Lundi 27 juin 2022

International

Le Burundi ne se retire pas de l’EAC, clarifie la ministre Léontine Nzeyimana

Alors que la Radio Publique Africaine a affirmé, dans son édition française du journal de 13h, ce jeudi, que le Burundi a décidé de se retirer de l’EAC, la ministre chargée de l’intégration régionale et des affaires de la Communauté est-africaine dément.

Pour Léontine Nzeyimana, le Burundi ne s’est pas retiré de l’EAC ©Iwacu
Pour Léontine Nzeyimana, le Burundi ne s’est pas retiré de l’EAC ©Iwacu

Elle annonce que le Burundi a pris la décision d’être observateur pour les réunions tripartites entre le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda. Et ce durant six mois. Après cette période, précise-t-elle, le Burundi décidera de continuer de suivre ou pas ces réunions tripartites.
Mme Léontine Nzeyimana signale que le Burundi n’a pas les moyens de participer dans des sommets organisés une fois les deux mois par ces trois pays. Mme Nzeyimana précise, par ailleurs, que certains points étudiés dans ces sommets reviennent dans les sommets organisés par l’EAC, deux fois par an.

La ministre affirme que le Burundi reste bel et bien membre de l’EAC à part entière. D’ailleurs, rappelle-t-elle, le pays vient de payer ses arriérés de cotisation envers la Communauté est-africaine.

Forum des lecteurs d'Iwacu

46 réactions
  1. akamaramagambo mukunda

    Et si on arrosait bien ces relations avec le SADEC! Je crois que dans ce sens , il y a de quoi dire et des gens raisonnables en tant que le peuple qui a été encadré recemment par la Tanzanie et Afrique du Sud. Meme la cooperation économique avec les pays d,Afrique austral est intégrante à mon sens si bien meme on y ajoutait la RDC pour endécoudre avec les guerres interminables. Tandis que les 4 pays siègeant maintenant dans EAC, ils peuvent intégrer Ethiopie et Somalie si possible , aussi Afrique Centrale et le Tchad pour se compléter. Au lieu de trainer les pieds. Alors , à la fin , EAC et SEDAC vont se connecter sans problèmes.

  2. MURUNDI-20

    J’ai suivi l’invité de l’émission KABIZI de la radio RPA, de ce vendredi passé, en occurrence l’Abbé Gaston IYAMUREMYE, spécialiste en sciences Politiques, mais qui défend la position officielle du gouvernement CNDD-FDD d’être observateur dans les sommets des chefs d’Etats du corridor nord. Selon lui, le Burundi a plus d’intérêts à collaborer avec la Tanzanie, pays stable selon lui et voisin direct, que les trois autres. Mais son analyse, est selon moi, plus sentimentale que scientifique. Le Burundi gagnera moins avec le nouveau bloc en gestation (Tanzanie,RDC,Burundi),car la mise en œuvre de leurs décisions pourront prendre 10 à 20 ans, alors que les autres se réunissent chaque deux mois, et la mise en œuvre en une année maximum(visa unique, usage de carté d’identité, défense commune, frais académiques des étudiants identiques pour les pays membres, permit de travail etc…).Voila, pourquoi il est bon que le Burundi change de décisions pour l’intérêt supérieur des peuples burundais.

  3. La tenue vestimentaire que porte la Ministre ressemble à celles que portent les femmes musulmanes de Bujumbura, mais le prénom « Leontine » semble être chrétien? N’a-t-elle pas volé le prénom et le nom à un autre pauvre écolier qui a réussi le concours d’entrée au secondaire mais qui a manqué les moyens pour y accéder???

  4. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Cette décision ridicule ne m’étonnerait pas de la part du Gouvernement CNDD-FDD. Ce denier n’a aucune vision en dehors de KIRIMIRO, NGOZI, IMBO et j’en passe. Oui, le Rwanda, l’Ouganda et le Kenya voient plus loin et veulent aussi aller plus loin en mettant en oeuvre toutes les décisions qu’ils prennent à 3 contrairement au Burundi (the slow partner comme on l’appelle à l’EAC) qui ne fait que trainer les pieds faute souvent de compétence et d’expertises nationales mais surtout de volonté politique d’aller de l’avant. En réalité ce qui intéresse Mr NKURUNZIZA et les siens, ce n’est pas tant l’intégration du Burundi (pour son développment socio-économique) dans un ensemble aussi important que l’EAC mais se maintenir au pouvoir coute que coute peu importe la situation économique de notre pays…..Nous, Burundais, et surtout la jeunesse, notre Burundi de demain, sommes vraiment dans de sérieux problèmes avec un tel régime incompétent, corrompu et violent….!!!

