http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/03/US-22MARS-Vacancy-Announcement-2017-06-Information-Assistant-Newspaper-2.pdf
Sécurité

Rwanda, Burundi : des cadavres dans le lac Rweru …

25-08-2014

Depuis quelques jours des cadavres enveloppés dans des sacs en plastique sont découverts flottant sur le lac Rweru à la frontière entre le Burundi et le Rwanda, dans la province Muyinga.

Une vue du lac Rweru dans la commune Giteranyi, en province Muyinga ©Iwacu

Une vue du lac Rweru dans la commune Giteranyi, en province Muyinga ©Iwacu

Plus de 40 cadavres flottant sur le lac Rweru en commune Giteranyi ont été aperçus et dénombrés depuis le mois de juillet par les pêcheurs, comme le confirment l’administration et la police locales. Cette semaine, ces pêcheurs accompagnés par une unité de la marine, ont vu deux cadavres sur l’embouchure de la Kagera. C’était une femme sans habits et un homme emballé dans un sac. Un des cadavres a été identifié par des pêcheurs rwandais, ils se sont aussitôt empressés à rapatrier ce corps sans vie.
Certains corps arrivent ligotés, d’autres en sous-vêtements, selon les témoignages de pêcheurs qui soutiennent qu’aucun disparu n’a été signalé du côté du Burundi.

Les pécheurs de ce lac et les habitants de la colline Cagakori en zone Masaka de la commune Giteranyi indiquent que ces cadavres seraient jetés dans la rivière Akagara, du côté rwandais, qui vient se déverser dans le lac Rweru : « Dans les alentours, nous ne déplorons aucune disparition, à moins qu’ils soient amenés d’autres régions puis jetés dans ce lac », affirment-ils.
Le Commissaire provincial qui semble ne pas vouloir s’exprimer sur le sujet affirme pour sa part n’avoir rien vu de suspect dans le secteur sous son contrôle. Mais la population se dit inquiète : « Des maladies peuvent surgir, puisque nous consommons cette eau.»

L’administration de la zone Masaka conseille aux habitants de bien bouillir l’eau du lac Rweru avant de la consommer. Elle demande également à la population de signaler le plus tôt possible la présence de ces cadavres pour qu’ils soient enterrés avant leur décomposition.

Le gouverneur de la province Muyinga, Aline Manirabarusha, indique qu’une commission d’enquête a déjà été mise en place pour faire la lumière sur cette question. Elle ajoute qu’elle compte contacter les autorités rwandaises et tanzaniennes, après le travail de cette commission, pour résoudre ensemble ce problème.

  49   Vos commentaires
  1. Vuvuzela

    Je crois que Musinga et Concilie ont quelque chose en commun: la maitrise dans l’art de semer la pagaille dans la societe.

  2. Peut être qu’en battant le record des interventions sur cet article Musinga faisait autre chose qu’écrire des choses poussées par la passion ou le vent.
    L’évolution de ce dossier étrange qui concerne désormais les deux pays donnera surement plus d’éclaircissement là-dessus.

    Wait and see!!!

  3. BIBI1er

    Selon une déclaration la Police publiée sur le journal du voisin de l’outre Akanyaru, aucun Rwandais ne figure parmi les cadavres repêchés. Donc si les victimes ne sont ni Burundaises, ni Rwandaises y a t -il une chance pour qu’elles soient Congolaises?

    source: http://www.newtimes.co.rw/news/index.php?i=15826&a=79551

    • Vuvuzela

      Une chance que les victimes soient congolaises!!!

  4. nwari

    muraraba neza ko atarizambonerakure zagenda congo banize kugira ntibizomenyekane

  5. Karadomba

    Monsieur Musinga,
    Quand tu écris, fais preuve de moins de passion. Je ne suis pas historien, mais toi tu n’en es pas un: en 1972, les rivières n’ont pas charrié de cadavres. C’est à partir de 1993 que cette pratique odieuse a commencé (j’en sais quelque chose), et cela a malheureusement continué.
    Tu dis « ces gens là qui forment une société civile à 99% monoéthnique, ces gens là qui ne cherchent qu’à nuire à l’image de notre chère Patrie ». Et moi j’ai besoin d’une réponse aux 2 questions suivantes: « mbega ivyo bavuga biba ari vyo? » Mbega abari en dehors de ces 99% nibo bakora neza mukutadoma urutoke ku birtyoza igihugu? ». Je pense que toute personne qui dénonce une atteinte aux droits de l’homme devrait être encouragée.

