Sécurité

«Le contrôle des armes va se généraliser à l’aune du scrutin de 2020»

11/10/2019 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur «Le contrôle des armes va se généraliser à l’aune du scrutin de 2020»
«Le contrôle des armes va se généraliser à l’aune du scrutin de 2020»
Le ministre Alain Guillaume Bunyoni

A l’issue d’une conférence de presse tenue ce jeudi 10 octobre 2019 à Bujumbura, le ministre en charge de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes a annoncé que ‘les fouilles-perquisitions’ dans les ménages par les forces de l’ordre allaient s’étendre sur tout le territoire national pendant la période électorale de 2020.

Le ministre Bunyoni a déclaré dans son discours à la presse que son ministère est attaché à garantir ‘une sécurisation maximale’ du processus électoral de 2020.

Lors de la séance des questions des journalistes, interrogé sur la pertinence d’une campagne de fouilles dans les ménages à l’échelle nationale à l’aune de la période électorale prochaine au moment même où des ‘fouilles-perquisitions’ dans différents endroits s’exercent déjà actuellement,  Monsieur Alain Guillaume Bunyoni a tenu d’abord à préciser que ces opérations «entrent dans le travail de routine de la police» et que celle-ci s’en tiendra aux lois et procédures en vigueur en matière de ‘fouilles-perquisitions’: «Personne ne va subir d’acharnement ni de harcèlement», a-t-il tenu à rassurer. Il a précisé également que ‘les fouilles-perquisitions’ dans les ménages seront étendues aux zones rurales jusqu’ici beaucoup moins concernées par cette activité que les grands centres urbains.

Au sujet des civils qui détiennent des armes illégalement, le ministre a eu cette phrase: «Mieux vaut livrer son arme à la police pour profiter d’une sanction légère que d’être pris en flagrant délit de possession illégale d’armes».

 

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

« Doom and gloom ». Cette expression anglaise désigne un sentiment de trouble, de  peur-panique. Après la proclamation des résultats provisoires par la  Ceni, le 25 mai, et leur contestation par le principal parti de l’opposition, le CNL, une psychose  a (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 2 203 users online