  5. Vuvuzela

    Question a Iwacu: est-ce que la censure est appliquee au niveau de la corporation ou au niveau des auteurs d’articles. Question posee autrement, est-ce que c’est l’auteur d’un article qui censure les commentaires relatifs a son article?

    Il me semble que mes commentaires sont censures selon les sujets/articles/auteurs, alors que je suis constant dans mes aneries.
    Je ne cherche pas des excuses mais de la consistance/standard dans le traitement des commentaires.

    Nonobstant ce que je vient de dire, je vous trouve toujours bons.

  6. Buala Bula

    Le Rwanda,Uganda et le Kenya ne sony pas dans ces histoires d´arrierés,d’être observateur ou pas,
    d´a voir les moyens de participer dans des sommets organisés ou pas, d´aller recolter des prix …… banasonga mbele et nous turihe trainons les pieds tuzoraba

  7. Federation

    Le gouvernement vient de commetre une ERREUR MONUMENTALE.
    Je précise aussi que ce n’est absolument pas un problème de MOYENS (comme d’autres l’ont bien souligné) mais plutôt un problème IDEOLOGIQUE. Point. Nous, pauvres citoyens, ne sommes que des otages de la myopie de nos décideurs. En véritable démocratie, ce gouvernement venait de signer sa mort politique mais chez nous, personne ne se doit se faire d’illusions.
    Toute personne au courant des projets en cours, ô combien ambitieux, visionnaires et surtout salutaires, ne peut qu’être attristée par cette annonce. C’est un jour sombre pour le magnifique projet d’intégration. C’est un jour triste pour notre pays.

  8. Caliente

    La chose est simple, arrêtez de tourner autour du pot: réconciliez la Tanzanie et le Rwanda, et l’EAC en sortira très fort. La Tanzanie avait oublié que «petit est devenu grand» et le Rwanda n’a pas réalisé qu’on ne se fache pas à haute voix avec le frère-ainé.

    • Nivyo

      Bien dit.

    • KABADUGARITSE

      Heureusement que vous avez nuancé mais je me demande si vraiment l’homme de Kigali est capable d’écouter une voix autre que celle qui vient de ses entrailles. Même les plus grands et plus forts ont difficile à le raisonner. Il ne voit que ce qu’il veut voir; il n’entend que ce qu’il veut entendre et dit ce qu’il veut. Exactement comme l’autre monsieur du rive est de la Méditerranée.

  9. Gihugu

    Birababaje kabisa, a voir les 3 pays de la  » coalition of the willing » il y a un progres significati dans les projets d’integration reginale, c’est honteux d’etre observateur dans une communaute dont tu fais partie, d’ailleurs il n y a meme pas d’article qui le stipule. Notre Burundi vraiment

  10. phil

    Atakubesha kurimwo,ndibuka muri Kenya tucinjira muri EAC aba parlementaires (atari bake muga atari bose) baserukira igihugu cacu batonda mumanama kugira bamarque presence bagaca bisohokera ngo icongereza kirabagora,mbere nivyo vyamategeko bikabamena n’umutwe..Mana impane ntavyumvanye umu parlementaire yaduserukira icogihe..Igituma ndabivuze nukugira ndababwire ko ivyo tuvuga vyose,ntitwashatse gukurikira bigitangura..ninaco gituma twasizwe..ubu abandi barabandanije barashirahamwe,barumvikana mbere barakora n’imigambi.twebwe twasohoka gutembera nokurya perdiem ntibatw’associe..twashize imbere imigambwe nabo bashirimbere imitwe y’abahinga..bariko baraterimbere,turiko turarorera ingene baturengana nkuwicaye kuri 28Novembre aharura imiduga ihita..igikenewe unomusi s’ukwobserva, nukurungika des expert bien eduques,des lobbystes diplomates mais aussi des fonceurs biyemera kubwenge nubushobozi bwabo binjira bagakubita kumeza baka reclama kufatwa nkabandi,mais aussi bakabigendera..agateka aho kamye..n’umukene arashobora kwihagararako..ubwenge n’inguvu zogukora ntituzibuze mugihugu cose.. kandi amazi ntararenginkombe..(ps:iyo terme ya observateur nihave tube des participants..hama mon pseudo nasanze yarabaye copie nuyundi muga ntakundi,ivyiyumviro twobihuza vyobari sawa)

  11. zimuruka

    Emwe, uwuramvye arabona. Vive le changement !!!!!!

