Sécurité

Un boutiquier tué à Musaga

09-06-2016

Un homme qui tenait une boutique au bord de la 2ème avenue de la zone Musaga a été tué par des hommes armés. C’était aux environs de 13h45 que les habitants de Musaga ont entendu des coups de feu. « Un homme l’a obligé de sortir. Nous nous sommes précipités à nous enfermer dans nos maisons. Par après, nous avons entendu des tirs», raconte un habitant de la 2ème avenue. Jusqu’à 16h30, de la 1ère à la 3ème avenue, c’était ceinturée par la police. Sur Tweeter, le porte- parole de la police a mis en ligne 16h:17, l’assassin a été identifié et toujours recherché. 

  1   Vos commentaires
  1. RUGAMBA RUTAGANZWA

    J’ai l’impression que tuer les citoyens burundais fait maintenant partie de la gouvernance de ce pays. Et le Ministère de la Justice dans tout ça? Que fait-il? Existe-t-il encore ? En analysant de près la situation de ce pauvre pays meurtri et détruit chaque jour que Dieu a fait, on se rend en fait compte que depuis avril 2015 à part les Imbonerakure, la police et la Documentation, les institutions du Burundi quin devraient hausser la voix et défendre les citoyens de ce pays des brutalités des organes pre-cités sont réduites a un silence assourdissant. Plus personne, Parlement, Senat, Ministere des Droits de l’Homme etc..n’ose lever son petit doigt pour parler, critiquer l’innaccpetable devenu notre quotidien au Burundi..! En fait le premier qui dit la vérité risquerait d’être purement et simplement exécuté..! Mais quel gâchis?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité