Politique

Déclaration de l’Eglise catholique : « C’est de l’artillerie lourde »

07/03/2015 Antoine Kaburahe 69

Dans une déclaration sans aucune ambiguïté, l’Eglise catholique du Burundi prend clairement position contre un 3ème mandat du président Nkurunziza.

Les Evêques de l’Eglise catholique  ©Iwacu
Les Evêques de l’Eglise catholique ©Iwacu

La déclaration en Kirundi est sortie dans la soirée de ce vendredi. Les huit évêques catholiques du Burundi s’expriment clairement.

La déclaration en 12 points dont Iwacu a obtenu une copie, demande, notamment en ses points 5 et 6, que les Accords d’Arusha soient respectés : « Ijambo rikuru kandi ridafobetse Abarundi bemeranije, bakongera bagapfundika, ni uko uwuramutse atowe akaba umukuru w’igihugu c’uburundi, uwari we wese atorenza ibiringo bibiri vy’imyaka itanu »
Traduction : « La parole ( Ijambo, en kirundi peut signifier accord, convention) essentielle et claire, c’est que les Burundais se sont convenus que celui qui est élu pour être chef de l’Etat du Burundi, qui qu’il soit ne peut dépasser deux mandats de cinq ans »
L’Eglise catholique du Burundi réputée très réservée et « diplomate » a cette fois pris position.
Il y a quelques temps, l’archevêque de Gitega, Mgr Simon Ntamwana, une des voix respectées du Burundi, s’était opposé clairement contre un éventuel troisième mandat du président Nkurunziza.

L’entourage de l’actuel chef de l’Etat avait minimisé et évoqué , « une opinion personnelle de Mgr Ntamwana ».
Cette fois, la déclaration est signée par les huit prélats et doit être lue dans toutes les églises catholiques ce dimanche.
Sur cette prise de position de l’Eglise catholique, sous anonymat, un haut cadre du parti interrogé par Iwacu a lâché « c’est de l’artillerie lourde.»
A suivre.

Forum des lecteurs d'Iwacu

69 réactions
  1. Ndagerameza

    Merci aux eveques de l’église catholique du Burundi pour votre message de prevention.Vous venez de remplir votre mission.Nous osons croire que votre message tombera dans les oreilles du President NKURUNZIZA dans les bras de de la Reverende Pasteur BUCUMI Denise. Nous esperons egalement qu’entant que mere et epouse elle conseille son mari de ne pas faire tomber dans les pleurs et lementations le pays. Qu’il continue a organiser des croisades évangeliques à chaque 26 août et fin de l’année .

  2. Karundi

    bivana n’umuboshi

  3. Vuvuzela

    A mon Peter bien aime, je dedie la chanson “..Hiiitamwo neezaaa, hiitamwo Yesuuu, naaaayo satani we n’umubeeeshiii….” S’il vous plait mon President, ne nous remenez pas dans des situations comme, entre autres, 1993. A cette epoque vous etiez peut-etre justifie de saisir les armes, mais cette fois-ci, nous risquons de comprendre tous ceux qui vont se comporter comme vous, contre vous. Vous n’avez pas le monopole de frustrations.

    SVP, choisissez le bon sens et acceptez gaillardement de vous retirer. Bonne chance.

  4. Mpebentwenge

    J ai lu et relu les différentes interventions des internautes.
    Le problème de fonds n est pas le 3eme, le 4eme ou 5eme mandat, ce que dit ou ne dit pas la constitution.

    Mon constat amer est celui-ci: Nous sommes dans une république bananière, ou on tord la loi a sa convenance.
    Les défenseurs de Peter veulent porter la question devant la cour constitutionnelle parce qu ils savent que ces bagabo ont les mains liées et sont incapables de dire le droit rien que le droit.
    Lorsqu on a vole le Falcon 50, n y a t il pas un député de Rumonge qui a dit que le président pouvait le donner en cadeau (Ceci dit en riant, c était au cours du premier mandat). Cela prouve a suffisance que la loi, on l applique quand ça vous arrange.
    N y avait il pas des lois qui punissent la corruption! Les a t on appliquées!!
    Dans quels pays change t on la constitution pour donner un deux mandats supplémentaires a un potentat dictateur! Ca faillit arriver au Burundi.
    Mais en Ouganda, Angola, Cameroun, Zimbabwe, etc…. ne l a t on pas fait!!!!
    Quel est le degré de corruption de ces derniers pays!!!! Ils sont tous bons derniers dans la liste.

  5. Moteur C

    Cher Gakanya, uwikeka amabinga aba ayarwaye. Yavuze, ngo emera mutwarwe biciye mu matora, nawe uca wikeka yuko avuze abatutsi. Cira birarura. Les sondages disent que Cndd-fdd va gagner à plus de 60 % (le sondage a été publié sur ce même site) si on allait en éléction. C’est vrai que les candidats au Cndd-fdd ne sont plus crédibles, à part le populaire Peter (la population rurale aujourd’hui ne chante que Peter et voilà pourquoi on ne veut même pas qu’il pose la question à la Cour Constitutionnelle). Maintenant, si Peter ne se présente pas, il y a beaucoup de chances que Rwasa récupère son parti à la dernière minute, et quitte le Ranac. Mais s’il y va avec le Ranac, et qu’il gagne les présidentielles (vu les 30% d’indécis qui peuvent changer la donne), il sera un président sans parti majoritaire, donc pas de députés qui soutiennent sa cause, son programme. Un président sans pouvoir, une alternance ratée car le Cndd-fdd aura bcp de députés, blessés certès, mais près à en découdre.

  6. Moteur C

    None barya ba Catholika bose bakiriye agakiza muri birya bikorane, ugire uvuge yuko bari basinziriye ? Twese turabizi yuko Peter mandat ziwe zaheze, mugabo ntimubishire muvy’amadini pleaaase, nabo ba Eveques bavuze ico biyumvira kugira bakebure nkuko Société civile iriko irabikora. Nta pouvoir bashize kubantu, bavuze ngo umwe wese aze asenge, atore ico yiyumva kumutima, atagahato, ataterabwoba. Kubazi politique nabo, atari Peter ni Rwasa canke Bunyoni, none mushaka umukizwa wa kabiri (Rwasa est plus intégriste que Peter) canke umusuma wa kabiri (Bunyoni est pire que Peter en matière de corruption)….hahaha

  7. Karabagega

    Ndagushimiye. Ariko uti’ Tureke umwe wese tumujije kuvyo yadukoreye?” Erega aho nyene niho vyugariye ibi vya mandat. Personne ne sait se regarder dans un miroir et se juger. Il croit tojours qu’il est le meilleur. Eeeh mama ngo ntawundi mukuru w’igihugu yari bwubake autant de classrooms, autant de centre de sante, ngo ntawundi twari bwabone yemera agacanga isima. Et pour nos “fameux electeurs” barasasira bati: Ni umwe wenyene aragahora ku ngoma. ivyo vya PIB par habitant, croissance d’apres guerre…..NTUTUBAAAAZE MUTAMA

  8. nukuri

    Ntabwo azitoza ariko ntaho tuvuye ntaho tugiye. None Bunyoni nunva ariwe Busuma; ariweTwita Bubegito none tuzogira gute. Ewe abarundi twaragowe nta na oposition fort mbona kandi vyari gushoboka ko tuhindura le povoir ariko ububegito bwabanyamigambwe bacu. birababaje pe.