  12. kimeneke

    La politique de la chaise vide muratubwira yuko atamahera mufise ariko amahera mugura inkoho imbonerakure akaboneka. Muga vyonge ntama idée mufise nicogituma mugiye kuba des Bwana ndio

  13. nwari

    igihugu carampfuye mbe uwo ari muri mosque ncanke arikukazi?imana yodufasha bakavayo twabaduhiriwe

    • att

      quel betise! Umuhore uko yambaye?

      Cordialement,

      Télesphore

  14. uhuru africa

    Bonne décision Madame le ministre, Ca ne sert à rien de contribuer pour l’interet du Kenya, l’Ouganda et Rwanda.Queleques eclaircissements sur mon point de vue qui est strucement scientifique et economique :
    1) comment contribuer à part égale au chemin de fer en terme des milliards de Mombassa à Kigali et d’ailleur jusqu’à la frontiere ouganda kenya pour la premiere phase alors que la deuxieme et la troisieme phase ne sont pas précisées? et d’ailleurs par rapport à la distance construite et l’interet du burundi c’est disproportionné. A la fin du compte nous allons nous nous retrouver dans une situation de lourde dette pour EAC alors que la distance à contruire pour le burundi n’est que de KIRUNDO à Bujumbura. Bamwe bose bubeke iwabu tuzokomekako
    2) Nti turi muri EAC kugasuzuguro nakagaye k’ibihugu 3 ntituri gusega , nous sommmes des membres encore il faut comprendre que ce ne sont pas les kenya , les ougandais et les Rwandais qui nous font vivre!!!!!!!!!!!!!

  15. Mutama

    @ Mpoza.
    Urakoze kunyita ikijuju. Ariko ndagusavye unyishure ibi bibazo. Rpa iramaze kuvuga ko Uburundi buvuye muri EAC? Oui ou Non. Rpa iramaze kuvuga ko hari abantu bapfiriye muri Kongo ari bazima? Oui ou non. Rpa iramaze kuvuga ko imbonerakure zimvye ibinogo vyo guhambamwo abantu mu Kirundo? Oui ou non. Rpa iramaze kuvuga ko hari umwana yahambwe n’imashini ku Mase? Oui ou non. Rpa iramaze kuvuga ko hari umugore yabonye ikiziga c’umugabo wiwe mu mazi ya Rusizi kandi ari muzima? Oui ou non. Ugomba mbandanye liste? Urazi igituma RPA ariyo yama ibika abantu bazima?
    None wewe Nyakubahwa Mpoza utari ikijuju nkanje, ivyo RPA igira nivyo wita ubwenge? Niba wibaza ko ivyo ari vyiza, nibaza ko ubwenge wibaza ko ufise atari ubwo kwigisha ivy’iyinjira ry’Uburundi muri Afrika y’Ubuseruko. Ndavye commentaire yawe nibaza ko ivya integration regionale n’amaenjeux bijana bikuroka. Twe nawe tubirekere ababijejwe. Pour ton information, RPA ntiyagiye guca umutima abantu kuko ariyo inezwe kurusha abandi barundi bose ibijanye na Integration est africaine. Ico irondera uraraba ko atari wewe wenyene woba usigaye utakizi. Ico yarondera ni nka kirya nyene yarondera mu kuvuga ko BRB yahiye, etc.
    Sinon niba umpora ivyo mvuze kuri RPA, rira wihorere naho jewe ntovuga, inyoni n’ibiti bizokubwira ko iradiyo yawe ibesha kandi iteye isoni. Umusi izobika incuti yawe, niho uzomenya ko hari abarundi RPA yariye umutima. A moins que woba ariho ukora canke uri mu bayiha uburyo canke mu bayitegeka. Kandi rero ntuntangaje kuko kuva na kera na rindi, les plus grands imposteurs de ce monde ont toujours eu des gens comme toi pour les suivre.