    • Karahinda Joseph

      Non, c’est en 1988, au cours des massacres de Ntega Marangara que la Kanyaru a charrié les cadavres pour la première fois…

  6. Karundi

    Avez-vous bien lu et compris ?  » ils se sont aussitôt empressés à rapatrier ce corps sans vie », je souligne RAPATRIER: c’est un cadavre rwandais. Et pourtant certains de nos concitoyens et Baturage affirment à longueur de journée que le Rwanda est une forme de paradis, un exemple que le Burundi devrait imiter. Mon œil!
    Admettons une chose, ici des gens innocents sont assassinés, oui, mais dans le bruit, là-bas ils sont aussi assassinés, mais en silence; c’est la même mauvaise chose, la seule différence, c’est la liberté d’expression ici. Ngaha, uwubuze aragandara, hariya uwubuze bamutegeka KUBYINA, kandi arabikora. Là-bas on est encore quelque part en 1972, ici on est déjà quelque part en 2014.
    Seigneur! Que les choses changent ici et là-bas: que les assassinats prennent fin ici, mais que la liberté d’expression reste, que les assassinats prennet fin là-bas mais que la liberté d’expression y soit initiée

    • Munyarwanda

      @KARUNDI:Arrête svp! d’avancer des affirmations gratuites,en voulant blanchir le pouvoir DD et attribuer ces assassinats au pouvoir de Kigali.Nous sommes bien et avancons à grande vitesse.Le pays a une vision de son developpement et l’espace politique s’ouvre au rythme du pays en tenant compte de notre passée recente trop douleureuse et la mémoire est encore fraiche!C’est pourquoi,il y a des gardes-fous dans notre societe(idéologie de génocide,ethnisation du pouvoir,exclusion,régionalisme,corruption ect… sont combattues avec force) et faisons la promotion des valeurs republicaines(patriotisme,travail ardu,rendre compte à toute persone occupant un fonction politique et administrative,esprit de competition dans la jeunesse,esprit de se suffire(abandonner l’habitude de quemender chez les blancs),propreté dans tout).Bref,un petit eldorado à construire(modèle de Singapour ou île Maurice à construire d’ici 2025 en afrique de l’Est.

  7. SALVATOR MURUNDI

    Cette photo illustre l’extrême pauvreté de cette région frontalière du Rwanda. Cette maisonnette est celle du moyen-âge ! Elle constitue en-même source de menace, car une simple étincelle de feu peut embraser tout le village. Conseil gratuit : Les travaux communautaires de chaque week-end, uniquement par les jeunes « imbonerakure » pourraient résoudre ce problème, le gouvernement burundais fournissant uniquement les tôles.

    • Jereve

      A cette maisonnette moyenâgeuse, il faut ajouter que les gens consomment encore les eaux du lac, des rivières et des marais. Bouillir cette eau, c’est bien; fournir de l’eau potable, c’est mieux et c’est ça le rôle de l’autorité publique. Nous sommes très loin du paradis que nous promettent nos politiciens.

  8. Vuvuzela

    Dusabe!

    Mungu wacu uri mw’i Juru, turagusavye twebwe abononyi, udukize ibicumuro vyose birimwo kwica no kubangamira iteka rya kira muntu wese. Uturinde indimi mbi, ziturira canke zibabaza umuntu.

    Tubigusavye tubikeneye rwose kandi tukwizeye. Utugirire ikigongwe kandi ntiwibagire Vuvuzela na Musinga, n’abandi beenshi cane ntazi.

    Mbaye ndashima.

  9. Terimbere

    Uwoshaka aha yohitondera, ivyintoke murindire!
    Tout est possible!

