Lundi 06 décembre 2021

Sécurité

Les combattants remis par le Rwanda bientôt traduits devant la justice

17/11/2021 0
Les combattants remis par le Rwanda bientôt traduits devant la justice
Les 19 présumés rebelles remis par le Rwanda au Burundi présentés à la presse ce 16 novembre

La police burundaise a présenté à la presse, ce 16 novembre, 19 présumés rebelles remis par le Rwanda au Burundi le 30 juillet 2021. Ils sont, jusqu’ici, gardés par le Service national des renseignements.

D’après le porte-parole du ministère chargé de la Sécurité publique Pierre Nkurikiye, ils sont une équipe de combattants du groupe armé Red-Tabara : « Ils avaient fait une incursion le 20 août 2020 depuis la République Démocratique du Congo et avaient par la suite commis beaucoup de forfaits dans les provinces de Rumonge, Mwaro, Muramvya et Kayanza avant de se replier vers le Rwanda ».

Il indique que le Service national des renseignements a terminé ses investigations et va remettre ces présumés combattants à la justice pour qu’ils soient jugés.

En outre, il précise qu’une partie de ces combattants constituée de quatre personnes est restée au Burundi après les attaques de l’année dernière pour « une mission spéciale de commettre des actes terroristes, tendre des embuscades et perpétrer des assassinats ciblés ».

Selon Pierre Nkurikiye, ce groupe de quatre personnes a conduit huit attaques depuis janvier 2021 dans les provinces de Mwaro, Muramvya et Bururi qui a fait une quarantaine de morts. Une personne accusée d’avoir été leur éclaireur est aussi gardé par le SNR.

Il accuse l’armée rwandaise d’avoir formé à cette époque ces présumés rebelles : « Ces terroristes ont été recrutés dans les camps de réfugiés et ont subi une formation de deux ans dispensée par les instructeurs de l’armée rwandaise dans les forêts de Munyegereze et Nyungwe ».

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 3 857 users online