    • Musinga

      @Mutama,
      Ndagukunda kabisa. Singukundira ubwiza canke amafranga. Ukwo kuri kwawe nikwo kwandryoheye. Babwire urabe ko bokwumva, ariko sekibi ariwe serwanko akaba na senzigo, naho womubwira gute ntiyumva. Umengo ni igipfamatwi.

  16. Avenir

    Non non non, il manque dans cette communauté en provenance du Burundi, des gens capables de comprendre et de siéger avec les grands de l’EAC. Ce n’est pas avec des gens voilés comme cette dame qui se couvrent la tête et le cerveau qu’on va défendre les intérêt du Burundi. Le Burundi est victime de son incompétence.

    En même temps le Burundi a raison, ce n’est pas avec les coups bas de l’un ou de l’autre dirigeant des pays de l’EAC contre le Burundi qu’on va construire cette communauté. Le Burundi doit se retirer complétement de cette hégémonie à goût de souffle.

  17. Gaston NIBIGIRA Rukokoma

    La Ministre Léontine Nzeyimana au lieu de clarifier, elle a ajouté du flou. Si le Burundi opte de boycoter ou être observateur dans les réunions « tripartites », cela ne se comprend pas. Une réunion tripartite regroupe 3 pays : RWANDA, KENYA et UGANDA et dans ce cas le Burundi n’est pas concerné. Il ne pouvait pas se retirer des réunions qui ne le concernait pas. A ma connaissaance ces réunions concernent souvent 4 pays : Rwanda, Uganda, Sud Sudan et Kenya et ces derniers sont toujours représentés au plus haut sommet par leurs Chefs d’Etats.
    Le Burundi a été trompé par la Tanzanie qui est membre de la SADEC et qui n’avait pas d’ambitions pour l’EAC.

    • MURUNDI-20

      @Gaston: Bien dit monsieur Gaston! Le Burundi n’a jamais été représenté au plus haut sommet de l’Etat dans les réunions tripartite de corridor nord. Idem pour la Tanzanie. Curieusement, le président Salva Kiir n’a jamais raté un seul sommet! Je suis sûr et certain que le Burundi est sous la coupe de la Tanzanie ,mais croyez moi, les vrais intérêts du pays de Rwagasore sont dans les « bloc des enthousiastes »,car ils ont une conviction et volonté d’avancer vite, pour le bonheur de leurs peuples.

  18. Kabaza

    Il est domage qu’on ne veuille pas etre parmi l’equipe gagnante et on prefere trainer les pieds.
    Un clein d’oeil a Mme la Ministre, pourquoi ne pas ranger correctement ton bureau? et meme se laisser prendre en photo avec un tel desordre? Basi ugakura kirya ki enveloppe brune kiri hejuru…
    Cela en dit beaucoup sur sa capacite de gerer les dossiers costeaux et de jugement….
    Je ndi president apres avoir nomme un ministre nomwandikisha muri cours de bonne manieres, presentation de soi meme et des projets, gestion du temps…

  19. karikurubu

    Bibereye muri Kiriba-Ondes ntubabaze inyungu z’igihugu! Ubutegetsi bwacu buratwiciye igihugu! Observateur? Ntamahera?, ok fine, none uretse kwikumira bategekanya iki? Inyakamwe inyaga imwe! Izo mvugo zariho kera na za EAC zitaraza! Mugihe aba technical advisors bazobandanya kugenwa hakurikijwe Imigambwe ntagihugu kirimwo iterambere tuzopfa turonse! Ntawanse ko ata Crisis iri muri EAC, ariko reta yacu yari ikwiye kutwereka ico itegekanije kugira igihugu ntigikuremwo kurorera gusa…Neutral is comfortable, gufata ingingo bisaba ubugabo!

  20. nous les burundais vraiment!!!