  10. John

    Au fameux pseudo Musinga( une insulte au nom du Mwami). Cher Monsieur, ton analyse est etonnante. tu dis que le gouvernement a deja mis en place une commission d’enquete pour analyser et clarifier les raisons de la presence de ces cadavres dans le lac, mais deja toi tu as designe le coupable. Ls cadavres sont trouves au Burundi, mais tu les a deja nommes, identifies, reconnu leur nationalite. Tu sembles te dire intelligent, mais tu devrais reconnoitre que ton pseudo intelligence a des limites, et laisser la police burundaise dont tu sembles faire confiance faire le boulot qui doit etre sien. Et toi, tu te tais, Un conseil d’ami.

  11. Rwenyuza

    Le lac Rweru est limitrophe du Rwanda, personne ne pense que ces cedavres peuvent provenir du Rwanda. Le Rwanda n’est le paradis.

    • Munyarwanda

      @RWENYUZA:C’est vrai que le Lac Rweru est la frontière naturelle du Burundi avec le Rwanda, mais l’histoire récente nous montre que cette façon de se débarrasser de ses ennemis est propre aux milices interahamwe de triste mémoire pendant le génocide des tutsi en 1994. Selon eux, c’était le chemin le plus court(un raccourci) des tutsi de rentrer en Ethiopie d’où ils seraient venus dans les siècles passés(Théorie développée par Léon Mugesera, idéologue du parti MRND de Juvenal Habyarimana).

      • Pauline

        Donc pour vous se cerait encore l’oeuvre des Interahamwe?Honteux tout simplement.

    • BIBI1er

      ça ne peut pas venir du Rwanda, puisque les sacs plastiques y sont interdits depuis bien longtemps… ok ok je sors et vite en plus… 😀

  12. zimuruka

    Muzobishima nihatangura kugenda abanyu, ngira ngo murazi ko atawe rutinya.

  13. Video

    C’est 1972 alla rwandese.

    • Munyarwanda

      Tu es foux!Le Rwanda est en paix,il n’y aura plus de genocide comme celui de tutsi de 1994.L’experience nous a rendu sage et nous sommes en standby pour intervenir chez vous si jamais l’histoire du burundi de 1972 se repetait!Attention aux imbonerakure,nous n’allons pas croiser les bras devant vos derapages,la CPI vous regarde sous les cameras infra-rouges.Take care !

      • Terimbere

        @ Munyankarwanda!
        Mind your business!
        Abarundi ntibazeye uburamuke kuri mwebwe!
        Twarabakingiye igihe mwahunga, turabagaburira, twarumvise aho mutahiye ingene mwashimye!
        Ivya barundi uvyigigwe kure!
        By the way, what are u doing here, IWACU I BURUNDI!?!?

      • Albert Tanganyika

        L’arrogance Rwandaise!
        Cher Munyarwanda, vous dites que le Rwanda est prêt à intervenir au Burundi.
        Détrompez-vous. si les USA et l’Angleterre vous accompagnaient en RDC, ils ne le feront pas
        avec le Burundi. Et c’est à ce moment là que vous vous rappellerez que c’est aussi grâce à
        l’armée Burundaise que le FPR a pu gagner la guerre.
        Et puis, au fond de vous même vous savez bien que ce ne sont que des fanfaronnades.
        Osez venir, cette fois ci aucun pays voisin n’acceptera de vous accueillir comme refugiés
        car tout le monde vous connait maintenant. Vous ferriez mieux de vous entendre avec vos frères.
        Chez nous, chacun est fier de ce qu’il est. On ne peut pas fuir sa propre ombre.

        • Munyarwanda

          @ALBERT TANGANYIKA:Mon ami,cousin et voisin le plus proche!Cette maisonnette en paille(hute) est trop dangeureuse et constitue un danger publique.Murwanye Nyakatsi.C’est tout ce que je vous souhaite.

          • kubwayo

            Hum….!

          • Rupande

            Cher Burundais, il faut prendre au serieux ce que « Munyarwanda » est en train de dire.
            Quand il dit que le Rwanda va intervenir au Burundi ce n’est pas une mensonge. Il sait de quoi il parle : Ces cadavres des Rwandais envoyé dans le lac Rweru par le Rwanda est une évidence.
            Les Burundais sont les seuls à ne pas savoir l’origine de ses cadavres ; mais, tous les Rwandais savent très que ce sont leurs compatriotes tués par le rigime Kagamé.
            http://www.veritasinfo.fr/2014/08/rwanda-imirambo-y-inzirakarengane-yatamaje-abashaka-kubeshya-amahanga-ko-mu-rwanda-hari-uburenganzira-bwo-kubaho.html

            Si « Munyarwanda » est entrain de confondre les Burundais pour qu’ils s’accusent mutuellement, ça veut dire qu’il a une mission: Une mission de distraire et de diviser les Burundais alors que ses chefs là au Rwanda sont en train de tuer les innocents et préparer une probable invasion du Burundi.

