EN

Elections 2020

Elections 2020 : «Le chaos de 2015 ne sera pas reproduit !»

12/05/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Elections 2020 : «Le chaos de 2015 ne sera pas reproduit !»
Elections 2020 : «Le chaos de 2015 ne sera pas reproduit !»
Pierre Nkurikiye : « Tout acte de violence sera réprimé ».

Dans une conférence de presse de ce mardi 12 mai, le porte-parole du ministère de la Sécurité publique a accusé de nouveau les militants du CNL de prendre pour cible ceux du Cndd-Fdd. 95% des cas de violence sont jusqu’ici imputés aux Inyankamugayo. Le CNL crie au complot.

Coups et blessures,  destructions des champs, démolition et incendies des enclos, blocages des membres du parti au pouvoir. Telles sont les exactions que  Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la Sécurité publique,  met sur le dos  du parti d’Agathon Rwasa.

Cela ressort du deuxième rapport hebdomadaire sur l’état de la sécurité pendant la campagne électorale. Selon cet officier de Police, 30 militants du CNDD-FDD ont été blessés, 5 autres dans les rangs du CNL. Et il tient à souligner que 95 auteurs présumés ont été arrêtés.

Le porte-parole du ministère de la Sécurité accuse également le CNL de tentatives de fraude. D’après lui, elles ont été constatées à Makamba, à Kiremba, à Bugendana etc. «Il s’agit de l’utilisation dans la propagande, des spécimens de bulletin de vote découpés ne présentant pas des insignes  d’autres partis», explique-t-il.

Les policiers appelés à redoubler de fermeté

Dans son propos, Pierre Nkurikiye a précisé aussi que tout acte de violence sera réprimé. «Le chaos de 2015 ne sera pas reproduit ! Les moyens et le matériel pour l’étouffer sont disponibles ». Il a demandé à la police de redoubler de fermeté face au  comportement « violent » de certains militants et leaders en compagne.

Contacté, Térence Manirambona, porte-parole du CNL soutient que ces  informations sont biaisées et non-fondées. Il soupçonne « un agenda caché » contre leur parti pendant cette campagne électorale. Il parle d’un moyen de dissimuler les bavures dont les militants du CNL sont victimes. «Le comportement de certains administratifs et membres des forces de l’ordre font preuve de la partialité dans le traitement des dossiers de nos militants en cette période électorale. A chaque fois qu’ils sont attaqués, nos militants sont arrêtés à la place des agresseurs».

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un recensement polémique

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un recensement polémique

Il est sous les feux de critiques, accusé de tout et de son contraire. Le recensement des fonctionnaires en cours est attaqué sur le fond et la forme. Ces derniers estiment que les questions sont trop nombreuses et manquent d’objectivité. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 401 users online