Jeudi 11 août 2022

Sécurité

Le Royaume des Pays-Bas reconnaît l’amélioration de la sécurité au Burundi

16/06/2022 Commentaires fermés sur Le Royaume des Pays-Bas reconnaît l’amélioration de la sécurité au Burundi

Le ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas a annoncé, ce 14 juin 2022, que la sécurité s’est améliorée sur le territoire burundais sauf dans certaines parties du pays. La diplomatie burundaise s’en réjouit.

Sur la nouvelle carte sécuritaire du ministère néerlandais des Affaires Etrangères, la majeure partie du territoire burundais brille en jaune. Ce qui veut dire que la situation sécuritaire s’est améliorée et qu’il y a moins de risques d’insécurité. Toutefois, il met en garde les voyageurs hollandais que la situation sécuritaire est différente de celle des Pays-Bas. Les zones en rouge à éviter selon les Pays-Bas sont : la zone frontalière avec la République démocratique du Congo (RDC), le Parc national de la Kibira et la partie ouest de la frontière avec le Rwanda.

Selon le ministère néerlandais des Affaires Etrangères, la sécurité s’est améliorée sur une grande partie du Burundi.

« Sur la carte, le Burundi n’est plus en couleur orange, mais sur celle en jaune. Donc, en situation sécuritaire normale », s’est réjoui Sonia Inès Niyubahwe, porte-parole du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement. D’après elle, la couleur orange sur la carte du Burundi signifiait que les investisseurs et touristes hollandais n’étaient pas autorisés à se rendre au Burundi sauf pour des raisons d’urgences ou humanitaires.

Espoir de retrouver une belle image du Burundi

D’après Mme Niyubahwe, le Royaume des Pays-Bas considérait le Burundi comme un pays en insécurité suite à la crise de 2015. Elle fait savoir qu’au niveau sécuritaire, le Burundi rejoint le statut des pays de la sous-région comme la Tanzanie, le Kenya et l’Ouganda.
Pour elle, cette décision redorera l’image du Burundi. « Les investisseurs étrangers et touristes vont venir au Burundi sans rien craindre. »

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 948 users online