Mercredi 29 mai 2024

Politique

Région des Grands-Lacs : Le Conseil de sécurité prévenu du risque d’embrasement

25/04/2024 1
Région des Grands-Lacs : Le Conseil de sécurité prévenu du risque d’embrasement
Huang Xia a appelé les pays de la région des Grands Lacs à des efforts de désescalade pour éviter l’embrasement général.

Devant le Conseil de sécurité des Nations unies, ce 24 avril 2024, l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la région des Grands Lacs, M. Huang Xia, a appelé les pays de la région des Grands Lacs à des efforts de désescalade pour éviter l’embrasement général.

Selon lui, les tensions entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda se sont exacerbées à travers des combats menés entre le mouvement M23 et les Forces armées de la RDC. Huang Xia a aussi évoqué la détérioration de la situation humanitaire dans l’est de la RDC et la persistance d’une rhétorique de confrontation sur fond d’accusation de déstabilisation.

L’Envoyé spécial a aussi déploré les tensions entre le Burundi et le Rwanda en rapport à la situation dans l’est de la RDC, qui compromettent les progrès visant l’harmonisation entre les deux pays. Pour éviter l’embrasement général, Huang Xia trouve que cela doit passer par un dialogue franc et sincère entre les parties. « Les parties doivent s’accorder sur les mesures à prendre en faveur de la désescalade et de la résolution de la crise. »

Dans la foulée, Esmeralda Mendonça, la Secrétaire d’Etat de l’Angola aux Affaires étrangères, a fait savoir que des consultations sont d’ailleurs en cours pour une seconde rencontre en vue d’un sommet entre les présidents rwandais et congolais. Les délégations rwandaise et congolaise se sont accusées, l’une et l’autre, de semer le trouble chez le voisin.

Pour la France, il n’y aura pas de solution militaire à cette crise. « Seule la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre des processus de paix régionaux, en particulier ceux de Luanda et de Nairobi, permettra d’établir les conditions d’une paix durable ».

La Russie s’est dit prête à discuter des paramètres d’une assistance éventuelle aux forces de la mission régionale. La Chine a appelé à la désescalade et les Etats-Unis ont dénoncé les violences sexuelles et le sous-financement de la réponse humanitaire. D’après eux, les actions déstabilisatrices du Rwanda menacent de mener la région à la guerre et ont appelé à l’arrêt du soutien rwandais au M23.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Panafrican

    Le Rwanda n’est qu’un bouc émissaire.Tout le monde sait qui déstabilise cette région pour avoir des ressources naturelles presque gratuitement.Trop facile d’accuser le Rwanda mais les rwandais savent se défendre.Quand à nos frères de la RDC qu’ils regardent bien parce que ce ne sont pas leurs frères rwandais qui leur veulent du mal.Loin de là.S’attaquer à son frère alors qu’un étranger te terrasse c’est de la pure folie.L’afrique restera pauvre tant et aussi longtemps que les africains se battent entre eux au lieu de renvoyer les étrangers qui les divisent pour mieux les piller.Dieu vaincra le mal.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 589 users online