Mercredi 05 octobre 2022

Société

Etats Généraux de l’Education François Havyarimana : « Le budget de l’Etat alloué à l’Education reste relativement faible »

15/06/2022 1
Etats Généraux de l’Education  François Havyarimana : « Le budget de l’Etat alloué à l’Education reste relativement faible »
Le ministre François Havyarimana a demandé l’augmentation du budget de l’Etat dédié à son ministère.

A l’occasion des Etats Généraux de l’Education qui se tiennent du 14 au 16 juin, François Havyarimana, ministre de l’Education nationale, a estimé que le système éducatif burundais est émaillé d’un bon nombre de défis et a demandé l’augmentation du budget de l’Etat dédié à son ministère.

Dans son discours, le ministre de l’Education nationale, François Havyarimana, a reconnu que plusieurs recommandations issues des États généraux de 2014 n’ont pas été mises en œuvre et a promis que leur exécution sera examinée dans le cadre des assises de l’Éducation qui vont se tenir durant trois jours.

En matière de défis, M. François Havyarimana a cité une faible qualité des enseignements eu égard à l’accroissement des apprenants à tous les niveaux ; l’inadéquation entre la formation et l’emploi ; un encadrement des élèves déficient ; un matériel didactique insuffisant et des salles d’université vétustes et mal équipées.

Comme solutions à ces situations qui mettent à mal le système éducatif burundais, M. Havyarimana a notamment appelé à la déconcentration de certains services jusque dans les communes.

D’après le ministre de l’Education nationale, le budget de l’Etat alloué à l’Éducation reste (+20%) faible relativement aux défis liés à ce domaine.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Ngomirakiza

    « …l’inadéquation entre la formation et l’emploi ; un encadrement des élèves déficient ; un matériel didactique insuffisant et des salles d’université vétustes et mal équipées…. ». Manque de planification ?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 662 users online