Samedi 18 septembre 2021

Santé

Burundi/Covid-19 : 555 nouveaux cas en 4 jours dont la majorité dépistée au nord du pays

26/07/2021 7
Burundi/Covid-19 : 555 nouveaux cas en 4 jours dont la majorité dépistée au nord du pays
Le chef-lieu de la province Kirundo

Les chiffres officiels font froid dans le dos, le rapport du 25 juillet parle d’une ’’moyenne journalière de 140 nouveaux cas alors la moyenne journalière jusque-là était de 26 cas de Covid-19 au cours des 4 derniers jours.

Selon ce rapport, le ’’Burundi continue d’enregistrer des pics’’ jamais égalés. « Ces chiffres sont les plus élevés depuis le début de la pandémie. La majorité des 555 nouveaux cas de ces 4 derniers jours provient des districts de Kiremba avec 272 cas soit 49,01% et de Kirundo avec 220 cas, soit 39,64% ».

C’est au moment où se déroule actuellement une campagne de dépistage de masse de 10 jours en réponse aux flambées notées au cours des 7 derniers jours, précise ce rapport.

Au cours des 14 derniers jours, c’est-à-dire du 11 au 24 juillet 2021, ce sont au total 887 cas de Covid-19 qui ont été rapportés. Ils proviennent de 21 districts sur les 47 districts, soit 44,68% qui sont répartis dans 15 provinces sanitaires. Il s’agit de 83,33% des 18 provinces du Burundi.

Selon ce rapport, 3 districts cumulent 72,38% du total des cas rapportés au cours des 14 derniers jours : Bujumbura Centre a compté 150 cas, soit 16,91%, Kirundo a totalisé 220 cas, soit 24,80%) et Kiremba a enregistré 272 cas, soit 30,67%.
Cette répartition géographique des cas de Covid-19 au cours des 14 derniers jours traduit la circulation active du coronavirus SARS-Cov-2 dans le pays.

Selon ce rapport du 25 juillet, l’augmentation du nombre de cas de Covid-19 depuis le début de l’année est d’une part due à la forte circulation communautaire du coronavirus mais aussi par l’augmentation du nombre de tests effectués par jour par rapport à l’année 2020.

C’est notamment lors des campagnes de dépistages de masse, aussi bien dans la communauté qu’au niveau des écoles secondaires à régime d’internat.

Une augmentation de plus de 220%, la semaine passée

Au cours de la dernière semaine, le Burundi a rapporté 583 cas communautaires contre 181 cas au cours de la semaine précédente, soit une augmentation de 222,10%.

Dans la même période, une augmentation 49,78% du nombre de personnes dépistées a été notée. Cette situation résulte de la campagne de dépistage de masse en cours dans les districts de Kiremba et de Kirundo.

Depuis le début de l’année 2021, fait remarquer ce rapport du 25 juillet, le Burundi rapporte en moyenne 164 cas de Covid-19 de transmission communautaire contre 12 cas communautaires au cours de l’année 2020. Les cas communautaires représentent environ 85% du total des nouveaux cas rapportés par semaine.

D’après ce rapport du 25 juillet, l’augmentation du nombre de cas de Covid-19 depuis le début de l’année, outre la forte circulation communautaire du coronavirus, résulte de l’augmentation du nombre de tests effectués par jour par rapport à l’année 2020.

Ce même rapport fait savoir que malgré ces pics, le taux moyen de positivité reste relativement faible, soit 1,64%, malgré l’augmentation du nombre de nouveaux cas positifs depuis le début de l’année 2021.

Dans ce rapport, il est recommandé de mettre en place des équipes de surveillance de la COVID-19 au niveau des hôpitaux communaux. « Ceci va permettre de renforcer également l’identification et le suivi des contacts sur le terrain ».

Il est également demandé de renforcer la surveillance de la COVID-19 par l’implication des agents de santé communautaire dans la recherche et le suivi des contacts.

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Stanislas Bigirimana

    Dukora Dusenga.Dusenga Dukora,twongera twirinda turinda n’Abandi.

  2. James King

    Au Burundi ntakibazo kuko covid ica ikira dans quelques jours Il y a pas à s’inquiéter outre mesure !! None mubona ko Leta mvyeyi yotubuza kwivuna akanyota mutubare, kuja mw’isoko n’ahandi ???

    • Muntu

      Mu bihugu vyose ni ko bimeze abenshi barakira, le taux de mortalité ne dépasse pas 5%. Même en Italie, la moyenne d’âge des personnes décédées pendant la 1ère est de 83 ans. Ikubazo nuko iyo ata ngingo ifashwe abo bandura bagakira mu minsi mike bahava bakanduza abafise amagara make bayirwara igaca ibahitana notamment les personnes âgées et les malades chroniques. Mu Burundi abanduye bakize si igitangaza na mba hose ni ko bimeze. Ibihugu ibitaro birengerwa kubera abarwayi benshi uravye usanga ari ibihugu biteye imbere bifise ikibazo ca vieillissement de la population. Ivyo bitaro ntibirimwo abana bo muri primaire na secondaire namba.

    • Jambo

      Igapfuma ihimiriza “agahomera munwa koko”.
      Ikagabanya ibilorane n imisa , be n imisa

  3. Balame

    Le burundi ne peut pas etre un ilot. S’il y a tant de COVID au Rwanda, Uganda, RDC et Tanzanie. Pour quelles raisons serions nous protégés? Il est vrai ngo ko twitorewe n imana muri Leta Mvyeyi et Nkozi.

    Dans la sous régione et dans le monde entier, des mesures drastiques sont prises pour lutter contre ce fléau. Circulez dans la Capitale Bujumbura et vous aurez froid aux yeux.
    Mais c’est la responsabilité de Leta Mvyeyi d’instaurer les memes mesures que tous les pays du monde (masques, kugabanya imanza, etc…).
    Tous les autres pays vaccinent leurs citoyens. Mu Gihugu “Mvyeyi et Nkozi” hoho ni gute?

    • Yan

      Tous les pays vaccinent; quel pourcentage de la population en RDC ou au Rwanda?

      • Markus

        En effet, il est temps de déplacer nos doses de vaccins en Europe vers l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 204 users online