  9. Mutima

    @Mandela
    Il y en a qui commentent sans avoir lu. Je vais recopier :
    (Note : il ne faut pas interpréter cette question comme si le CNDD-FDD va déclencher des violences si les autres candidats ou l’opposition n’accepte pas que Nkurunziza se présente).

  10. Federation

    Pour tout homme intelligent (et je pense que M. Pierre Nkurunziza en est un) doit déduire de cette prise de position qu’il n’y aura plus de 3ème mandat. Et tant mieux. Notre énergie peut enfin être consacrée à des sujets bien utiles au développement de notre nation.
    Amahoro.
    ——————
    M. Athanase Karayenga le résume parfaitement :
    « En réalité, la prise de position de l’Eglise catholique contre un éventuel troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza constitue un séisme politique de magnitude 99 sur l’échelle de Richter qui n’en compte que 9 ! »

  11. Mandela

    Donc, d’apres toi P. Nkurunziza = la paix au Burundi et sans lui c’est la guerre, donc. Attention, la cours penale Internationale interprete les ecris. Et comme les uns le disaient haut, Bagaza qui en 1986 maitrisait tout l’appareil de l’etat, la police, l’armee, la justice, l’economie en bref, toute ce qui fait la vie du pays, a vite ete mis aux oubliettes quand il a voulu engager une guerre contre cette grande artillerie qu’est l’Eglise yubakiye kw’ibuye. Or Peter n’a de mains maises sur rien.

    1. La police = CNDD – FDD + 5 autres mouvements armes.
    2. L’armee = CNDD – FDD + 5 autrs mouvements armes..
    Peter n’a donne des avantages qu’a quelques uns du CNDD – FDD, meme pas tous. Et les autres issus des 5 mouvements en sont frustres. Tu ne voit pas que vous jouez le 1 contre tout ce reste.
    Tu parle des electeurs, mon ami moi j’appelle ceux la le peuple qui danse pour celui qui vient au pouvoir, BA NTAMBIRA AKAJE. Aujourd’hui ils le chante, demain ils vont le vomir. Uribuka ngo Bagaza niwe yabugarukiye araberewe…….et apres que n’ont – ils dis contre lui. Open your eyes brother. Do not be so fanatic…..Le Burundi devra continuer de vivre apres les noms. Umunyagihugu umubwira uti korora Ikabutura nkubite ko inkoni agaca ayikorora mon ami……..

  12. Ndikumana Roger

    @Gima.
    Logiquement, une communauté qui s’oppose clairement au risque pour sa sécurité, aux aspirations de kizigenza supérieur, ne peut pas tomber dans les pièges où est tombée la même communauté de l’autre côté du pays voisin.

  13. Ndikumana Roger

    L’histoire d’u 3ème mandat nous fait parler,…pour ou contre et surtout contre, contre,contre,…!
    Mais est ce “vraiment” pour un 3ème mandant qu’on s’acharne contre?
    Est ce que si son Excellence Nkurunziza et son équipe avaient de bonne réalisations dans toutes les domaines du pays (économie, justice, sécurité, santé, bonne gouvernance, développements des infrastructures, éducation, redevabilités (accountability) du gouvernant au gouvernés….) etc etc etc ,….nous parlerions de ce fameux 3ème mandant comme nous sommes en train de le faire aujourd’hui?
    Je crois que NON.
    Je crois que nous aurions fermé les yeux et les oreilles et laissé les politiciens qui prenaient l’avion à l’époque pour aller signer les accords à Arusha sen charger,….et je crois que ça n’aurait pas fait autant de bruit.
    Mais quand dans un Etat de droit et au 21è siecle les gens sont massacrés en plein jour ici et là, que l’argent du contribuable disparaisse dans les poches d’un poignet de gens, gucinyiza abandi hitwajwe son appartenance politique, kudatunganyirizwa uhugujwe,…et que pour avoir une éducation/soin de qualité,…il faut partir au Rwanda, uganda, kenya, Inde,….,alors même qu’on se range parmi les pays les plus pauvres et corrompus du monde,…..il y a de quoi se demander sur l’intérêt de son 3è mandat.
    C’est vrai qu’on risque de déchanter aussi avec le prochain président, mais qu’on laisse un autre burundais essayer.
    Son appartenance politique, ethnique, régionale ou religieuse m’importe peu.
    Erega dans la région hari nabasigaye barwara amavunja bakayita amarundi!
    Quel objet de moquerie est devenu notre pays!
    NB:”Oui,…mubishatse, buhorobuhoro, mumutekano no mubwitonzi ntangere, mwokwiga kukibazo ca za mandats,…mukaraba ko abarundi bokwemeza ko uwoba yatwaye neza igihugu akagihesha umutekano niterambere riramye kuri bose, yoshobora kwitoza sans limitation de mandats peut être que cela peut motiver nos dirigeants à bien nous diriger vu que c’est nous les burundais qui voterions pour lui.”
    Mais pour le moment, restons sur les accords d’Arusha car rien ne motive son fameux 3ème mandat.
    C’est mon point de vu, je suis ouvert aux critiques et je vous remercie.

  14. duciryaninukuri

    Encore malgré la mise en garde :
    Mbega ko abasenyeri babujije ka mwa bantu gukoresha amajambo yabo mukurwanya uyu canke uriya atahobihuriye nagato n’ico bashatse kuvuga, ariko abajournaliste mukaguma mutanga inkuru ihengamye canke inyegeje igice c’ukuri kwabo.
    Ko mutavuga ko bihanije abishimikiza ijambo ryabo (manipulation de l’opinion nkuko nkunda kubivuga)mu kurondera inyungu batari buronke baciye mu zindi zigororotse. Aha nije ndengejeko.un vra politicien qui veut réellement l’etre à long terme doit jouer dans la droiture.
    Ibintu bibiri:
    1. Ndabona, nitegereje aho mbaye ko CNDD-FDD izotsinda, ariko baratinya, nko muri 2010 d’ailleurs, kandi n’ibisanzwe. Kubera iki nemeza ibi? kuko opposition iri divisée plus que jamais,… ou bien elle est tatonnante,…bien que capable de mordre!
    2. Ivyo abenshi bavuga bakanarenza urugero ko mbona kuri terrain atabibisigura : nk’izi nduru zitubuza gutekanirwa twebwe batobato kandi ivyo bafpa bitaturaba de façon rapprochée. Ejo nibitagenda uko bavyibaza bazodukundira kwigumira mu mahoro? Ubwo bazosubira kuronka ijambo ryokwumvirwa he? Tout excès nuit à son auteur qu’on le veuille ou pas!

