http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/09/USAID-18-SEPT-Cross-cutting-DG-Advisor-website-2017_10-1.pdf
Économie

Payway Burundi : nouveau vendeur des produits de la Regideso

24-08-2017

Pour rendre plus accessible les produits de la Regideso, le paiement de factures de l’eau et d’électricité se fait via l’entreprise Payway-Burundi. Côme Manirakiza, ministre de l’Energie et Mines se félicite de cette coopération.

Bâtiment de Payway sis près de la Croix-Rouge Burundi au centre-ville.

«Dans le cadre de partenariat Regideso-Payway Burundi, le commerce des produits de la Regideso eau et électricité a été confié à l’entreprise Payway-Burundi», a déclaré Côme Manirakiza, ministre de l’Energie et des Mines.

Les services délégués par la Regideso à la société Payway concernent la fourniture de logiciels de paiement, un serveur d’exploitation, la vente des unités cash power et la collecte des factures.

Payway s’est engagé d’installer des serveurs et terminaux de paiement sur tout le territoire national. «L’exploitation comprend une licence perpétuelle et irrévocable de l’utilisation du logiciel.»

M. Manirakiza soutient que ce partenariat vient pour améliorer la situation financière de la Regideso, une « préoccupation du gouvernement depuis les dix dernières années. »

Selon lui, ce partenariat vise la réduction de pertes techniques et commerciales en eau et en électricité, et la gestion des grands clients. Il faut ajouter à cela l’optimisation du système de comptage de l’eau et d’électricité, du processus de relève des consommations et la sécurisation de recouvrements de recettes.

Payway dispose d’un système technologique de facturation et de paiements faisant usage des appareils mobiles aux points de ventes. «La fourniture de la Regideso de nouveaux canaux de paiement à sa clientèle va améliorer la collecte de ses recettes.»

Les clients obtiendront les services de la Regideso facilement dans leurs quartiers respectifs. M. Manirakiza précise que ce partenariat permettra également à la Regideso d’éviter certains coûts et dépenses inutiles. Notamment la construction de nouvelles infrastructures abritant de nouveaux point de ventes, l’achat et la mise en place de nouveaux équipements liés aux ventes et au recouvrement ainsi que le recrutement du personnel additionnel.

Une rémunération conditionnée

Ce ministre souligne que Payway est liée à la Regideso par un contrat d’obligation de résultat. Le préfinancement de ce projet de partenariat par la société Payway est estimé à 2.889.576.996 de Fbu. «Cette société sera rémunérée uniquement sur les compteurs contractuelles, c’est-à-dire l’augmentation du chiffre d’affaires de la Regideso.»

Parmi les obligations de Payway, il y a l’augmentation des recettes collectées et les paiements des unités cash power estimé à 60% des ventes de la Regideso pour la première année et l’augmentation annuelle de 10% des ventes globales de la Regideso.

Metoucela Nsabimbona, directeur général du Payway-Burundi soutient que le commerce de proximité permettra une augmentation sensible de recettes de la Regideso. «Le développement de vente de proximité résoudra des problèmes logistiques et de ressources humaines de la Regideso.» Sa société assurera un service de paiement de proximité aux clients de la Regideso et améliorera les recettes de cette dernière.

Avec ce partenariat, précise M. Nsabimana, la Regideso pourra servir ses clients à tout moment. Et il note que Payway-Burundi est une entreprise spécialisée dans le domaine de paiements électroniques des différents services fournis normalement par des entreprises partenaires.

Yvan-Carmel Mubanji, responsable du service Markting souligne que les activités de Payway se limitent tout simplement aux ventes des unités cash power et recouvrements des factures de l’eau. Et de préciser que sa société ne dispose pas de force contraignante pour les clients insolvables de la Regideso.

  7   Vos commentaires
  1. Björn

    Les burudais ont plustot besoin d’une autre societe competent pour commercialiser l’electricite. Le monopol de la regideso est un probleme pour le pays.

  2. Source du Nil

    OLUCOM de Gervais Rufyiri devriez suivre de près le processus de passation de marché ,pour s’assurer de la transparence,Si nom,de mode de paiement est operationnel depuis dix ans au Rwanda ,pour conclure que le pouvoir DD est toujours la queue du peleton des pays membre deux l’EAC.

  3. Jereve

    Comme c’est étrange : hier la radio RPA a fait état d’un incendie des bureaux du service commercial de la REGIDESO (en face de l’Institut Français du Burundi et tout près du bâtiment qui abritait la Radio BONESHA FM, précise-t-elle). Et voilà que Iwacu à son tour nous parle de l’entrée en scène d’un nouveau partenaire – Payway Burundi – nouveau vendeur des produits de la REGIDESO. L’un est mis out, l’autre in. Simultanéité résultant d’une pure coïncidence, diriez-vous ; oui mais il n’empêche qu’elle fournit matière à spéculer aux adeptes de la théorie du complot.

  4. citoyen 2017

    Bonjour Iwacu,

    On croirait un publi reportage,
    Bientot le prix l’electricité sera le plus eleve du continent voire du monde (merci qui?) or un flou immense entoure cette affaire .Dieu seul sait que vos conditions de travail sont parmi les +dure , AK contraint à l’exil ne me contredira point,mais de grace ne vous transformez en caisse de resonnance.

    Tous vos lecteurs utilisent l’electricité donc ils sont concerné et ont le droit de savoir.
    Il est des questions ausquelles voux auriez DU repondre ou du moins aborder:

    Quelles ont ete les conditions d’attribution,appel d’offre?
    Cette societe a t elle opere ailleurs que au Burundi ,si oui avec quel succes?
    Combien touche cette societe sur chaque franc encaisse,qui sont les actionnaires « visible »(il y a aussi des invisibles qu on appelle mutama 1,mutama 2 dimwo ,je comprend que vous ne pouviez en parler au risque de mourir ,par accident ou suicide a la grenade par ex)
    Est elle une filiale de PayWay Australie (la reponse est non ,vous pouvez les appeler +1 300 368 098)

    Une fois ces questions abordés chacun aurait pu se faire une opinion .

    Bonne journée et bon courage

    • KABADUGARITSE

      Difficile en effet de comprendre cette coïncidence entre l’augmentation des tarifs et l’attribution de ce marché à un « Payway Burundi » sorti de nulle part.-

      • ikibazo

        test du canard:
        « Si ça ressemble à un canard, si ça nage comme un canard et si ça cancane comme un canard, c’est qu’il s’agit sans doute d’un canard. »
        une augmentation suspecte,deux morts suspectes ,un incendie suspect,une societe suspecte , c’est qu’il s’agit sans doute d’une coincidence.

    • Stan Siyomana

      @Citoyen 2017
      PAYWAY BURUNDI serait sous contrat de franchise avec PAYWAY UGANDA (address: Masaka-Kampala Road, Kyengera, Uganda; Phone: + 256 800 203020).
      1. Franchising
      « Currently, PayWay Uganda has franchises in Cameroon, Zambia, Rwanda, Burundi and preparations are ongoing to extend our services to other countries… »
      (Voir http://www.payway.ug/payway-franchising).
      2. Le mot PayWay apparait de la meme facon dans l’immeuble photographie ici en haut dans l’article et sur les sites http://www.payway.bi et http://www.payway.ug.
      n

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité