Samedi 27 février 2021

Économie

Système national de paiement / Les abonnés de téléphonie mobile pas concernés

05/04/2018 Pierre Claver Banyankiye Commentaires fermés sur Système national de paiement / Les abonnés de téléphonie mobile pas concernés
Système national de paiement / Les abonnés de téléphonie mobile pas concernés
Domitien Ndihokubwayo : « L’utilisation de paiement par téléphonie mobile est l’un des objectifs du système de paiement national. »

Les usagers de cartes bancaires vont bientôt jouir des avantages du nouveau système, mais pas ceux des téléphones mobiles. Motif : Ecocash, Lumicash et Smart Pesa ne sont pas agréés par la BRB.

« La modernisation des systèmes et des moyens de paiement, notamment l’utilisation de paiement par téléphonie mobile est l’un des objectifs du système de paiement national », a expliqué Domitien Ndayizeye, ministère des Finances, du Budget et de Privatisation. Le 15 mars dernier, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité le projet de loi portant le système national de paiement.

Grâce à ce système, les sociétés de télécommunication pourraient facilement faire de la compensation électronique. Ainsi, les usagers des services financiers d’Ecocash, Lumicash et Smart Pesa pourraient recevoir et transférer de l’argent à d’autres utilisateurs quels que soient leurs opérateurs. Ce qui est impossible aujourd’hui.

Ce système national de paiement est en faveur des usagers des cartes bancaires. Le détenteur d’une carte électronique émise par une banque X pourra toucher son argent dans le distributeur automatique de la banque Y. Mais comme seul 12% de la population burundaise a un compte bancaire, plus de 80% ne pourront pas bénéficier de cette nouvelle technologie. Raison : Econet-Leo, Lumitel et Smart ne sont pas reconnus par la loi bancaire comme des institutions financières.

L’article 4 dudit projet stipule : « Aucune entité ne peut, sous peine de sanction, mettre en place ou gérer un système, ou émettre des moyens de paiement au Burundi, sans avoir obtenu l’agrément à cet effet par la Banque Centrale. »

Ce projet de loi vient s’ajouter au règlement du 17 juillet 2017. Son article 3 dispose que « nul peut exercer les activités de fournitures de services de paiement sans avoir été agréé préalablement par la BRB ».

Les usagers de téléphonie mobile en difficulté

« La Banque centrale publie sur son site web, ou par d’autres moyens qu’elle juge appropriés, la liste des établissements de paiement agrées », lit-on dans l’article 13 de ce règlement. Après vérification, ni Ecocash, ni Lumicash, ni Smart Pesa ne sont sur le site web de la BRB.

Certains usagers de transfert de paiement mobile se disent bloqués. Les commerçants rencontrés sur le marché chez Sion disent qu’ils ne peuvent pas transférer de l’argent à des proches résidant en province. « J’ai un compte dans Ecocash. Je ne peux pas transférer l’argent à mon frère, abonné à Lumicash, qui vit à Nyabikere » déplore N.C. Celui-ci assure qu’il doit chercher un abonné de Lumicash pour lui demander un service. « Je ne peux pas ouvrir un compte de Lumicash, alors que je l’utilise rarement.»

J.C, taxi vélo, abonné dans Lumicash, éprouve également des difficultés d’envoyer de l’argent à ses amis qui utilisent Ecocash et Smart pesa.

Signalons que l’adoption de ce projet de loi tombe au moment où plus de 90% des transactions numériques se font via les téléphones mobiles.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Main basse sur les morgues

Où sont passées les valeurs morales et humaines, l’« Ubuntu » chanté par les Burundais à longueur de journée ? Depuis un certain temps, avoir accès aux chambres froides dans les hôpitaux publics de Bujumbura relevait d’un parcours du combattant. Des gens qui (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 939 users online