            Chers Burundais, laissez de d’être confondu par « Munyarwanda » et de discuter avec lui. Lisez plutôt la vérité sur le liens ci-dessus. Après avoir lu sur ce site, vous allez comprendre qui est « Munyarwanda » et il faut que nous nous unissons pour prendre des mesures qui s’imposent.

            • Munyarwanda

              @RUPANDE:Sur base de quoi de telles affirmations .Tu veux faire semblant de patriotique et rassembleur des burundais en affirmant que ces cadavres sont rwandais. Depuis 1994, aucun rapport des ONG internationales même très hostile au pouvoir Rwandais n’a montré ce genre d’assassinat. Il n’y a que les interahamwe qui le faisaient en 1994, pour que les « cancrelats »tutsi rentrent en Ethiopie via le raccourci la rivière Akagera et le fleuve Nil. Si non, nos deux pays restent et resteront voisins, frères, et jumeaux jusqu’à la fin du monde.

          • Rupande

            We sha Munyarwanda,
            Reka guta umwanya ivya mwe na Kagame birazwi. Twarabahinyuye.
            Abanyarwanda benewanye nibo bavyivugira. Kandi n’abarundi turabizi.

            Iyi site y’abanyarwanda arabivuga neza:

            http://www.veritasinfo.fr/2014/08/rwanda-imirambo-y-inzirakarengane-yatamaje-abashaka-kubeshya-amahanga-ko-mu-rwanda-hari-uburenganzira-bwo-kubaho.html

            Nayo amaraso yabo banyarwanda muriko murungika muri Rweru mumenye ko mwe na shobuja arimwe muzoyishura. Abo bantu mwarabishe mugabo amaraso yoyo ntapfa azoguma abakwirikirana.

  14. Musinga

    Sinumva igituma Pacifique Nininahazwe n’abo basangiye umugambi bataravuga ko abo bantu bishwe n’iperereza. Ubu RPA iriko irakora ama témoignages avuga ko babonye uwitwa Kazungu atwaye ibiziga mu Giteranyi. Hahaha, barazi gutwenza basi.
    Amnesty international iri hehe? Human Rights Watch iri hehe? Ko ataco bavuga kuri ubwo bwicanyi butagira izina? On dirait qu’ils attendent les rapports de Pacifique Nininahazwe et ses frères, étant donné que le mouton carnivore ne peut leur servir à grand chose.

    • Caliente

      Akabi gatwengwa nk’akeza, ndakwipfurije ivyo uriko wipfuriza abandi, quel cynisme ! Même face au départ des nos frères tu continues à jouer avec ta langue…je te souhaite la même chose, que ta propre langue se joue de toi dans des moments difficiles !

      • Musinga

        Caliente,

        Wumvise nabifurije iki? Ba mwemera ukuri, mumaramare neza, kandi mwemere mutwarwe, mureke kwama muriko murarementanya ibitagira umutwe n’amaguru, mutesha umwanya abarundi.

    • Fanalec

      kumenga uraryohewe nabo bapfuye

      • Musinga

        Surtout pas ça. On s’indigne, mais on sait bien qu’il y en a qui aiment bien les cadavres et qui parfois font des larmes de crocodiles. Ntabo wabonye bazanye amafoto y’ibiziga vyo muri 1994 baryohewe rwose ngo bari n’ibindi bariko barerekana? Navuze nti ngabo barasubira noneho baratomboye ko baronse aho bahera. Sinon, jewe noryoherwa n’abapfuye ntazi gukamisha ibiziga? Birababaje kubona hari abantu bahengera abandi bababaye, bo bakaja kudandaza ububabare bw’abandi. Tôt ou tard, ceux qui ont génocidé ces gens subiront la châtiment de Dieu. C’est l’histoire qui s’écrit.

