Publireportages

OPAB : Une organisation pour la dignité des albinos

10/02/2019 La Rédaction Commentaires fermés sur OPAB : Une organisation pour la dignité des albinos
OPAB : Une organisation pour la dignité des albinos
Moïse Nkengurutse (au milieu avec une casquette) dans un champ avec certains des bénéficiaires du projet

OPAB, basée à Gitega, est une organisation de défense des droits des personnes atteintes d’albinisme. Elle plaide notamment pour l’intégration socioéconomique de ces dernières. Un projet en cours de réalisation grâce au financement de l’Ambassade de France au Burundi leur permet d’atteindre certains de leurs objectifs.

«Défense des droits de la personne humaine en faveur des personnes vivant avec l’albinisme et d’autres personnes vulnérables, intégration socioéconomique des personnes vivant avec l’albinisme et d’autres vulnérables», entre autres missions de l’Organisation des personnes albinos du Burundi (OPAB), créée en 2014.

Selon Moise Nkengurutse, son président et représentant légal, cette organisation est aussi un cadre d’expression pour les droits des personnes sans mélanine. Ceux-ci font l’objet de discrimination. Ils ont aussi des problèmes de santé, de vue, d’obtention des pommades anti soleils, etc.

Des enfants atteints d’albinisme sont victimes de discriminations dans leurs propres familles. Celles-ci les considèrent comme une malédiction. Il en est de même à l’école où certains enseignants croient encore que ces derniers n’ont pas le quotient intellectuel requis pour suivre normalement les programmes dispensés.

«Une confusion est parfois entretenue par le corps enseignant entre la vue défectueuse de l’élève atteint d’albinisme et la compréhension des matières enseignées en classe ».
Les filles atteintes d’albinisme restent célibataires à défaut de jeunes hommes leur proposant le mariage. Néanmoins, elles sont le plus souvent victimes des violences sexuelles en raison des croyances obscurantistes. L’atteinte à l’intégrité physique des personnes atteintes d’albinisme est en effet une réalité.

Du mois d’Aout 2008 jusqu’aujourd’hui janvier 2019, 24 cas de meurtres rituels ont été enregistrés au Burundi. Ces crimes liés à des croyances superstitieuses sont imputables à des réseaux secrets. Les auteurs prélèvent le sang et amputent certaines parties du corps des victimes à des fins commerciaux.
Pour faire face à toutes ces questions, OPAB a postulé à un projet en 2018 auprès de l’ambassade de France au Burundi pour l’intégration socioéconomique des personnes atteintes d’albinisme. C’est à la suite d’un appel à projet à l’intention de la société civile et des medias.

Octroi du matériel scolaire

Ce projet contribuera à doter l’association du matériel bureaucratique de base. En outre, l’exécution du projet permettra aux enfants atteints d’albinisme de bien étudier. L’OPAB intervient via le volet de l’éducation. Les enfants atteints d’albinisme ayant des problèmes de vision, éprouvent beaucoup de difficultés pour étudier comme tant autres.

Ainsi, grâce au financement de l’ambassade de France, OPAB a fait fabriquer des meubles pour 76 élèves/écoliers atteints d’albinisme en plus de matériels scolaires. En ont été bénéficiaires, les élèves et écoliers ressortissant de 7 provinces. Gitega, Karusi, Cankuzo, Ruyigi, Ngozi, Muramvya et Rutana.

L’OPB a également organisé des séances de sensibilisation sur l’albinisme au niveau des médias. Elle s’est investie aussi pour la réinsertion scolaire des enfants atteints d’albinisme qui avaient abandonné l’école.

Entre autres réalisations, l’OPAB a ouvert un centre d’accueil pour l’accompagnement des jeunes atteints d’albinisme pour la formation des métiers en vue de la préparation de leur bon avenir.
Avec ce projet appuyé par l’Ambassade de France, 6 groupements d’intégration socioéconomique affiliés à l’OPAB ressortissant de 6 provinces bénéficient d’un soutien pour la réalisation des AGR. L’OPAB a accordé, pour la première saison culturale, des semences de pomme de terre aux quatre groupements.

Dans l’objectif de leur procurer du fumier, chacun des groupements a eu cinq porcs. Ils devront s’en donner les uns aux autres en raison de la reproduction pour pérenniser la chaîne de solidarité communautaire. Ils auront droit aux semences de haricots et de riz et autres intrants agricoles aux mêmes regroupements au cours de la deuxième saison culturale.

Satisfaction chez les bénéficiaires

L’OPAB prévoit l’assistance de médicaments à l’intention de 76 personnes sans mélanine ayant des lésions cutanées. C’est pour la prévention contre le cancer de la peau. Dans ce volet de la santé, les élèves du secondaire qui ont des difficultés de vision sont également traités pour qu’ils puissent bien étudier.

Un albinos bénéficiaire des meubles en train de suivre le cours

Les bénéficiaires se disent satisfaits du soutien de l’OPAB. Jean Baptiste Nimbona, habitant de la commune BUHIGA en province Karusi, n’en revient pas. Son groupement a pu planter un champ de pommes de terre grâce aux semences qu’il a eu de la part d’OPAB. Ce jeune marié de 26 ans demande aux partenaires de l’OPAB d’en faire profiter à tous les albinos.

Désirée Nduwumuremyi, élève en 1ère année post-fondamentale au lycée communal de Musongati en commune Musongati de la province de Rutana, abonde dans le même sens. Elle a bénéficié du matériel scolaire et d’un bureau adapté à sa vue. Déplaçable, ce meuble lui permet d’approcher le tableau pour voir bien lire. Pour ce, soutient-elle, les élèves albinos réussissent actuellement mieux en classe.

Au sujet des groupements, Moise Nkengurutse évoque une stratégie d’intégration des personnes atteintes d’albinisme dans la vie socioéconomique : «C’est une façon de montrer de quoi ils sont capables »

Le président de l’OPAB appelle les autorités à s’investir pour la protection et le développement socioéconomique des personnes sans mélanine en élaborant et en mettant en œuvre des projets à leur intention spécifiquement étant donné que la population atteinte d’albinisme au Burundi ne dépasse pas un effectif de 1500 individus.

En plus, OPAB leur demande de collaborer avec des autorités tanzaniennes dans la lutte contre le massacre des personnes atteintes d’albinisme. Aux bailleurs de fond de rester auprès de la population atteintes d’albinisme burundaise.

Enfin, un grand remerciement est adressé a l’ambassade de France qui reste préoccupé par la problématique d’albinisme Son engagement pourraient inspirer d’autres intervenants pour l’amélioration positive du quotidien des personnes atteintes d’albinisme au Burundi

Les objectifs de l’OPAB

  • Mettre en place un cadre d’expression des personnes sans mélanine et leurs familles au Burundi,
  • Identifier tous les problèmes des personnes sans mélanine en vue de trouver des solutions adéquates et durables ;
  • Conscientiser les familles des personnes sans mélanine à la nécessité de l’éducation de ces dernières,
  • Combattre pour la bonne santé des personnes sans mélanines au niveau oculaire et cutané
  • Appuyer les initiatives des personnes sans mélanine qui concourent à l’amélioration de leurs conditions de vie

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Prévenir, atténuer, alerter

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Prévenir, atténuer, alerter

C’est parti. La Commission électorale nationale indépendante, CENI, annonce qu’elle présente le calendrier électoral la semaine du 17 au 23 juin. « The die is cast », les carottes sont cuites pour la préparation des élections électorales de 2020. Cependant, cette activité (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 563 users online