Archives

Université du Burundi : vols à main armée ou simulation ?

04/03/2016 Clarisse Shaka 4
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Kerebuka

    Corriger tout d’abord les fautes d’orthographe avant de commenter!!

  2. Matimu

    Voleurs au campus ou resident entre 500 et 1000 etudiants?? Dans le passe, les etudiants avaient une solidarite sans limite: meme la police ne s’aventurait pas facilement. Le poil a toujours du sang froid, on se disait.
    Avec le cellulaire, plus facile de communiquer non?
    C’est un montage de ceux qui veulent gouverner tout en pays en ne sa basant que sur du mensonge. Avec la peur de ces etudiants, sans doute qu’ils reussiront.
    Ils detruiront ce pays. Uwigize umukubuzo bamuyoza umwavu, muri abagabo b’ubwoba, vous avez peur de poursuivre des voleurs (peu importe leur ID) avec un pistolet? Tekane iyo representation ibatware uko ishaka, mwiyigire gusa.

  3. Bakame

    “L’un des malfaiteurs les a menacés avec un pistolet. Ces étudiants réussissent à le maîtriser.”
    Ces étudiants sont des “rambos”! Maitriser quelqu’un qui vous menace avec une arme à feu à mains nues! Ce n’est pas donné à tout le monde! Ont-ils peut-être eu l’occasion d’avoir une formation de commando? Quelle polyvalence!
    Espérons que l’ambiance électrique des années 1990 ne va pas se ré-installer dans les enceintes des campus universitaires!

  4. On ne peut pas faire l’université dans ces conditions. C’était déjà difficile dans les années 80 où la sécurité régnait. L’université est gardée par des policiers et a une administration qui se cache dans de telles circonstances. Sans parler de recherche qui est une activité qui exige calme et sérénité, les étudiants ne peuvent même pas réviser les cours pour passer des sessions. Et que dire de l’insertion et de la réussite professionnelle après ces 4 ou 5 ans calendaires dominés par la peur et l’incertitude du lendemain? Et de nous étonner qu’on ne peut pas faire la compétition avec nos amis de l’EAC! C’est dingue.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Cacophonie dans un ministère

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Cacophonie dans un ministère

Qu’est-ce qui se passe réellement entre le ministre ayant l’Aménagement du Territoire dans ses attributions et son directeur général de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Dans son communiqué du 29 mai, Madame le directeur général met en demeure les acquéreurs (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

334 utilisateurs en ligne