Samedi 18 septembre 2021

Santé

Vaccin contre la fièvre jaune : une rupture de stock inquiétante pour les voyageurs

28/07/2021 Commentaires fermés sur Vaccin contre la fièvre jaune : une rupture de stock inquiétante pour les voyageurs
Vaccin contre la fièvre jaune : une rupture de stock inquiétante pour les voyageurs
La carte jaune, un des documents de voyage exigé

Le vaccin contre la fièvre jaune, exigée pour avoir la carte jaune, un document demandé aux frontières de plusieurs pays en Afrique et ailleurs, se raréfie.
Certains voyageurs affirment avoir manqué de vaccin. Il est normalement administré au siège du Programme élargi de vaccination (PEV) dans la zone Buyenzi.

Une maman confie que son fils voyage dans moins d’une semaine pour la France. Il vient d’obtenir une bourse d’études. Il n’a pas encore trouvé de vaccin. « Ils ont dit qu’il n’y en a pas. »
Elle se dit inquiète des frais supplémentaires qu’elle va devoir payer aux différents aéroports comme amende, faute de carte jaune. Une jeune femme qui a déjà voyagé en Tanzanie sans se munir de cette carte affirme avoir payé 50 dollars US d’amende à la frontière.

Interrogée, une source interne au ministère de la Santé affirme évidemment qu’il y a une rupture de stock de vaccins contre la fièvre jaune, depuis quelques jours.

D’après lui, il reste quelques doses à l’armée et seuls les voyageurs qui sont dans l’urgence reçoivent le vaccin. Mais cette même source tranquillise et affirme que dès ce mercredi 28 juillet, l’on pourra livrer quelques doses de vaccin au PEV.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 395 users online