    Impanuro kuri mwese:
    Dutegurire amatora meza , turinde izo nduru za bure, tekane uwutsinda ashigikirwe abandi nabo barindire inyuma y’imyaka itanu ubona ko hamaho ratrapage iki naco si gito! Vive la démocratie!

    Cibitoke bis akuna, ige kugwanisha ukuri mu nzira nziza naho abenshi mbona urugamba rutinze rubatesha sereinité et droiture. Restez vous vous même, après les élections le Burundi restera le Burundi que vous connaissez kandi abarundi ntibariko basubira inyuma baciye muri vyinshi.
    Nzosubira kuvuga après les élections guko manipulation de l’opinion yarenze urugero.

  15. Lead

    @Mutima,
    1. Que la Constitution prime ou pas sur l’Accord d’Arusha est une distraction, du moins pour les initiés.
    2. Personnellement, je brule d’envie de voir le CNDD-FFD aligner Nkurunziza en 2015. Ca nous aidera a restaurer (enfin!!!) la justice burundaise.
    3. A mon tour, j’ai une nouvelle pour toi. Si Nkurunziza se presente en 2015, le CNDD-FDD pourrait ne pas participer aux elections presidentielles. Ne me demandez pas comment. Et il n’y aura pas de violence, sois-en rassuré.

  16. hat

    Je trouve que la position de l église catholique est courageuse et tranche avec ses agissements antérieures. Merci on se souviendra de vous comme de grands hommes et de véritables bergers. Si en 1972 vous étiez sorti pour dire non à l hécatombe je reste convaincu que certains auraient été épargnés,si en 1993 vos aviez agi en bon bergers ,des vies auraient été préservées. Mais vaut mieux tard que jamais, j admire votre prise de position.

  17. NEEMA GEDEON

    Iyoba ivyo tuboshe vyose kwisi biba biboshwe no mw’ijuru, ntamurundi n’umwe yoba asigaye ataboshwe. Ko bamwe tuboha abandi, hama nabo bakadusubiriza mu ndumane…
    Heureusement ko Imana yoyo atawuyiboha…

  18. michou

    Tout le monde est d’accord qu’un président de la république ne peut pas faire plus de deux mandats. Le problème est dans l’interpretation des lois actuels. Le burundi pour des raisons historiques s est doté des lois emmenant des accords d’arusha et la constitution. S’il y’a des contraction dans ces deux lois dans leur interpellation, ce n est pas la faute du parti au pouvoir et encore moins du président Nkurunziza.
    S’il y a des responsables de la confusion de ses deux lois, demande aux personnes qui les ont rédigées et de préciser leurs motivations. Dans tous les cas, la loi constitutionnelle prédomine sur n importe que loi et pas seulement au burundi mais aussi dans d’autres pays qui se sont donné des lois tel que la charte de droits et libertés et autres règlements. L’ église catholique du burundi, il est aussi coupable au même pied
    d ‘égalité que les partis politiques et la société civile qui étaient dans les négociations d’arusha dans cette confusion d’interprétation des mandats du président. En plus je ne vois pas pourquoi vous vous focalisez sur le mandat de Nkurunziza de 2015 puis qu’ après il n y aura plus de problème de confusion de ses deux lois sur les mandats de président.

  19. Nkurunziza akirahira ubwambemuri 2005, yavuze ko Imana yari yaramuhishuriye ko azoba umukuru w’Uburundi. Urumva n’abamutoye ico gihe ntiyabashimiye, kuriwe kwabaye ugushaka kw’Imana. None iyo Mana yiwe, ntiramuhishurira ngo imwereke ko yatwaye nabi?
    Ivyarivyo vyose naho yoba yemera iyo Mana, ntiyokwirengazgiza ko iryo shaka ry’Imana rirangugwa n’abantu ngaha kwisi. Abantu lero bariko barasemerera bagira bati ibiringo vyawe vyarangiye ntabirengagize. Nibo Imana icako!!!

  20. Gima

    @Pat
    Wewe kurubu ntaco yakumariye, ariko hari benshi yakimariye. Nta baronkera rimwe. Buca zihinduka; uraba uratonda ntibize bigucike!!!

  21. Akamarampaka

    Urateye isoni Gakanya, urumva wewe ushigikiye abambere rero ko bica neza!!! Ngo mugabo ntibakeregwa nk’impene naba polisi. Wewe utegerezwa kuba ata myaka mirongo itatu ufise. Urabaza abagukurira amabi yabaye kuva mu myaka ya za mirongo itandatu. Mbe kwica neza n’ukuhe? n’inde afise uburenganzira bwotwara ubuzima bw’umuntu. Ico bikora haba abakera canke abubu bose bakuraho ubuzima bw’ikiremwa muntu kandi ataribo bamuremye. Abarundi twige kutama tuzana ivya moko mu bintu vyose bibaye, uvugira uwundi ivyo atavuze. Biboneke ko uri umunyamacakubiri, yamara ntaho azogushikana, nico gituma k’Uburundi iterambera rikiri kure nk’ukwezi. Muta umwanya mwiyumvira ingene mutegena imitego, ingene muzicana, aho kwiyumvira ingene mwoteza imbere igihugu cabibarutse.

  22. Gima

    @happpy et Roger
    Alors le jour où l’Etat s’immiscera dans les affaires internes de l ‘Eglise catholique, il faudra qu’elle assume.
    Dans un pays voisin, l’Eglise n’est pas en train de rire…

  23. MINANI

    Ikiboneka ni kimwe. Tout le monde est déjà conscient que le CNDD-FDD va gagner les élections. Même la déclaration des évêques le montre sous un ton voilé. Mais, si Nkurunziza part et qu’il est remplacé par Bunyoni, on aura fait quoi? La situation risque de s’empirer et les gens risquent de regretter.
    Le mieux aurait été non pas un “changement à la tête de l’Etat” comme disent les évêques, mais un changement de pouvoir. Or, sans opposition, avec une société civile mono-ethnique, un tel changement n’est pas possible dans l’immédiat.
    Attendons un peu voir l’UMUKENYURO des DD. Pas encore le moment de crier victoire.

  24. Theus nahaga

    Cela commence à être intéressant. Si au CNDD-FDD il y a des leaders, l’heure es arrivé pour eux de sortir du silence. Cette histoire me rappelle celle de Lech Walesa signa les accords de GDansk avec un stylo á l’effigie du Pape Jean-Paul II en 1980. Ce jour-là, le Général Jaruzelski saisit qu’il venait de perdre devant Solidarność.
    Dans l’histoire Burundaise, on se souviendra de Bagaza du milieu des année 1980 et sa guerre larvée contre l’Eglise catholique. Cet homme détruisit les espoirs qu’il avait suscités jusqu’en 1982 par cet acharnement à vouloir être le seul à penser dans le pays. Cet entêtement lui fut fatal, et on sait la suite. Au CNDD-FDD ceux qui veulent sauver leur pitance vont devoir sortir des rangs. La solidarité avec Nkurunziza va devenir un boulet, si cette déclaration des Evêques est lue dans les Eglises du Burundi.
    Cette déclaration a une autre portée qui dépasse Nkurunziza que nous pouvons commencer à rejetter dans l’histoire, le Burundi apprend petit à petit qu’il n’est pas un oie que l’on gave contrairement à ce qu’en pense Nkurunziza et ses courtisans. Cela est une bonne chose et je m’en rejouis. Tout pouvoir qui viendra devra savoir qu’il y a des citoyens vigilants qui sauront trouver le cheveux dans la soupe. Ces citoyens qui refusent le rôle de claqueur que veut imposer chaque pouvoir en place, ces citoyens-là humanisent leur pays et le sauvent du déshonneur.

