Société

Tokyo soucieux de la promotion des conditions socio-sanitaires des Burundais

08/11/2018 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur Tokyo soucieux de la promotion des conditions socio-sanitaires des Burundais
Tokyo soucieux de la promotion des conditions socio-sanitaires des Burundais
L’ambassadeur du Japon au Burundi lors de l’inauguration des 16 robinets

Le Japon se dit engagé pour la lutte contre les maladies diarrhéiques au Burundi. 16 fontaines publiques viennent d’être construites dans quatre collines des communes Muhanga et Gahombo de la province Kayanza. Selon Takayuki Miyashita, ambassadeur du Japon au Burundi, l’aboutissement de ce projet a coûté plus de 100 mille dollars américains.

«L’eau, c’est la vie. Elle est très importante dans la vie de tout un chacun, dans la prévention pour des maladies, etc», a souligné M. Miyashita ce mercredi 7 novembre lors de l’inauguration de ces infrastructures.

«Ces robinets contribueront au développement des populations bénéficiaires», tient à ajouter ce diplomate, expliquant notamment que l’approvisionnement en eau à de longues distances plombaient les autres activités de développement.

D’après l’ambassadeur Miyashita, ce projet profitera à plus ou moins 74 mille individus selon les statistiques faites. Il les appelle à l’entretien du don reçu pour qu’il puisse bénéficier également aux générations futures.

Cependant, les habitants de Mborwe, Ceyerezi, Mwenene et Nzewe, les collinaires bénéficiaires, éprouvent un sentiment mi-figue mi-raisin. La plupart des robinets construits se sont taris deux semaines après la remise.

Pierre Ziriburye, un habitant de la colline Mborwe, ne cache pas sa colère. La colline a été dotée de 5 robinets. Mais un seul fonctionne en ce moment. Il appelle l’équipe technique à revoir les installations.

Le même appel est lancé par Nassibe Kagiye, secrétaire communal de Gahombo. «Nous saluons cette œuvre. Cependant, il faut que que ces robinets soient réparés pour qu’ils fonctionnent».

Une femme habitante de Nzewe rappelle que les fontaines traditionnelles se trouvent à plusieurs kilomètres. «Pendant la période pluvieuse, le terrain est glissant et puiser de l’eau dans des marais est un parcours de combattant».

Signalons que ce projet a été exécuté par la Croix-rouge en collaboration avec l’administration à la base.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

« Doom and gloom ». Cette expression anglaise désigne un sentiment de trouble, de  peur-panique. Après la proclamation des résultats provisoires par la  Ceni, le 25 mai, et leur contestation par le principal parti de l’opposition, le CNL, une psychose  a (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 463 users online