logement social

30/04/2021 2
Le ministre chargé des Infrastructures engagé à promouvoir le logement social
Le ministre Nsanganiyumwami : « Il reste à déterminer les sites sur lesquels seront érigés ces appartements »

« Un financement pour 208 appartements est déjà disponible », a déclaré Déogratias Nsanganiyumwami, ministre des Infrastructures, de l’Equipement et des Logements sociaux. C’était ce 29 avril 2021 lors de sa présentation des réalisations de son ministère pour le troisième trimestre de l’exercice budgétaire 2020-2021.

D’après le ministre, il reste à déterminer les sites sur lesquels seront érigés ces appartements. Un contrat de partenariat, poursuit, Nsanganiyumwami, a été signé entre l’Office burundais de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction(Obuha) et le Fonds de de Promotion de l’Habitant urbain (FPHU) pour la mobilisation des fonds en vue de promouvoir les logements sociaux. Il s’agit selon lui, de construire des immeubles pouvant loger beaucoup de famille.

Pour rappel, parmi les mesures phares annoncées dans son discours d’investiture en juin 2020, le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a promis d’améliorer des conditions de vie de ses compatriotes, notamment par la construction des logements sociaux à un prix abordable pour les salariés à faibles revenus.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Nkebukiye

    Et surtout penser à l’utilisation des matériaux locaux pour réduire les coûts.

  2. Libere Nitunga

    Il s’agit d’une belle avancée.

    Dans certains projets immobiliers en Afrique, on a souvent des surprises lorsqu’on n’a pas pris suffisamment de précautions pendant la phase de préparation : tout se fait sur papier et non pas sur base d’échantillons ou maisons – témoins.

    Voir par exemple scandale immobilier au Ghana, caractéristique d’un manque de préparation détaillée du projet avant son lancement. Tout le monde y perd.

    https://www.ghanaweb.com/GhanaHomePage/NewsArchive/Saglemi-housing-project-Atta-Akyea-s-US-114-million-embezzlement-claim-empty-GED-1091287
    Et pour le bon exemple, on peut citer le NCA au Kenya, équivalent de l’OBUHA.
    Il a mis gratuitement un espace à la disposition des entrepreneurs, pour l’exposition de leurs offres de maisons – témoins à coût abordable.
    « Affordable Housing Village » à Nairobi. Telle maison pour tel prix dans un délai de tant de mois.

    Par exemple :
    i) Votre capacité de remboursement est de 500.000/mois pendant 15 ans ? Alors vous aurez cette maison en 2 chambres et 2 salles de bain, dans un rayon de15km du Centre-Ville.

    ii) Votre capacité de remboursement de 1.500.000FBU/mois pendant 15 ans ? Alors on peut vous offrir cet appartement en 3 chambres et 3 salles de bain dans un immeuble de 5 niveaux, dans un rayon de 5km du Centre-Ville. Etc.

    Plus on est précis au départ, mieux c’est pour toutes les parties prenantes : Bénéficiaires, entrepreneurs, institutions de financement, organismes de régulation et de contrôle, etc.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 1 435 users online