  25. Athanase Karayenga

    Mon cher Busorongo,

    Ce n’est pas une faiblesse, du tout, d’être jeune. Bien au contraire, c’est une période magnifique de la vie, propice pour apprendre et approfondir l’histoire de son pays notamment. En l’occurrence, la question que vous posez est très importante et très pertinente.

    Quel a été le rôle et la position de l’Eglise catholique par rapport aux pouvoirs issus des coups d’Etat militaires ? C’est une question très vaste et très complexe aussi. Il faudrait y consacrer beaucoup de temps de recherche pour y répondre de façon intelligente et respectueuse de l’histoire de notre pays. En attendant que quelqu’un mène cette étude complexe, il convient de rappeler que l’Eglise catholique a souvent eu des relations compliquées et conflictuelles avec l’Etat burundais.

    Lors de la messe pour célébrer le premier anniversaire de la République, Mgr Michel Ntuyahaga a prononcé une homélie qui a choqué les républicains, dont le président Micombero. Le prélat rappelait que les rois et la monarchie burundaise n’avaient pas que des défauts. La monarchie avait même des mérites dans la gestion du pays sur une longue période de notre histoire.

    Cette homélie prononcée en présence de Michel Micombero à la cathédrale a créé une atmosphère d’hostilité entre Mgr Ntuyahaga et le président de la République. Il a été décidé, me semble-t-il, que le président Micombero n’assisterait plus à des messes d’action de grâce célébrées par Mgr Ntuyahaga, accusé par le pouvoir de l’époque de faire le jeu de l’opposition.

    Tout le monde a en mémoire l’hostilité avérée du Président Bagaza contre l’Eglise catholique qu’il soupçonnait de soutenir le mouvement de la théologie de libération au Burundi. Lequel mouvement était suspecté par le pouvoir de Bagaza d’être la couverture officieuse de l’opposition incarnée par le mouvement sahwanya. Or, ce réseau sahwanya, selon le pouvoir de Bagaza, constituait une couverture clandestine, un réseau de prière organisé à travers le pays pour permettre à l’opposition de s’organiser comme force politique alternative. Ce qui n’était pas faux d’ailleurs !

    Pendant cette période de défiance radicale entre Bagaza et l’Eglise catholique, beaucoup de prêtres, burundais et étrangers ont été persécutés, emprisonnés et expulsés du pays. Les relations entre Mgr Bududira et le président Bagaza étaient particulièrement tendues. Au point que le gouverneur de Bururi, M.Vyamanga a pris l’initiative d’arracher une grande croix plantée devant la cathédrale de Bururi et de l’emmener en prison.

    Oui, vous avez bien lu ! Il fut une époque où l’Etat burundais emprisonnait des prêtres catholiques et des symboles du christianisme comme la croix. En même temps, l’Etat interdisait les cloches et la messe en semaine.

    Par ailleurs, comme je le signalais dans ma première contribution, l’Eglise catholique a payé, depuis des décennies, un lourd tribu à la guerre et à la violence. Pendant les multiples guerres civiles dont le cycle infernal commence en octobre 1965, des évêques, des prêtres, des frères, des soeurs, des catéchistes, Hutu ou Tutsi, ont été massacrés en masse ou on pris le chemin de l’exil.

    L’Eglise catholique, plus que toute autre confession, a perdu beaucoup de ses membres éminents ou modestes. Qu’il suffise de rappeler Mgr Ruhuna, Mgr Courtnay, Nonce Apostolique, les religieuses de Kiremba, de Kamenge et même, dans une certaine mesure, les adeptes de Zébia massacrés en martyrs sur leur lieu de prière et de rassemblement.

    La position de l’Eglise catholique dans le débat sur l’hypothétique troisième mandat doit donc être analysée comme une alerte sérieuse. L’Eglise catholique du Burundi, espère prévenir les risques de violences si le Président Pierre Nkurunziza se représentait pour un troisième mandat.

    Car, faut-il le rappeler, aller à l’encontre des Accords de Paix d’Arusha, de la Constitution adoptée par référendum en 2004, du vote récent de l’Assemblée Nationale, c’est véritablement ouvrir la boîte de tous les malheurs, la boîte de Pandore, comme on dit. C’est violer la légalité démocratique et exposer le pays de nouveau à des aventuriers qui pourraient profiter du chaos institutionnel pour faire un coup d’Etat.

    Il ne faut jamais exclure cette triste hypothèse. Il faut garder à l’esprit le syndrome du capitaine Sanogo au Mali qui a renversé un président, en fin de mandat, pourtant réputé démocrate, le général ATT. La suite, on la connaît. Effondrement de l’Etat malien. Guerre dans le nord du pays. Intervention militaire étrangère. Bref le chaos dont le pays a beaucoup de mal à s’extirper grâce à des négociations qui viennent d’avoir lieu, non pas à Arusha mais à Alger.

    A ce propos, il faut lire attentivement l’analyse des services de renseignement burundais publié récemment. Le risque d’une cassure de l’armée burundaise en deux camps opposés y est décrit avec beaucoup de lucidité et de clarté. Elle donne froid au dos car elle est prémonitoire. Cette analyse annonçait aussi l’hostilité de l’Eglise catholique au troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza. Ce qui ne constituait qu’une hypothèse est devenue réalité.

    L’Eglise catholique du Burundi, comme tous les corps constitués et organisés, a donc fait son analyse et a pesé le pour et le contre. Elle arrive à une position sans appel. Il faut à tout prix éviter que le Burundi sombre de nouveau dans la violence à l’occasion de la bataille pour un hypothétique troisième mandat que le Président Pierre Nkurunziza.

    Une neuvaine de prières suffira-t-elle pour calmer les esprits et donner au Burundi, une chance historique, d’organiser une transition démocratique et pacifique à la fin du prochain cycle électoral ? L’Eglise catholique du Burundi croit encore au miracle ! Dont acte !

