Vendredi 07 octobre 2022

Archives

Kibenga-Lac : fouille perquisition tôt ce matin

23/06/2015 6

Selon des témoins, vers 4 heures du matin plusieurs maisons visiblement ciblées étaient déjà encerclées par des policiers. Tout le quartier n’était pas ceinturé. La police n’a pas demandé à tous les habitants d’attendre leur opération de perquisition pour autoriser à ces derniers à vaquer à leurs occupations.

«Ces forces de l’ordre ont commencé à toquer sur les portails et à réveiller les gens dans ce quartier vers 4heures et demie. Mais ces derniers ont signifié à ces policiers qu’il faut attendre la levée du soleil pour que leur tâche se passe dans la transparence », raconte un habitant de ce quartier.

«Certains de ces agents m’ont confié que leur tâche n’a pas été facile à Cibitoke encore moins à Musaga où ils ont été accueillis par des grenades, des jets de pierres et des coups de sifflets pour ameuter tout le quartier », révèle une autre habitant de ce quartier.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Godefroid

    Abarundi barayamaze ngo « Uwuzihakuye ziramurya »

  2. cumacindubaruba

    Jewe nibazako abantu bafise ibirwanisho bari kumusaga ari abacangero atari abanyamusaga, kuko ntamuntu yokwemerako ikartiye imwe ibura amahoro izindi zitekanye. rebellion ntigirirwa kwirigara mugisagara ni bakinjure gato baduge aho mumisozi hama badutere amabombe batubona ntibaba bayafise mukanya bazomanuka igisagara bagikontorora, nayubundiho ndakurahiye badahungiye i mukike no mumugamba ngobamanze bamenyere gupasura igihugu cose n’amaguru n’amasasu kumutwe ndakurahiye ntagihugu bazofatira harya kumusaga ahubwo bazopfirayo bose nuko bazokwegera inzira karengane gusa kandi igihugu kizobandanya.

    • king salomon

      Kuberiki uvuze bahungire MUKIKE canke MUGAMBA???!!!Hoba ariho hafi canke UVUGAKO abo bantu bava aho uvuze!!!Muri ibi bihe tugezemwo ntakamaro kahari ko gukokeza ingwano canke kuvuga ibintu bisa n’amacakubiri winyegeje. Ivyiza wosabako ayo mahoro ufise nabo bayaronka niwaba uba Bujumbura nkuko ubivuga.

  3. Mutama

    @ Ntunga

    Ahubwo nta n’ikitwemeza ko iyi message utayanditse umaze gushika aho uriko uratubwira. Ni waba utaragenda naho, inzira iraharuye! Bakubwiye ko ku Musaga ari akazinga mwigaruriye? Tu veux nous dire que Musaga est desormais hors la loi de sorte que les agents de securite ne doivent pas y aller? Bajejwe umutekano w’igihugu cose, s’il y a quelque chose de mal, ce qui est evident, ils doivent agir pour l’interet de tout un pays. Musigaranye manoeuvres nkeya et ca sera fini, le Burundi pourra en fin retrouver sa paix. Kandi iciza n’uko namwe amahoro muyakeneye.

  4. Frederic Ntunga

    Abo bapolisi barabuze uwu bivuna nukuri. kuberiki baguma bakinagira Ku Musaga, Cibitoke, Nyakabiga, ….. batigera bagenda mu Kamenge, aho kwibarabara rimwe rimwe hose hari inkoho zirenga 20. Nibarindire umunyagihugu akamara gushavura bazohava batoroherwa. Bibuke ukwo vyagenze 1993, kugira baje iyo bagiye. Ntitwipfuza ko vyoshika hariya!

  5. Jamahaar

    C’est le regne de la terreur et la continuation du harassement et de l’intimidation par le pouvoir despotique agonisant des paisibles citoyens deja menaces par la famine, le chomage et l’eventualite d’une guerre plus meurtriere que les precedents conflits que le pays ait connu dans sa recente histoire.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 069 users online