Mardi 27 février 2024

Société

Salubrité au marché dit Cotebu : des monticules d’immondices se forment

25/01/2024 1
Salubrité au marché dit Cotebu : des monticules d’immondices se forment
Les déchets déposés juste à côté du marché dit Cotebu, une menace pour la santé

Au marché communément appelé Cotebu, des immondices ne cessent de s’accumuler à quelques mètres seulement des étals de fruit et de légumes. Vendeurs et acheteurs doivent endurer les odeurs nauséabondes provoquées par ces déchets, ce qui perturbe la vie quotidienne du marché. Les marchands en appellent à l’évacuation régulière de ces ordures.

Au cœur du marché dit Cotebu, un lieu animé au vu des échanges commerciaux des différents produits, un fléau invisible menace la santé des occupants de ce marché. Des déchets, délaissés depuis trop longtemps, s’amoncellent à quelques mètres des étals. Les émanations insupportables d’ordures en putréfaction dégagées ne peuvent pas être ignorées.

Comme premières victimes de cette situation : les vendeurs de fruits et légumes, qui sont obligés de travailler dans ces conditions insalubres. Des déchets de toutes sortes délaissées par les balayeurs du marché sont entassés juste à côté.

Un vendeur, qui a eu la malchance d’voir son stand à côté de cet amas nauséabond, témoigne : « La dernière fois que j’ai vu un engin mécanique balayer ces déchets, c’était au mois d’août. Plus de deux mois s’écoulent sans qu’un véhicule de nettoyage ne fasse son apparition. En plus, ce véhicule ne prend qu’une petite partie de ces déchets ».

Les acheteurs sont aussi affectés par cette situation. Conscients des risques sanitaires, ils assurent qu’ils n’ont pas d’autre choix que de fréquenter ce marché. « Ces immondices dégagent des odeurs insuportables, mais nous n’avons pas d’autres options pour acheter nos fruits. Nous nettoyons toujours soigneusement nos produits pour éviter les maladies », confie un habitat reconcentré dans ce marché.

Les conséquences de cette crise ne se limitent pas seulement aux vendeurs fruits et légumes, des propriétaires des stands proposant de la viande ou du poisson aux clients courent le même danger, ils se trouvent à quelques mètres de ces déchets.

Les travailleurs, vendeurs et acheteurs qui fréquentent ce marché dit Cotebu appellent à la mise en place d’un plan efficace de gestion des déchets pour assurer une évacuation régulière des immondices. Ils demandent qu’il y ait d’autres sites plus ou moins éloignés du marché pour ces déchets afin d’éviter des conséquences désastreuses.

Jules-Bercy Igiraneza

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Abdou Zidane

    pas étonnant l’insalubrité partout,billets de banque Sales parole parole parole indagara……

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 246 users online