http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Éducation

Cibitoke : plus de dix mille cas d’abandons scolaires

31-10-2017

L’inspection provinciale de l’Education en province se dit inquiète de l’effectif des élèves qui ont abandonné l’école l’année passée. Les parents et les enseignants indiquent que cela est causé par la pauvreté dans certaines familles.

Ils s’adonnent à d’autres activités pour survivre.

Les rapports donnés par les directions communales de l’enseignement dans la province Cibitoke dénombrent 11.982 écoliers et élèves qui ont quitté le banc de l’école l’année passée. Selon le bureau de l’inspection provincial de l’enseignement, ce nombre englobe les écoliers et les élèves de toutes les communes.

Les autorités scolaires soulignent que suite à la pauvreté, certains enfants ont jugé bon de quitter le banc de l’école pour aller chercher le travail au chef-lieu de la province Cibitoke voire à Bujumbura.

D’autres vont exploiter les minerais. « C’est le cas de la direction communale de l’éducation à Mabayi », explique le directeur communal. Elias Karabakekenwa précise toutefois que ces élèves deviennent des orpailleurs ou des bonnes dans la ville tandis que les jeunes garçons embrassent le métier des taxi-vélos ou les dockers.

Certains enfants qui ont abandonné l’école rencontrés au chef-lieu de la commune Buganda disent qu’ils sont venus là-bas à la recherche du travail.

Des réunions de sensibilisation ont commencé

D’après Egide Ngendambizi directeur provincial de l’enseignement, des réunions de sensibilisation ont déjà débuté pour que les parents recommandent à leurs enfants de rester sur le banc de l’école. Même si les conditions de vie sont dures.

« Certains parents n’ont jusqu’ici pas compris l’importance de l’école », a-t-il indiqué, tout en leur rappelant que l’école contribue beaucoup à la réussite de la vie.

L’inspection provinciale de l’enseignement pointe également du doigt certains parents qui poussent volontairement leurs enfants à abandonner l’école pour aller chercher du travail.

« Ces familles ne comptent que sur eux pour trouver de quoi mettre sous la dent. » Il a demandé aux parents de ne pas accepter que les enfants abandonnent l’école.

  1   Vos commentaires
  1. Casimir

    10,000 cas d’abandon scolaire en une année!!!!….C’est vraiment triste….le pouvoir DD semble oublier que l’éducation est essentielle à la prospérité d’un pays. Tout citoyen éduqué peut contribuer à sa collectivité et participer aux changements et aux développements dans la société….ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui devront réaliser les grands changements de demain…commnet vont-ils prendre la relève si on les enferme dans l’ignorance….ne soyez pas étonné si un jour, ils se retournent contre la société.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité