Dimanche 21 juillet 2024

Politique

221 prévenus pour participation aux manifestations échappent à la perpétuité

Manifestante arrêtée à Ngagara ©Iwacu
Manifestante arrêtée à Ngagara ©Iwacu

Le verdict est tombé dans la matinée de ce mardi 24 novembre. Les condamnations sont de loin moins sévères que la perpétuité qu’avait requise le ministère public. Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de la mairie de Bujumbura siégeant en matière pénale, chambre criminelle pour les infractions flagrantes, vient d’acquitter 75 prévenus. Un est condamné à six mois de servitude pénale (SP). Le juge a prononcé deux ans de SP avec sursis d’une année chacun pour 22 inculpés et en a condamné 102 à 2 ans de SP avec 50.000 Fbu d’amende. Treize et trois prévenus devront purger respectivement trois et cinq ans avec une amende de 50. 000 Fbu chacun. Le TGI s’est réservé pour cinq cas.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. turagisangiye

    je l’ai dit,je le répète encore et je le dirai encore!la justice burundaise ne mérite pas d’etre appélée une justice,certainement elle mérite une autre appeetion: svp aidez moi à en trouver!

  2. Bidoda

    Quelle justice ou injustice! Notre loi garantit a tous le droit de manifester! Les DD ont aussi ete a l’ambassade belge pour manifester sans etre inquites non? Pourquoi ces condamnations qui ne correspondent meme pas a l’accusation?? Pour plaire qui? Liberer ces jeunes gens, le Burundi en a besoin.

  3. Freeburundi

    Vyari vyiza! Ariko nukuraba iyo bazoshikira,ubwo ntibazogaruka kubafata muri wa mugambi wa kamwe kamwe?faut faire gaffe

  4. Erega ntibatinya ishamba , barikuriyemwo. Gerageza.

  5. Tuze

    hahaha. inkinamico de Peter continuent. Les jours de liberation sont proches.

    • Peter James

      Ni mwemere kubana mwubake igihugu
      Ikarata Magy, Pacific na Sinduhije bakina twarazihinyuye il n y aura plus de liberation.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 3 100 users online