Mercredi 12 mai 2021

Emery Kwizera

01/05/2021

PARCEM propose des préalables pour le redressement et la relance économique du Burundi

L’ONG locale Parole et Action pour le réveil des Consciences et de l’Evolution des Mentalités, PARCEM, a profité la veille de la journée mondiale du travail pour proposer particulièrement au gouvernement burundais un plan de redressement et de relance économique.

30/04/2021

Le ministre chargé des Infrastructures engagé à promouvoir le logement social

« Un financement pour 208 appartements est déjà disponible », a déclaré Déogratias Nsanganiyumwami, ministre des Infrastructures, de l’Equipement et des Logements sociaux. C’était ce 29 avril 2021 lors de sa présentation des réalisations de son ministère pour le troisième (…)

29/04/2021

Centre-ville : un parking de plus en plus délabré

Le parking des bus desservant le sud de la ville de Bujumbura est en mauvais état. A l’entrée et même à la sortie des bus, l’état de la route est déplorable, quelques fois, les bus vétustes peinent à franchir les (…)

28/04/2021

La pénurie du sucre perdure

Le sucre est devenu une denrée rare depuis plusieurs jours dans différents quartier de Bujumbura. Les commerçants affirment ne pas être approvisionnés sans savoir la cause.

26/04/2021

Le livre numérique a la cote auprès des jeunes

Alors que ce vendredi 23 septembre le monde célèbre la journée internationale du livre, le constat est que le livre numérique entre de plus en plus dans le quotidien des jeunes à Bujumbura.

24/04/2021

Littérature: l’ancien président Ntibantunganya réclame une politique qui encourage la lecture

Lors de la célébration de la Journée internationale du livre dans la soirée de ce vendredi 23 avril 2021 à l’Institut français du Burundi, l’ancien chef d’Etat en même temps auteur, Sylvestre Ntibantunganya n’a pas a été tendre avec les membres du gouvernement (…)

17/04/2021

Au coin du feu avec Jean-Claude Kavumbagu

Dans le Burundi traditionnel, le soir, au coin du feu, la famille réunie discutait librement. Tout le monde avait droit à la parole et chacun laissait parler son cœur. C’était l’heure des grandes et des petites histoires. Des vérités subtiles ou crues. L’occasion pour les anciens d’enseigner, l’air de rien, la sagesse ancestrale. Mais au coin du feu, les jeunes s’interrogeaient, contestaient, car tout le monde avait droit à la parole. Désormais, toutes les semaines, Iwacu renoue avec la tradition et transmettra, sans filtre, la parole longue ou lapidaire reçue au coin du feu. Cette semaine, au coin du feu, Jean-Claude Kavumbagu.

13/04/2021

Syndicat Sepeduc : la crise de leadership perdure

Depuis plusieurs mois, deux tendances se disputent la présidence du syndicat des enseignants professionnels de l’Education(Sepeduc). L’une est dirigée par Gérard Niyongabo tandis que l’autre conduite par Tharcisse Havyarimana.

27/03/2021

Le président Ndayishimiye exprime sa gratitude à son homologue égyptien

« Le président Al-Sissi a tout fait pour que le Burundi soit stable et voilà la sécurité est revenue », s’est réjoui le président burundais dans une interview qu’il a accordée à Nile TV international et posté sur le site (…)

24/03/2021

Visite du président Ndayishimiye en Egypte : les premiers accords sont signés

« L’Egypte et le Burundi signent des mémorandums d’entente en matière de tourisme, de l’enseignement, de la culture et de la communication », peut-on lire sur le compte twitter de la présidence ’’Ntare Rushatsi House’’ de l’après-midi de ce mercredi (…)

04/03/2021

Etat de surdité au Burundi : les chiffres actualisés laissent à désirer

« Les données sur la surdité au Burundi restent parcellaires », a reconnu Dr Onésiphore Nzigirabarya assistant du ministre lors de la célébration de la journée mondiale de l’audition au Burundi ce 3 mars 2021 à Bujumbura. Néanmoins, il a (…)

03/03/2021

Lumitel : les clients montent au créneau contre la mauvaise qualité de l’internet

Les usagers de l’internet vendu par l’entreprise de télécommunication Lumitel ne décolèrent pas, depuis 3 semaines. En cause : une vitesse d’internet jugé trop lente et chère. Lumitel a réagi à travers un communiqué qui n’a pas rassuré ses clients.