Vendredi 19 avril 2024

Société

Marché dit Cotebu : L’eau potable y est introuvable

01/03/2024 Commentaires fermés sur Marché dit Cotebu : L’eau potable y est introuvable
Marché dit Cotebu : L’eau potable y est introuvable
Les usagers du marché Cotebu demandent de multiplier les robinets avec de l’eau qui coule

Une pénurie d’eau de la Regideso s’observe au marché Cotebu. Les responsables du marché et les commerçants qui y exercent leurs activités parlent d’une situation difficile à gérer. Surtout qu’un grand nombre de personnes se rencontrent dans ce lieu de négoce. Ils craignent la contagion des maladies causées par la saleté.

Il est 10h, nous sommes à l’intérieur du marché Cotebu situé dans la commune urbaine de Ntahangwa. Les commerçants assoiffés et tristes se lamentent du faible nombre de robinets et du manque d’eau potable dans ce marché.

Un commerçant témoigne : « Ici dans notre marché, nous rencontrons plusieurs problèmes mais je peux dire que le plus grand est le manque d’eau potable. Il n’y a pas de robinet dans le marché. Pour avoir l’eau à boire, il faut sortir et aller dans des bureaux des responsables à côté. Parfois même ces robinets de secours passent des jours sans eau. On se demande alors pourquoi un lieu public comme celui-ci peut manquer d’eau alors qu’il y a plusieurs personnes qui le fréquentent. On demande à l’Etat et surtout à la Regideso de multiplier les robinets dans le marché et d’y envoyer l’eau régulièrement. Sinon, nous risquons d’attraper les maladies causées par la saleté ».

Un autre commerçant n’est pas loin du précédent récit quand il témoigne que : « Il s’agit d’un grand problème. Par exemple, dernièrement, j’ai eu de la diarrhée. Je ne sais pas si c’est à cause de ce manque d’eau mais cela est possible. On a un autre grand problème, à savoir celui des toilettes. Dis-moi ! Comment un commerçant du Bloc N°4 qui a besoin de latrine va courir des mètres et des mètres pour sortir utiliser les latrines de dehors ? Moi, j’ai failli me salir dernièrement. »

Il trouve qu’il s’agit d’« une situation très dure car pour avoir de l’eau à boire, il faut venir de la maison avec ta bouteille d’eau. Dans le cas contraire, si tu as soif, il faut que tu en achètes. Et avec le prix de la bouteille d’eau, nous risquons ainsi de travailler seulement pour notre propre ventre alors que nous avons d’autres besoins familiaux à satisfaire. Ce que je peux demander à la Regideso c’est de venir installer au moins 2 ou 3 robinets publics ici parce que vous voyez vous que même le seul robinet qu’avait l’association des vendeurs de poissons n’est plus fonctionnel ».

Les commerçants et les clients du marché dit Cotebu, demandent au gouvernement et à la Regideso de mettre des robinets publics dans le marché avec de l’eau qui coule pour protéger ses usagers contre les maladies liées au manque d’hygiène. Ils demandent aussi d’y installer les latrines publiques afin de faciliter, en cas de besoin, les personnes qui fréquentes le marché.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 015 users online