Jeudi 25 avril 2024

Société

La non-indemnisation des dommages électriques préoccupe les députés

23/01/2024 Commentaires fermés sur La non-indemnisation des dommages électriques préoccupe les députés
La non-indemnisation des dommages électriques préoccupe les députés
Ibrahim Uwizeye : « En cas de dommage, la Regideso essaie d'indemniser les victimes »

Lors de la séance plénière du 22 janvier 2024 où le ministre chargé de l’énergie était invité au Palais des congrès de Kigobe à une séance des questions orales, certains députés se sont montrés critiques par rapport à la non-réparation des dégâts causés par le courant électrique de la Regideso.

« Même ici au Palais des congrès de Kigobe, des appareils sont endommagés souvent à cause du courant électrique qui vient avec une intensité qui change à tout instant », a fait observer Daniel Gélase Ndabirabe, député et président de l’Assemblée nationale. Contactés ou approchés, a-t-il regretté, les services de la Regideso ne donnent pas de réponse. « Ils ne t’écoutent même pas. C’est un grand défi. »

Cet élu du peuple estime que telle la situation se présente aujourd’hui, la Regideso ne peut pas s’en sortir. Il a proposé alors que cette institution mette en place ou collabore avec une maison d’assurance qui pourrait indemniser les dommages dus au courant électrique puisque « La Regideso n’est pas en mesure de tout indemniser. »

Le député Agathon Rwasa a, quant à lui, reproché à la Regideso de se dérober face aux dommages électriques. Il déplore que des cas existent où des câbles en hauteur s’affaissent jusqu’à être en contact avec des personnes et à causer l’irréparable. « J’ai connu un cas où j’ai alerté le ministre de tutelle, mais rien n’a suivi. »

Promesse de vigilance

Ibrahim Uwizeye, ministre de l’Hydrolyque, de l’énergie et des mines a répondu qu’en cas de dommage, la Regideso « essaie d’indemniser les victimes des dégâts causés. » Il fait savoir par contre qu’il devient souvent difficile de déterminer le responsable des dégâts. « Si on découvre que c’est à cause de la surintensité, la Regideso met le client concerné sur la liste de ceux qui doivent être indemnisés », a fait savoir le ministre Uwizeye.

Si l’argent n’est pas disponible, les clients dont les appareils électroménagers ont été endommagés doivent attendre avant d’ajouter que des fois, le client de la Regideso peut être à l’origine des dommages.

Si le compteur est bien protégé et que tu trouves que les appareils à l’intérieur ont été endommagés, explique-t-il, cela veut dire que c’est le client qui a fait une mauvaise installation. Le ministre Uwizeye a néanmoins promis une vigilance de la part de son ministère pour limiter les dégâts.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 668 users online