http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Économie

Marché de Cotebu : des accusations rejetées

30-09-2014

Le Sygeco dénonce un message incohérent tenu par la commission de distribution des stands au marché provisoire de Cotebu. Le président de ladite commission parle d’une désinformation.

Juste à l’entrée du marché Cotebu ©Iwacu

Juste à l’entrée du marché Cotebu ©Iwacu

La critique est tombée jeudi 25 septembre, lors d’une conférence de presse tenue par Audace Bizabishaka, président de la Sygeco. Selon lui, la commission de distribution des places au marché provisoire du Cotebu a plusieurs fois déclaré des chiffres différents à propos des places disponibles au Cotebu : « La commission a d’abord parlé de 2552 stands disponibles puis de 2502, 2498 pour finir sur 2303 places à distribuer. »
Pire, il y aurait, d’après toujours Audace Bizabishaka, des places non-comptées sur ledit marché après qu’une liste de commerçants qui l’occuperont ait été affichée. Pour lui, tout cela cache une tricherie. Et de demander la mise en place d’un comité indépendant pour le recomptage des stands pour qu’aucun commerçant qui avait un contrat avec la Sogemac (la société qui gérait l’ancien marché central de Bujumbura) ne soit lésé.
Pour Melchior Simbaruhije, ces propos ne sont que mensonges et visent à désinformer l’opinion. « Il n’y a jamais eu d’incohérence dans la publication des places disponibles au marché de Cotebu car nous n’avons fait que publier les chiffres donnés par un rapport de la mairie. »

« Il n’y a jamais eu d’incohérence »

Toutefois, signale-t-il, la commission a fait, elle-même, le comptage et les chiffres sont les suivants : Quartier 1 : 354 stands, Quartier 2 : 492 stands, Quartier 3 : 763 places, Quartier 4 : 828 places. Melchior Simbaruhije indique, en outre, que des places ont été supprimées pour faciliter la circulation. Ainsi 12 places ont été supprimées au quartier 1 ; 18 au quartier 2 ; 30 au quartier 3 et 36 au quartier 4.

Bien plus, un hangar pour la vente du poisson avec 167 places non comptées a été construit. Devant ce hangar, poursuit Melchior Simbaruhije, 106 places réservées aux échoppes y ont été aménagées. Elles ne sont pas non plus comptées parmi les 2303 stands du marché.
Concernant les commerçants qui ne se sont pas vus sur les listes affichées, Melchior Simbaruhije indique qu’après l’enregistrement des commerçants au stade de Prince Louis Rwagasore, la commission s’est attelée à la vérification et à la confection des listes de toutes les personnes enregistrées : « Ceux qui ne se sont pas vus peuvent introduire des recours. »

Le problème, souligne-t-il, c’est qu’il y a des commerçants qui ne se sont pas fait enregistrer ou bien des noms qui se ressemblaient. « Il fallait vérifier tout cela. » Et de conclure que tous ceux qui avaient des contrats conformes aux contrats de la Sogemac ont directement été affichés.

  2   Vos commentaires
  1. Le nom du porte -parole de la Deuxième Vice-Présidence en même président de la Commission chargée de l’attribution des emplacements au marché sis au terrain cotebu est Melchior SIMBARUHIJE et non SIMBAVIMBERE.
    S’agissant des placés dénombrées, elles sont au nombre de 2304 non comprises les 167 places du hangar réservé à la vente du poisson et indagala .
    Merci pour ces corrections

  2. Mfuranzima

    Il s’appelle M. Melchior Simbarakiye

Publicité