Mardi 21 septembre 2021

Antoine Kaburahe

Fondateur et directeur des publications du groupe de presse IWACU.

21/09/2021

Billet – Un ennemi facile

Les dernières agressions contre des citoyens innocents au Burundi, comme toujours, rallument la question du rôle du journaliste. Un conseiller à la présidence va sonner la charge. Il accuse Iwacu de faire « la publicité » de ceux qui ont lancé les (…)

02/09/2021

Billet – « Flatter son pays n’est pas le servir »

« Il nous reste deux journalistes qui détruisent le pays » a déclaré le Président du Burundi lors de sa rencontre avec les jeunes au stade Intwari ce mardi 31 août. Avec respect, mais sans concession, Antoine Kaburahe démonte l’accusation.

28/08/2021

Jérémie Ngendakumana : « Je rentre »

A la veille de son retour au Burundi après six ans d’exil, Jérémie Ngendakumana s’est confié à Iwacu. Il ne demande rien, mais il sera disponible. « Si besoin il y a », dit-il.

25/08/2021

Billet – La solitude du chef

Lors de sa rencontre avec la magistrature burundaise, le président Ndayishimiye a prononcé un discours quasiment historique. Submergé par l’émotion, réelle, il a dit tout le mal qu’il pensait de la justice burundaise. Il a fustigé l’incurie et la corruption (…)

22/08/2021

REVELATION

Sortie imminente du livre Meurtre au Burundi – La Belgique et l’assassinat de Rwagasore, fruit d’une enquête de cinq années du chercheur belge Ludo De Witte. Nos deux maisons d’édition, Iwacu et Investig’Action, ont uni leurs efforts pour réaliser cette (…)

17/08/2021

« Fire Cine », feu !

Sur son compte whatsApp, elle se nomme elle-même, « Fire Cine ». C’est vrai, Francine Niyonsaba est une fille de feu, un mental d’acier. Elle a raconté à Iwacu son expérience au Japon.

12/08/2021

BILLET – Appel à la cohérence

Dans la lutte contre la Covid-19 au Burundi, force est de constater le manque de cohérence dans les discours et les faits . Nous sommes passés par toutes les phases. D’abord, le déni. Le Burundi serait un « pays béni », épargné (…)

07/08/2021

Au coin du feu avec Athanase Bakunda

Dans le Burundi traditionnel, le soir, au coin du feu, la famille réunie discutait librement. Tout le monde avait droit à la parole et chacun laissait parler son cœur. C’était l’heure des grandes et des petites histoires. Des vérités subtiles ou crues. L’occasion pour les anciens d’enseigner, l’air de rien, la sagesse ancestrale. Mais au coin du feu, les jeunes s’interrogeaient, contestaient, car tout le monde avait droit à la parole. Désormais, toutes les semaines, Iwacu renoue avec la tradition et transmettra, sans filtre, la parole longue ou lapidaire reçue au coin du feu. Cette semaine, au coin du feu, Athanase Bakunda.

24/07/2021

BILLET – A qui demander des comptes ?

Par Antoine Kaburahe « A qui demander des comptes » ? La question lâchée par le père de Jean Bigirimana, notre confrère kidnappé et introuvable depuis cinq ans, semble anodine. Et pourtant, elle résume mieux que tous les discours politiques la profonde désaffection (…)

20/07/2021

Hommage – Nécrologie| In memoriam, Damien Kaburahe

« …Ceux qui sont morts ne sont jamais partis : Ils sont dans le Sein de la Femme, Ils sont dans l’Enfant qui vagit Et dans le Tison qui s’enflamme. Les Morts ne sont pas sous la Terre… » Birago Diop Cela (…)

11/07/2021

GRAND DEBAT| Comment développer un secteur minier porteur d’espoir

Au Burundi tous les gouvernements ont toujours vanté les richesses minières de notre pays. Souvenez-vous de l’exploitation du fameux « Nickel de Musongati » qui devait propulser le Burundi dans le développement. Et, dernièrement, la saga des « Terres rares (…)

06/07/2021

Pancrace Cimpaye : «  Je rentre pour parler à la pauvreté »

L’ancien porte-parole de la plateforme de l’opposition CNARED, membre du MSD, avant d’être remercié il y a plus d’une année, rentre au pays. Dans ses bagages BEL-BURUNDI. Une association pour développer Bubanza, sa province natale. A 24 heures de son départ, il a accepté de répondre à Iwacu.