Mercredi 29 mai 2024

Sécurité

Ngagara secouée par des explosions : Une enquête serait en cours

Ngagara secouée par des explosions : Une enquête serait en cours
Le transformateur qui ont explosé dans le quartier IX dans la zone urbaine de Ngagara.

Dans la nuit du mercredi 24 avril 2024, la zone urbaine de Ngagara de la commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura a été secoué par d’explosion de deux transformateurs de la Regideso. Ce qui a plongé la localité dans l’obscurité et semé l’inquiétude cher les résidents.

Deux transformateurs, véritables artères électriques dans les quartiers IX et X de la zone urbaine de Ngagara, ont explosé simultanément. Ce qui a provoqué des dommages matériels significatifs sur les infrastructures avoisinantes.

Les vitrines et les plafonds des maisons des alentours ont en effet volé en éclats au moment où plusieurs habitations ont été endommagées par l’onde de choc dans le quartier IX.

Face à cette situation, la chargée de la communication à la Regideso et le porte-parole de la Police ont déclaré qu’une enquête est en cours pour déterminer l’origine exacte de ces explosions.

Alors que les premières hypothèses se dirigent vers l’utilisation de grenades, rien n’est encore confirmé. Un suspect aurait été arrêté sur place dans la fraicheur des faits selon les témoignages recueillis.

Pendant ce temps, la population de Ngagara touchée est privée d’électricité depuis la nuit des explosions.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. JIGOU MATORE

    ll y a deux semaines, la même chose s’est passé sur une cabine abritant trois transformateurs qui alimentent KINANIRA 1,2,3 et 4 ainsi que MUSAGA et Gasekebuye . C’est sur la route Ville-Musaga à 50 métres de la route menant vers Gasekebuye. Une explosion énorme a eu lieu la nuit. Dégâts: la cabine pourtant en béton armé et la clôture proche pulvérisés. Les trois transformateurs ont littéralement été déformés et endommagés par l’explosion.

    Un passant a pris une photos des lieux et il a failli être lynché par les policiers sous les ordres du Gén de Police BIGIRIMANA. Il s’est expliqué qu’il n’y voyait aucun mal, étant une place publique, sans interdiction apparente de photographier les lieux.
    Une chose étrange, aucune communication de la Regideso sur les explosions, les causes pour rassurer l’opinion.
    Le silence de la Regideso dégage quelque chose de louche, qu’elle veut cacher à l’opinion. Nous assistons tous à la descente aux enfers de la Regideso jour après jour: manque fréquent pour ne pas dire quotidien de l’eau, du courant, ….
    Ce qui s’est passé à Ngagara comme à Gasakebuye-je n’ai aucune certitude de ce que je dis-, c’est soit des transformateurs fake made in China( et c’est la meme chose pour les pompes à eau), soit l’incompétence des techniciens de la Regideso.
    Ils devraient recourir à un audit externe, ils sont d’une incompétence notoire. Et ce n’est pas une panne, c’est une explosion. Les transformateurs sont bousillés et irrécupérables!! Vous comprenez la perte! Une, deux, trois fois,….et toujours pas de solution.

  2. karangiramuntu Noe

    On attend les enquêtes . Résultat en 2034 . Soyons zen . Même le marché central n’est pas encore reconstruit et l’origine de l’incendie ? Connais pas .

  3. Novat Nintunze

    Ces transformateurs sont en fait des boîtes en acier. Je doute qu’une grenade pourrait les endommager, jusqu’à les faire exploser. Par contre une super-tension, oui.

    • B

      @Novat Nintunze
      Ca c’est une vue optimiste de la chose. Par contre si c’est autre chose, ce serait triste.

    • Lobservateur

      Ces appareils de basse gamme portent en eux lea risques d’explosion dès la moindre surtension.Ne cherchez pas plus loin,ils ont acheté des appareils moins cher basse qualité et voici donc les conséquences.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 720 users online