    Effectivement la question est entant que observateur le Burundi va attendre des rapports où il va se présenter en tant que observateur? Ce qui est sûr c’est que c’est un choix de nos représentants et non celui des burundais mais pourtant ce sont ces burundais qui ont choisi leurs représentants

    • Wise

      Burundians,we need to master the concept of transformational leadership

  21. MURUNDI-20

    Decision incomprehensible et innoprtune!Comment un pays peut manquer des moyens financiers pour participer à des réunions qui se tiennent par rotation à Kampala,Nairobi et Kigali?Où trouvera-t-il les moyens pour les grands projets d’infrastructures integrateurs tel que les chemins de fer,les oleoducs(oil pipeline),les barrages hydro-électriques ect….Aujourdh’ui,les resortissants de ces trois pays utilisent une simple carte d’identité pour voyager,un visa unique pour les touristes.A partir de 2015,le coût telephonique entre ces pays sera consideré comme un appel national.Voilà en quelque lignes,des grandes decisions prises lors de ces sommets que le pays de Rwagasore veut deserter,faute »des moyens ».Allez-y,cher lecteurs,comprendre les dessous(les non-dits) de ces decisions.Les autres veulent aller vite,les autres trainent les pieds.Le Burundi est tombé dans les mailles de filet de la Tanzanie,qui d’ailleurs,est plus actif dans la SADEC que dans l’EAC.Qui vivra longtemps verra!

    • Gaston NIBIGIRA Rukokoma

      Bien dit seulement je voudrais vous compléter pour le cas du tarif local pour les télephones: la mésure entre en vigueur au 1er septembre 2014 pour le Kenya, Uganda et Rwanda et au 1/1/2015 pour le Sud Soudan. Le Burundi avance au rythme de la tortue et est déjà en quarantaine. Les autres pays avancent vite parce qu’ils ont des leaders.

    • Alain

      Je pense pas que ce soit les moyens qui manquent mais plutot c’est quoi que certains hauts placés peuvent gagnés en retour. Un projet qui profite a la communauté toute entiere ne vaut plus la peine d’etre financé ou ne vaut plus la peine qu’on y perde des sous. Le bordel s’est installé chez nous pour exemple la photo en dit plus que les mots. Le desordre sur le bureau de la gente dame en dit long sur la maniere dont notre pays est dirigé.

  22. Mutama

    Jewe narababwiye ko RPA itazogenda itadukwegeye. Rindira. Rpa irashobora kwemeza ko abantu bapfuye bagikanura, et ceci a plusieures reprises. Rpa yaradutse iremeza ko Ibanki nkuru y’igihugu yahiye. Rpa yaravuze ko Imbonerakure ziriko zirimba ibinogo vyo gutamwo abatavuga rumwe n’ubutegetsi…etc. Muzoba mumbwira.

    • mpoza

      Wewe wiyita mutama uri ikijuju gikwiye kabisa, ntushobora kuba Observateur muri organisation usanzwe uri membre, uba Observateur utarinjira uriko usaba ko wokwemeregwa kwinjira, niba hari 80% y’abarundi biyumvira nkawe, alors bienvenue l’école fondamentale. Wibuke Tabu Abdallah ivyo yavugiye muri Assemblée nationale akabesha ataco yinona, uyu nawe numu ministre asanzwe gose wewe ntanuko yashoboye no kuronka les termes apropriés zo kubesha! par ailleurs ce bureau n’est pas digne d’un ministre.

  23. uwuramvye arabona

    Je crois qu’il y’a beaucoup de non-dits dans ces histoires d’ EAC notamment en ce qui concerne les enjeux. Ils se trouvent aussi qu’il y’a beaucoup d’intérêts caches et surtout des alliances dont les bases sont plus ou moins douteuses. Le Burundi et la Tanzanie font un bloc a part face a l’Ouganda, le Kenya et le Rwanda. Ce qui est d’autant plus intriguant c’est que les choses ont l’air d’avancer avec le deuxième bloc alors que pour le premier tout est stationnaire. Pour utiliser le même terme que madame la ministre il semble que le Burundi et la Tanzanie ce sont positionne en « observateur ».
    J’aimerai bien que quelqu’un m’explique quel intérêt le Burundi (qui est a la traîne dans presque tout les domaines par rapport a ces autres pays) a à se positionner derrière la Tanzanie (sans parler bien sure des raisons de désenclavement évidentes ) , parce qu’ il est évident que les autres avancent . Merci.

    • MURUNDI-20

      @Uwuramvye arabona:A mon humble avis,le Burundi a plus à gagner à s’associant aux bloc des « enthousiastes » que de Tanzanie,plus enfermé sur lui-même,au point de chasser les ressortissants Rwandais et Burundais,manu militari,avec toutes les humiliations du monde.Et pourtant,ces citoyens y vivaient depuis trois decenies.La Tanzanie soutient officiellement les genocidaires FDLR,le Burundi veut être neutre dans cette question et pourtant cette neutralité est interpretée,de l’autre côté d’Akanyaru,comme un soutient aux anciens alliés lors du macquis des DD à l’est de la RDC.