    Athanase Karayanga

  26. KIRADODORA

    L’église catholique veut montrer à la “ville et au monde” la vraie face de l’homme qui organise avec faste des croisades évangeliques à chaque 26 août et fin de l’année qu’il n’est pas un adepte du Christ. Si NKURUNZIZA Pierre qui dort avec une Révérende pasteur peut se permettre le mensonge sur le 3ème mandat ( Pour rappel l’Hon Richard a montré qu’il aura transgressé le 7ème et 8ème commandement : vol et mensonge),cela prouve à suffisance que les croisades organisées était une sorte marketing/show biz pour endormir la population. Je me rappelle toujours de l’image de Peter dansant au côté du “général” Adolf et de Me Giswaswa.

  27. Rumson

    @ Mutima,
    “La politique devrait être laissée aux politiciens, la religion à ses prêcheurs, la communication aux communicateurs, et surtout, surtout… le vote aux électeurs”(sic)
    Certes je respecte votre opinion et la diversité des opinions fait l’harmonie du monde!
    Mais alors,vous affirmez ex cathédra à une personne lamda,un citoyen burundais -Umwenegihugu(très péjoratif non?)- de fermer quant à la gestion de la chose publique.
    De prime à bord, vous paraissiez être un démocrate mais je me rends compte que je me suis trompé sur votre personne!
    Qui rend compte à qui?Auriez-vous déjà changé la définition du concept “Démocratie”,le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple?(Umwenegihugu au sens premier du mot ).
    L’Eglise

  28. lecteur14

    Tu as tout faux, la vrai raison de refuser ce mandat c’est parce su’il a fini ses 2 mandat et que le 3e est illegal. Si le president viole la loi, qui va la respecter? D’où l’instabilié .

    Nkurunziza n’est pas eligible, donc il ne peut pas pas se presenter. On se fiche de savoir s’il sera elu ou pas.

  29. lecteur14

    @Gima
    Ce n’est pas l’eglise qui a decidé le nombre de mandat si tu le savais pas.
    Et ton chere Nkurunziza a bien signé cet accord.

    Pour le reste, l’eglise a le devoir, comme toute institution qui oeuvre pour l’honetete, de rappeler le peuple de Dieu à la raison

  30. lecteur14

    Aho nicire burarura, ntiziga gushobora kugira vatican nyakuri. Ariko iragerageza uhongoke nayo yarisigaranye

  31. GAKANYA

    Ton commentaire aux envolées guerrières a peine masquées cache mal la haine que tu as envers une partie de la population. Pourquoi ne dis-tu pas a la place de la democratie , vive la machettecratie, kalashcratie?. Ngo ubwoko sibwo bwica hica intwaro mbi. Abantu bishwe muri iyi myaka cumi twitwa ngo turi muri democratie bazize iki?( ngo n’ahandi barapfa nico civugo)
    Mugabo ntibakererwa nkimpene n’abapolisi. ubucamanza ntibwahengama gushika naho umutwe ukora hasi….
    Tuzosubira mwene wa. Uraye uriye, ugataha amarembe, shimira imana uyisabe kwejo vyogenga uko bukebuke umuntu yisubirire iyo yaje ava amarembe,

  32. GAKANYA

    Dwaludo ivya Gatulika nyakuri ntavyo yoshobora. Ahubwo bagiye gukorana na Zebiya ngirango.

  33. GAKANYA

    Reviens sur terre mon frère. Ikiboshe kwisi……

  34. Mututsi

    @ Mutima: Pouvez vous nous dire a quelle religion ou eglise Nkuru appartient? Pour ton information, Nkuru n a jamais combattu l’Eglise Catholique, au debut de son premier mandat en 2005, il circulait de paroisse a paroisse, entrait dans les Eglise et communier meme pou apres des positionner sur l’Altar et commencer a dire du non sense. C’est cette Eglise Catholique qui lui a interdit de venir GUSAMAZA.
    Jusqu’a maintenant, il heure dans toute petite eglise qui accepte de lui ouvrir les portes contrairement a sa femme qui elle a trouve une petite eglise qui l’a meme investi pasteur BUCUMI.
    Dis moi a quelle eglise appartient notre PIERRE NKURUNZIZA future ex president

  35. NEEMA GEDEON

    Naho abarundi bokwumvikana, bagasanga vyoba vyiza ko Président Nkurunziza atosubira kwitoza; nticobuza ko twebwe abizera ijambo ry’Imana duheraheza igishabisho cacu gurtya: ” ariko ntibibe nkuko tugomba, bibe nkuko wewe ushaka”.
    Imana niyo ikwiye kugira Ijambo ryanyuma, kuko yoyo izi vyose!
    Ntanumwe azokwigera atwara Uburundi Imana itamwemereye!
    Uwo yemereye nawe ntakizobuza yuko atwara!

  36. Mutima

    @Lead
    Si vous exigez le respect de la loi, et bien j’ai des nouvelles pour vous! Ce n’est pas à l’Église catholique qu’il faut demander l’intterprétation de la loi! C’est aux législateurs, aux avocats et aux magistrays. À la limite, on pourrait y inclure les membres du Gouvernement et aux corps de police, qui son chargés de l’application et le respects des lois.

    Les Évêques catholiques burundais ont pris leur position, mais ils ne peuvent exiger quoi que ce soit. Et cela devrait être compris par tout intéressé.

    Quant à cette illégalité que vous avancez, attendez d’abord que le CNDD-FDD nous présente son candidat. Et si c’est Nkurunziza qui est présenté, nous avons deux instance tout indiquées pour statuer sur la recevabilité de sa candidature : la Cour costitutionnelle d’abord, et la CENI ensuite… Sans oublier la position de Nkurunziza sur sa candidature, puisque le dernier mot lui appartient!

    Mais un clin d’oeil : assurez vous de tenir prêts vos avocats et vos arguments pour les fournir aux deux instances au moment approprié!…

    Et de grâce, comme vous êtes fervents de la légalité et de la démocratie, usez de moyens légaux au lieu de grèves et de violences!

    Dans tout les cas La Constitution prime sur les Accords d’Arusha.

  37. Ndikumana Roger

    @Gima.
    “Il me semble que le temps de Bagaza n’a rien enseigné à l’église”
    Monsieur ou madame Gima, veux-tu changer l’histoire?

    Mzee BAGAZA ndamukunda pour plusieurs raisons que je me réserve d’invoquer ici,….mais comme tu fais référence à cette période là,… est ce que pour toi c’est Bagaza qui a donné une leçon de morale à l’église Catholique ou c’est l’église Catholique qui a donné une leçon de morale à Bagaza?
    Mzee wangu a essayé, baca bamukubita incuro, bamuta inyuma yigihugu, ahamara imyaka itari mike,…l’église cathilique i Burundi yagumye ari église catholique nyene.
    Ego ngo ntamwonga ubura isato,…mugabo l’église catholique au Burundi est digne et forte,….bariya bagabo bamakanzu nimitamana, nabashishozi bahatari,….barimwo incabwenge nyinshi.
    Iriya communauté, bayicira abantu, ikinumira, bakayigira gutya na kuriya,ikinumira,….mais quand elle sort de son silence, elle annonce une parole qui risque d’être une loi.
    Rero inama nogira les apprentis politiciens niyo kudakomeza gukoza agatoke mu jisho rya église catholique.
    C’est un géant qui fait semblant de dormir.

