Mardi 18 juin 2024

Société

Lancement d’une enquête nationale sur l’utilisation des TIC

Lancement d’une enquête nationale sur l’utilisation des TIC
Therry Kitamoya : L’enquête se déroulera du 29 avril au 17 mai 2024 et ciblera quelques menages

Le lundi 29 avril 2024, le ministère de la Communication, des Technologies de l’information et des Médias a animé un point de presse. L’objectif était de lancer officiellement une enquête nationale sur l’utilisation et l’accès aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC)

L’enquête qui débute donc le 29 avril se poursuivra jusqu’au 17 mai 2024. Elle vise à collecter des données essentielles sur l’utilisation des téléphones mobiles, des ordinateurs et d’autres équipements informatiques à travers tout le territoire burundais.

Telle est l’annonce qui a été faite par Tierry Kitamoya, assistant de la ministre ayant la communication dans ses attributions.

Mais pourquoi une telle enquête ? Selon Kitamoya, dans le cadre du projet d’appui aux fondations de l’économie numérique financé par la Banque mondiale, un don de 92 millions de dollars a été octroyé au gouvernement burundais.

Les objectifs étant d’élargir l’accès à Internet haut débit, renforcer les services numériques gouvernementaux et stimuler l’économie numérique au Burundi.

Les résultats guideront la création de programmes d’accès au numérique, de politiques haut débit et d’inclusion numérique ainsi que l’évaluation de la pénétration des TIC au Burundi.

L’organisation de cette enquête a été confiée au Groupement Centre d’Etude et de Recherche en population et développement (CERPED), de droit burundais, et la société SFM Technologies, de droit tunisien.
Cette équipe, après une formation de trois jours, se rendra dans les ménages, les bureaux et à travers tout le pays. Cependant, seule une partie des ménages sera concernée car, l’enquête ciblera des échantillons dans différentes communes et provinces. Ces données recueillies permettront d’avoir une vision globale de l’accès aux TIC et de leur utilisation dans le pays.

Le point de presse était animé par Therry Kitamoya, Le coût total du projet est estimé à 92 millions de dollars.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Ndereyimana

    c’est une bonne acativité

  2. Hihi

    Vous n avez rien d autre à faire
    Et en plus ça va coûter beaucoup d argent
    Pas besoin d études actuellement
    Tout monde sait que la pénétration TIC est ridicule actuellement
    Forcée vous de trouver des idées pour les développer

    • K

      @Hihi
      « Tout monde sait que la pénétration TIC est ridicule actuellement »

      Tu es déconnecté de la réalité des collines burundaises car même les gardiens de vache ont leur smartphone à ce moment.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 234 users online