  24. Justine Mutetsi

    Belle posture mais desordre assure dans son bureau.
    Clin d’oeil:le Burundi devrait creuser les meninges pour trouver une originalite a lui qui lui permettrait d’etre accepte et craint dans l’EAC. L’arrogance et l’insolence de certains Pays membres sont enervantes.
    « Warapfunywe ntiwapfuye… ».Qu’ils ne l’oublient pas!

    • Vuvuzela

      Soit
      – cette dame se veut modeste et range son bureau sans l’aide des secretaires et plantons,
      – elle ne sait pas coordonner ses derniers ou leur donner des directives,
      – c’est cela l’ordre selon elle,
      – elle ne sait pas ce qui se passe ailleurs dans les bureaux de ses pairs les mieux organises,
      – elle veut changer les mentalites, ou refuse ce que les autres appel de l’ordre,
      – elle est desordonnee purement et simplement. Si c’est ca, ca doit bordeller a la maison!!

      Peu m’importe, il paraitrait qu’elle recoit plus de 90% lors de son evaluation annuelle. O, je me rappelle pas d’ou j’ai tire cette info. A verifier.

      En conclusion , laissons-la tranquile. Hari ivyo tubaza ni tubaze Peter.

    • jimikana

      le burundi est gouverné par une classe politique incompétente,il n’ y a
      aucune vision politique et economique à long terme,absence d’un minimum de cadre de travail.
      Comment un pays peut dire qu’il est en tant qu’observateur dans une organisation alors qu’il en est déjà membre!!!

  25. C’est dommage la position de Notre Gouvernement. Un pays vaut ce que valent ses dirigeants. Les autres pays sont en train de se regrouper pour se développer et notre pauvre Gouvernement fait la politique de la chaise vide. Nous avons un problème d’énergie. même la capitale fonctionne au délestage, nous n’avons aucun chemin de fer. Le pays s’enfonce tout droit dans la misère et nos dirigeants prennent la décision de s’isoler des autres, préférant le ballon rond aux réunions de planification. C’est révoltant. J’ai la honte de m’appeler Burundais aujourd’hui.

  26. alice

    RPA, ba mutanga amakuru mwatohoje. Ariko nrero nibarize ministre Léontine. Koko habuze amafaranga yo kuja i Kigali, Kampala na Nairobi? Na cane cane mugiye kwiga ibintu bikomeye vyerekeye corridor nord ducishamwo ibidandazwa nka vyose? Yemwe reka turindire ariko icihishe inyuma y’ivyo tuzobimenya. Ivy’aka karere birazwi.

  27. nivyo

    Ce qui me sidère, c’est le sérieux avec lequel le journaliste de la RPA a annoncé la nouvelle …
    Aba journalistes ba RPA barya imiti.

    Iwacu devrai donner des cours de « cross-checking of news » à la RPA.

    • Nzobandora

      Avant de s’attaquer à la RPA attendons voir l’évolution des choses car le langage de bois n’est pas nouveau chez nos dirigeants.
      Puis, être observateurs dans une communauté dont tu faisais parti initialement est difficilement saisissable mas ce qui est sure elle ne pouvait pas dire que twavuyeyo son poste n’aurait aucun sens yociye atanga démission.

      • nivyo

        « attendons voir l’évolution des choses  »

        Mais les choses se voient déjà : dans une réunions internationale qu’elle que soit, les décisions se prennent au sein des équipent qui travaillent un peu dans les pays respectifs et autre équipes techniques. Le jour de la réunions, ce n’est que la signature , ou entérinement des décisions préparées ou autres prise de nouvelles orientations …par les chefs d’Etat respectifs… Or, le Burundi n’est plus du tout associe aux préparatifs. Il n’y va et retrouve que les autres « équipes techniques ont déjà pris de résolutions » .

        Alors dans ce cas, pourquoi y aller ? pour assister seulement ? je crois que avant d’y aller, le Burundi devrait demander d’abord a être associe aux préparatifs, aux commissions mixtes des 3 pays. c’est comme ça que ça se passe en temps normal.

        Nayo ahandi ho, ça ne sert strictement a rien, de participer a des réunions ou l’on parle de l’EAC, mais que tu n’es pas du tout associe.