  38. Happy

    Vous n’avez rien compris. Il s’agit ici du respect de la loi, peut importe le candidat à la présidence: 2 mandats max..

  39. Happy

    Ubu ni ho bakiba abashingantahe. Erega Église igizwe n’abantu ntigizwe n’ibiti. Les évêques sont des citoyens à 100%, comme vous et moi, ils ont droit de s’exprimer, kandi nabo bazoja gutora nkawe.

  40. Happy

    Mieux vaut tard que jamais. L’Église a décidé de ne plus se taire face aux situations dramatiques. Ils ont refusé d’être toujours coupables en gardant le silence!!! Umushingantahe arahanura ntiyigira sindabibazwa!

  41. Lead

    Que les DDs presentent un candidat catho ou pas n’interesse personne. Nous exigeons simplement le respect de la loi. Et nous sommes inflexibles la-dessus.

  42. N-ukuramba ni ukubona

    Ni ikigaba gikwiye.Ameze nk-igiti cumye.Urakigorara urabe?Gica kivunuka.
    Vyiza woreka kugorora kuko kirateba kigara akamaro iyi ugicanirije inkono y- amateke.

  43. Mugenzi

    Muragabe erega CNDD-FDD irashobora kugira Catolika nyakuri, None ga mwibagiye ko Serapiyo ari musenyeri,
    Laboratoire za Dorofo na Bunyoni hamwe na Peter ntizisinzira, ndabarahiye Gatorika nyakuri igiye kuvuka ice ishikira ikiringa ca gatatu ca Nkurunziza maze.
    Bacemwo ntibabona.
    Haaa

  44. Leon

    Cher Pepe,
    Oui vive la démocratie, mais que pensez vous des accords d’arusha, ainsi que la constitution burundaise?
    Ne pensez vous pas que 10 ans c’est assez pour gouverner un pays? Quel miracle pouvons nous voir 5 ans de plus ?

  45. Albert

    Bien cher Pepe, tu dois savoir que si Peter Nkurunziza occupe aujourd’hui la place qu’il occupe aujourd’hui, l’eglise a une part de responsabilité. N’eut été la pression de l’eglise catolique, je ne pense pas que Buyoya allait flechir contre des gens qui se contentaient de distribuer” amazirantoki” et qui n’avait jamais attaqué un seul camp militaire. Mettez de côté vos émotions et regarder la verité en face. Pour la stabilité du pays et la culture de respect de la loi, et pour sauvegarder la democratie Nkurunziza ne peut pas briguer le 3è mandat.
    Si l’eglise de Jesus Christ donne la lumière et en ne disant que la vérité, de quoi d’anormal. Calmez vous et cherchez le remplacant de Nkurunziza dans le parti cndd-fdd et il y en a. That’s it! Ahubwo Cher Peppe, il faut participer à la neuvène. C’est du 13 au 21 Mars, pour prier pour une alternance pacifique, ce dont les burundais ont besoin.
    Bon courage dear Peppe

  46. moi

    Sinibaza ko hari kinini bazohindura kuko nabo bobazwibitari bike turavy kahise ivyasezari kwa sezari umenga niko bibiriya ivuga .canke nije ntegera nabi. Nitwese twakina politik. Bonjour lès dégâts
    muzoba mumbwira

  47. BUSORONGO

    Oui Mr Karayenga sur certains points je suis d’accord mais alors:
    Quelqu’un aurait il les donnees sur l’action de l’Eglise catholique dans la promotion de la democratie?
    Qui se souvient de la position des eveques par rapport aux pouvoir issus des putchs?
    Je vous lis souvent et je reconnais la faiblesse due a mon jeune age mais pourquoi y avait toujours des pretres tues ou exiles? Qu’a t il fait l’eglise catholique du Burundi face a ces defis?
    Je suis catholique pratiquant et je reconnais une certaine dictature au sein de l’Eglise. Donc on n est pas champion de democratie et surtout d’alternance. Que se passerait t il le jour ou l’Etat obligeait aux eveques de ne pas depasser x temps dans un diocese sous pretexte de diminuer l’influence de la region dans la gestion de la cite au nom de la laicite?
    Ce ne sont que des questions et a mon humbre avis a Cesar ce qui est a Cesar,….

  48. semuhanuka

    Basubirizi ba batumwa bi Burundi, turabashimiye cane!!!!! Yezu yavuze Ati : « ico muzoboha kizoba kiboshwe no mw ijuru, ico muzobora kizoba kibohowe no mw ijuru» Iryo muvumereye riba rivuye ku MANA. Nkurunziza igarure wemere injili!!! Sauli ataracika Paul yakora nkuko kwawe. yari yaramaze abantu b imana.

  49. Si l’Eglise catholique est devenue la cour supreme, et que cette Eglise veut remplacer la CENI nous allons nous en tant que burundais abdiquer. C’est la premiere fois dans l’histoire du monde ou je vois une Eglise prendre position sur la politique qui se fait au pays. Ou etait cette Eglise en 1972, pourquoi des declarations pareilles ne sont pas sorties quand on a tue notre Presidene elu democratiquement en 1993. Je me question si l’Eglise est devenue une institution politique? Le Burundi va devenir ingouvernable que Nkurunziza se presente ou pas. Que l’opposition gagne, le CNDD-FDD va avoir un poucentage important pour etre une opposition considerable ou les lois ne vont pas passer et bonjour akajagari. Meme au Kenya c’etait comme cela, une intimidation interne et externe etaient la. Mais le pays continue. Emera mutwarwe muciye mu matora. Et comme je l’ai toujours martele, la machine est dechanchee, est cette derniere n’est pas encore amortie. Vivez la democratie .

  50. Gima

    Au nom de la séparation de l ‘Eglise et de l’Etat, je crois qu’une telle déclaration (qui est juste pour un simple citoyen), ne rentre pas dans les attributions de l’Eglise, comme il n’appartient pas à l’Etat de dire qui doit être nommé Eveque et combien de temps il va gouverner un diocèse. Il me semble que le temps de Bagaza n’a rien enseigné à l’Eglise. Elle aurait bien fait de conseiller, et non de s’aligner contre.

  51. fabrice

    Busorongo we reka ndagufashe. Uribuka Mgr Ntamwana ari archeveque i Buja agira homelie yitwa” Laisser partir mon peuple” en 1990-1991 sinibuka neza? Yagomba ko son ”peuple” yova mubuja ikitorera abayirongora. Qui ne se souvient pas de l’hostilite ya feu Mgr Nterere de Muyinga contre Buyoya 2 en 1996? Jijuka sha Buso. Ni question yo kwamira ngo ibara ntirirwe. Et Niyombare yazize iki none?