        Si, cela sert a quelque chose : Perdiem, gaspillage d’argents,

  28. Nkurunziz Alias Kigwe

    Faut être DD pour comprendre: Le Burundi decide d’être observateur car n’ayant pas moyen de participer dans ces reunions chaque deux mois. Donc on a un Ministre observateur maintenant? Qui va y aller sur pied et loger dans la rue car sans moyens d’y participer physiquement? Ou bien ceux qui ne sont pas des observateurs paient le ticket d’entree?
    Ensuite comment peut on decider d’être observateur dans sa propre organisation?
    Ces trois pays n’ont exclu personne, ils y vont a trois car les autres ne veulent les rejoindre, trainent des pieds derriere. Donc que Nkuru et son Ministre aillent jouer au Balon car les observateurs/spectateur de sa propre equipe ont la place la bas. On peut commencer a être observateur avant d’entrer. Rufyikiri avait quand meme retrouver raison et aller demander que le Burundi puisse integrer le projet Rail Way apres avoir bouder toutes les reunions. Comme notre gouvernement ne peut rien voir avant, qu’il fasse au moins de tels gestes.
    Maintenant on va accuser la RPA de KUGUMURA alors que meme la Ministre ne parle de L’OR NOIRE, LAIT NOIRE, VILAINE MISS, …. ils ont vraiement vu que nous sommes des idiots.
    Seulement ils ne pourront pas le faire, ils traineront les pieds et continueront a nous faire honte jusqu’a …….

  29. Gondwanais Lamda

    Merci de clarifier Madame La Ministre. Une question se pose, la communauté est africaine compte bel et bien 5 membres, mais parmi ses membres, selon les dires de l’un des Chefs d’Etat de la région, « il y’a les canards boiteux, et nous ne pouvons les attendre s’il décident de traîner les pieds » . C’est ainsi que le projet de visa touristique unique pour le Kenya, l’Ouganda et la Rwanda est déjà effectif avec des retombés économiques non négligeables pour les trois pays. C’est ainsi que des projets aussi considérables que ceux de production de l’énergie sont en cours d’analyse seulement durant les rencontres tripartites! Est ce que le Burundi est suffisamment ambitieux pour siéger sur la table des grands de la région? Est ce que le pays de Ntare Rugamba et Mwezi Gisabo peut aligner des technocrates à la hauteur pour se positionner et orienter stratégiquement le développement économique de la nation??? TUZOHAVA TWIBUKA GUTORA INGEGENE IMISURE YAGURUTSE.

  30. Clean PP

    Plus de confusion que d’eclaircissement. Desole. On reste membre mais on va etre temporairement « observateur »? Peut etre on ne veut pas s’ inviter? L’EAC est malade.

    • Nkurunziz Alias Kigwe

      LEAC n’est pas malade, ce sont tes dirigeants qui le sont. Regardes les performances de leur pays. Meme le Mu Vieux Museveni y voie clair maintenant. Et les DDs eux sont occupes par koi vraiement?
      Voler voler voler et faire la cour aux femmes …

      • Jean Paul

        Jewe hari abantu ntategera. Erega Urwanda, Kenya na Uganda si ukuga EAC. EAC igizwe n’ibihugu bitanu. None Uburundi bugende kwemeza ibintu vyapfunditswe atariho buri butagishijwe inama.Erega kuguhamagara ngo ngo wifatanye natwe ku bintu utazi ni nka babandi baja kurira batazi n’uwapfuye uwariwe. Canke akaja guca ku mazi ku ntumbero yo kuvumba akavuga ngo » Uwo mushingantahe twaragendanye » naho hapfuye uruyoya. Jewe ndategera cane attitude y’Uburundi. Kuba enclavé on l’est nivvyo. Mugabo économiquement nibaza ko la Tanzanie nous est utile gusumba Urwanda n’Ubuganda.Ivyo bihugu vyashatse kugira akagwi ku migambi yavyo ntawobibuza. Uburundi rero buguma muri EAC nk’uko n’ivyo bihuga bitatu biguma muri EAC naho hari imigambi imw’imwe bishaka kunyarutsa.Igikuru ni uko n’imigenderanire y’uburundi n’igihugu kimwe kimwe cose iguma ari myiza. Kuko murazi neza ko gusangira ishirahamwe si nécessairement gukundana ni question d’intérêts gusa.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 352 users online