  52. Albert

    Cette histoire me rappelle un homme fraichement débarqué de Bujumbura pour vivre en Suède, là bas il est strictement interdit de faire de petite faissée aux enfants. C’est punissable par la loi, et ca vaut non seulement la prison mais aussi on te dépouille de tes enfants.
    Il s’est fait que le pappa en question ait administré quelques faissées pas vraiement trop méchant et sa fille qui avait 6 ans à cette époque l’a dit à sa maitresse( fröken). Comme la loi l’exige et la maitresse a dû porter l’affaire devant le departement social. Le pappa a été convoqué et a expliqu’il administre rarement des faissée à ses enfants même si il le fait c’est de gentilles faissées qui vient d’un pappa qui aime ses enfants.
    Le département social lui a montré la loi et les risques qu’il encourrait. le pappa a pris conscience et a dit:”je ne connaissais vraiement pas cette loi et je ne le referais plus. Et a posé la question, les faissées m’aident à les rendre un peu plus poli et obeissant mes enfants comment faites ni chez vous avec vos enfants?’
    la dame qui l’avait convoqué lui disait comme ceci ” les petits enfants(små barn) comprennent très vite et sont souvent polis et obéissants, mais pour les grands enfants (stora barn), il faut leur dire une fois, il ne comprennent pas très vite, par distraction ou par opposition aveugle, il encore parler, parler et reparler en disant la même chose, c ‘est fatiguant je sais mais c’est la methode la plus efficace et à la longue le grand enfant n’aura d’autres choix que de t’écouter et obéir aux regelements familiales.
    C’est la même chose avec Peter, il faut continuer à lui dire, dire et redire que le troisième mandat est illegal, il finira par saisir quelque chose et abandonner. Je m’imagine qu’il est aussi un grand enfant.

  53. Pat

    @KAISER,
    Mais son intention ne montre pas le contraire.Ses agissements tel un lion blesse montre qu’il est pret a tout pour rester au pouvoir.
    Mais apparemment il va dire qu’il ne s’est jamais pronounce comme il n’a pas d’autres choix. Yavuze ati umugambwe wiwe niwabimusaba ntazokwanka ikindi wagomba avuge nikihe en moins ko wewe woba utumva ikirundi.
    Nagende ni imburakimazi ibushitse.
    Murakoze.

  54. Athanase Karayenga

    Ami Busorongo,

    Quel est le rapport avec la choucroute ?

    Pour rappel, une partie du clergé catholique était à la pointe de la lutte pour l’indépendance du Burundi aux côtés de Louis Rwagasore. Il est de notoriété publique que des prélats comme Mgr Antoine Grauls, Archevêque de Gitega et Mgr Michel Ntuyahaga de Bujumbura soutenaient, chacun à sa façon, la lutte de Louis Rwagasore.

    Des prêtres du clergé ordinaire, nombreux et discrets, soutenaient aussi la cause de l’indépendance par la voie démocratique et pacifique. Cependant, beaucoup de prêtre étrangers, parmi les Pères Blancs notamment, étaient hostiles à l’indépendance du Burundi.

    Il n’est donc pas surprenant que l’Eglise catholique du Burundi qui, par ailleurs a perdu de nombreux éléments au cours des guerres civiles anciennes et récentes, jusqu’aux trois religieuses italiennes de Kamenge, élève sa voix et dise stop au risque de violences qu’un troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza, selon son analyse, pourrait faire courir au pays. Comme victime des violences que le Burundi a subies depuis des décennies, elle sait de quoi elle parle.

    Enfin, par le biais notamment de son “Think Tank Sant Egidio” de Rome, l’Eglise catholique a été tellement impliquée dans les négociations de paix qui ont abouti à l’Accord d’Arusha ! Elle est tellement impliquée, trop diraient certains, dans l’organisation des élections, au niveau des Commissions Electorales Provinciales notamment, et ce depuis 2005 ! Elle ne peut être accusée d’être un acteur politique extérieure et d’être sindabibazwa.

    En réalité, la prise de position de l’Eglise catholique contre un éventuel troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza constitue un séisme politique de magnitude 99 sur l’échelle de Richter qui n’en compte que 9 !

    Athanase Karayenga

  55. Mutima

    Ces “pontes en soutanes” viennent de sortir une déclaration à tout le moins surprenante et inquiétante. Je comprends que tout le monde (qu’on soit de la société civile, des médias, de l’opposition, du Clergé, du pouvoir ou d’ailleurs) veuille protéger ses intérêts. C’est une chose de prendre position sur un sujet, mais c’en est une autre de vouloir l’imposer aux autres.

    Ailleurs en Occident, quand les syndicats ou autres organisations non gouvernementales prennent position pour ou contre un candidat ou un parti quelconque, ils n’imposent pas à leurs membres le nom du candidat ou le parti pour lequel ils doivent voter. Tout ce qu’ils font est de recommander le choix qui conviendrait le mieux à leur organisation, en ayant pris soin de mettre en exergue les raisons pour lesquelles ils favorisent l’un par rapport aux autres.

    La raison principale avancée par les uns et les autres contre un nouveau mandant du Président de la République, est cette “menace” à la paix s’il se représente. Chaque côté peut argumenter autant qu’elle veut sur qui a raison ou qui n’a pas raison, mais il ne faut pas ignorer qu’il y a des raisons qu’on exprime (les prétextes), et les vraies raisons qui inquiètent chaque groupe. Et que pouvons-nous préciser à ce sujet?

    – L’Église catholique veut garder une mainmise, une exclusivité de l’Église la plus influente, la plus populaire et la plus populeuse du pays. C’est pour cette raison qu’elle s’inquiète d’avoir un Président (d’une autre religion), beaucoup plus populaire qu’elle-même. Et qui risque de drainer les catholiques vers sa religion. Mais je me demande ce qui arriverait si le CNDD-FDD décidait de changer de candidat pour un autre “pas catholique”! Parce que rien ne garantit que le nouveau candidat serait catholique.

    – Les partis d’opposition (et leurs sympathisants de certains médias et organisations) sont au courant de la popularité du Président auprès de la population, et ils savent qu’il y a des voix qu’ils n’auraient que si Nkurunziza ne se présentait pas. C’est pour cela qu’ils insistent pour son départ.

    – Tous n’ont trouvé qu’en “les Accords d’Arusha” le parfait argument (ou prétexte) pour contraindre Nkurunziza à ne pas poser sa candidature. Si ces Accords n’avaient pas existé, on aurait avancé autre chose.

    La politique devrait être laissée aux politiciens, la religion à ses prêcheurs, la communication aux communicateurs, et surtout, surtout… le vote aux électeurs. Personne ne sait ni ne devrait chercher à savoir ou à dicter ce que ces derniers devraient faire ou ne pas faire quand ils seront dans l’isoloir en train de choisir leurs dirigeants. Justifiez vos raisons, laissez les autres justifier les leurs. Dans tous les cas, c’est le citoyen seul qui vous aura dit qui il aura cru… au lendemain des élections.

    La vraie anti-question sur ce prétendu danger de violence : “Pouvez-vous garantir qu’il n’y aura aucun danger de violence si le Président Pierre Nkurunziza ne se présente pas aux Élections de 2015?” (Note : il ne faut pas interpréter cette question comme si le CNDD-FDD va déclencher des violences si les autres candidats ou l’opposition n’accepte pas que Nkurunziza se présente) Et que serait la suite? Qu’il ne participe pas à la campagne électorale de son parti parce que cela risque de créer des tensions?

    Ce qui transparaît à travers toutes ces sorties médiatiques des uns et des autres, c’est que le prochain candidat du CNDD-FDD sera le prochain Président!… C’est une prédiction fondée sur mes observations. Pour ceux qui parlent de ‘”Troisième” mandat de Nkurunziza, il ne pourrait avoir ce mandat que s’il y avait une possibilité qu’il soit réélu. CQFD

    Faites campagne avec des idées et des contre-idées, et non avec des menaces… de violence!

  56. Mpebentwenge

    Les oreilles doivent siffler pour Nkuru et sa clique de kleptomanes.
    Ramba gihugu c abagabo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  57. Gregoire

    voilà enfin ce qui devrait être dit depuis longtemps. Il ne fallait pas attendre si longtemps. Certes qu’il y avait des pro nkurunziza. Ils ont enfin compris qu’il ne fallait pas défendre ce qu’il na faut pas. Nkurunziza entraîne droit le peuple au chaos de part sa participation aux assassinats, spoliation du denier public,….
    L’église protestante continue t-elle à prier?????? Le leadership de l’église catholique vient de se distinguer encore. Le prélat a prié, réfléchi et indique sa POSITION et en appelle aux fidèles à prier pour le passage changement dans la paix du président.
    Bravo, même depuis l’ancien testament, les prophètes disaient NON au roi et déclaraient la fin de leur règne.
    C’est votre droit et sans ambages il y a eu TROP de morts (de Manirumva, muyinga, kamenge,gatumba….soeurs catholiques,,..), spoliation de denier public (regardez les maisons et mêmes tous ces permanences), emprisonnements arbitraires,….
    NOUS, nous préparons déjà l’après et confectionnons déjà les listes des assassinats perpétrés pour la présenter à la Haie.

  58. Ruzi gwa Mubarazi

    Ijambo rigukunze rikuguma munda!
    Tu vis dans quel siècle? Iyo bavuga Nkurunziza utangura kuzana ba Bududira. Ivyo bavyita “guta akarimi”

  59. kimeneke

    @
    Busorongo ibisaka vyibwa vyahiye mubwire kakagwi gasubize kwanza isoko , falcon, nubutunzi mwivye abarundi

  60. yemwe

    Yemwe abasenyeri bashize bose amaboko hejuru bayarangamiza ku mana. oya peter narabe iyo sanamu kuri iwacu. Natekere na inendant ziwe arawunywa basiiiiii

  61. CC

    Faut-il evoquer les fautes et erreurs du passe pour soutenir un mandat hors la loi? Mensonge grossier, Mgr Bududira a activement contribue pour que les militaires remettent le pouvoir aux elus. Il faut le reconaitre, vous avez a faire a une force dormante peut-etre, mais qui est capable de l’utiliser s’il le faut. Nkurunziza n’est pas plus fort que Bagaza des annees 1986

  62. Mudy

    Hahahaha!!!uyo avuze ngo position ya eglise kubutegetsi bwa putsh,anyibukije igihe kimwe Buyoya yaje i Ngozi ahantu bita kuri 4 eme(Hari terrain ya football) kumusi w’Imana,hama umusenyeri yariko asoma imisa ahita abwira abakirisu uti Ntihagire numwe aja kuri terrain kwakira uyo musuma.

  63. vive le burundi

    “The End”

  64. Mudy

    Ahaaaa!!!!Akari inyuma karahinda!!!Mgr Ntamwana avuga ngo ni personnel!!!Ubu naho???????

  65. KAISER

    Les burundais sommes terribles ! Le tourbillon autour du troisième mandat est tout simplement ce qu’on appelle un procès d’intention (kuzira umwikeko). Le Président a-t-il jamais déclaré quelque chose pour ou contre ?

  66. RUGAMBA RUTAGANZWA

    La déclaration des Evêques du Burundi est sans ambages. Sauf erreur, de ma part, je crois que c’est la toute la première fois, dans l’histoire politique de notre pays, qu’il y ait une sortie pareille de la part de l’Eglise catholique burundaise. Nos Evêques ont plus que raison. Un troisième mandat de Pierre NKURNZIZA serait une véritable catastrophe nationale. Son régime, a, je pense été un des pires (si ce n’est pas le plus médiocre) de tous les gouvernements que le Burundi a connus depuis son indépendance. Voilà quelqu’un qui s’est battu des années dans le maquis pour la cause Hutu et qui, une fois arrivé au pouvoir en a massacré plus que tout autre régime et ce au su et au vu de tout le monde en utilisant la machine répressive de son service de renseignement (dressé pour tuer) ainsi que la justice comme un instrument politique téléguidé par la Présidence et la Documentation nationale et dont les verdicts sont décidés ailleurs que dans les tribunaux.
    Le régime NKURUNZIZA était, non seulement brutal et incompétent (aucune vision, aucun leadership, aucun projet de société porteur…) mais c’est le plus corrompu que ce pays ait jamais.
    Ce régime qui s’est caractérisé par une incapacité foncière de gérer un pays sera jugé sévèrement par l’histoire. J’espère que celui qui va le remplacer mettra rapidement sur pied une commission des biens mal acquis afin que des gens comme BUNYONI, NSHIMIRIMANA etc….et les autres Prédateurs insatiables des deniers publics puissent rendre ce qu’ils ont volé à l’Etat burundais et qu’ils répondent aussi de leurs actes quant aux assassinats ciblés ainsi qu’aux maux de toutes sortes qu’ils ont causés à notre chère patrie.

  67. NDAGUSHIMIE PIERRE

    Les Evêques du Burundi ont totalement rasion et leuir déclar

  68. Aha rero, ni ukuzinga umurangara wanje nkitahira! Nahora nibaza ko ngiye gusomera none ngiye kurumanga! Hahaaa! Ariko bongirira ikigongwa nkanywa dukeya.

    Ariko murabe neza! Ahava agira contre déclaration akoranye ba baporoti na bo basohore iyimwemeza!!

  69. BUSORONGO

    Les sorties des eveques commencent a inquieter ces derniers temps.
    Quelqu’un aurait il les donnees sur l’action de l’Eglise catholique dans la promotion de la democratie?
    Qui se souvient de la position des eveques par rapport aux pouvoir issus des putchs?
    Apres la mort de Ndadaye il y avait un conseil du salut dans lequel participait un seul religieux: Mgr Bududira.
    Ya -t-il d’autres donnees?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Elections, tout se joue en amont…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Elections, tout se joue en amont…

Le comportement responsable, la retenue, la tolérance, le respect de l’autre. Ce sont entre autres valeurs demandées par le président de la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) aux acteurs politiques. Il est conscient que la période électorale (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 316 users online