        • Pacy

          Ce « Musinga » fait vraiment pitié!!!! Je vais te dire une chose, si ces assassinats concernaient les Tutsi, je te jure que la communauté internationale aurait pris des mesures sérieuses contres les commanditaires… mais, comme ce sont les Hutu qui égorgent les hutu, on les laisse faire…et les idiots comme Musinga ne comprennent pas. Ni mumarane muribenshi ntimuzohera!!!

    • mugabo

      Oh pauvre Musinga, Urakunda agapha kweli. Au lieu de pleurer la mort de ces citoyens sans doute innocents vus le sort leur réservé, vous portez des accusations non fondées à l’encontre des la RPA, Pacifique, AI, HRW, etc.
      Sache que ton langage indigne des humains ne va pas changer la noble mission de la RPA, FOCODE, AI, HRW qui passent tout leur temps à défendre les personnes sans défense, sans distinctions aucune.
      Il faut plutôt demander au gouvernement du Burundi de diligenter des enquêtes indépendantes et publier la vérité sur ces personnes assassinées et jetées dans la rivière, c’est pour l’honneur du Burundi.
      Cependant, si le pouvoir de Bujumbura ne le fait pas pour telle ou telle autre raison, je suis sûr et certains que la RPA, APRODEH, Pacifique, HRW et d’autres institutions soucieuses de la défense des droits de l’homme vont le faire et bien le faire, n’en déplaise à Musinga qui a du mal à entendre la vérité!
      Je t’assure qu’un jour tu aura besoin de ces personnes pour te défendre ou défendre les tiens, tu n’est pas plus fort que Radjabu, Manassé et autres personnes actuellement défendues par ces organisations alors qu’elles étaient leurs ennemis quand ils étaient au pouvoir. heureusement ko batihora naho ubatuka bo bazokuvugira neza.

      • Musinga

        Ô pauvre mugabo!

        Qu’est-ce que tu racontes là? On voit bien que tu as été à l’école de la JRR car tu sais bien sémer la diversion, comme tes semblables d’ailleurs. Et la JRR, tu sais ce qu’elle a fait? Passons.

        Pour revenir à ton commentaire, saches bien que je ne compte jamais me faire assister par ces personnes dont tu parles. En plus, dans mon commentaire, justement, je me plains de l’absence de déclarations de la part de ceux-là même qui se font spécialistes des cadavres. Sinon, mon cher, je suis indigné par ce génocide qui me rappelle bien celui de 1972. On dirait qu’il se répète, cette fois-ci de l’autre côté de l’Akanyaru. Et justement, HRW et Amnésie Internationale devraient sortir et agir. Comme ça on saura s’ils sont réellement des défenseurs des droits de l’homme, ce dont je doutes fort étant donné qu’ils ne lèvent même pas un petit doigt pour dénoncer le génocide en cours à Gaza. On dirait qu’ils ne s’occupent que du Burundi avec leurs rapports bidons dont on connaît bien les auteurs bourrés de haine ethnique. Ne tentes donc pas de m’intimider, je le dirai toujours et très haut: ces gens là qui se font spécialistes des cadavres tantôt de Kiliba -Ondes, tantôt d’ailleurs, avec des photos qui datent de 1994, ces gens là qui forment une société civile à 99% monoéthnique, ces gens là qui ne cherchent qu’à nuire à l’image de notre chère Patrie, tant meurtrie par leurs pères et oncles, je les dénoncerai toujours, ils n’ont rien de patriotique. Ni ba mpemayuzuye, mpemukendamuke.

        Enfin, si tu ne le savais pas, je porte à ta connaissance qu’une commission d’enquête a été mise en place et que le gouvernement du BURUNDI y a nommé des enquêteurs, même si la provenance de ses cadavres ne sème pas l’ombre d’un seul doute, un des cadavres ayant d’ailleurs été identifié par les pécheurs rwandais.

        Eh oui, attendez la RPA et Pacifique Nininahazwe, sans doutes qu’ils vont amuser la galerie.

        • mugabo

          Tu te trompe fort, moi je suis Hutu à 100%, je n’ai jamais adhérer à l’UPRONA encore moins à la JRR. J’ai failli entrer au CNDD FDD mais j’ai découvert très sa démagogie avant d’y entrer. Je suis observateur et penseur libre et je suis avec intérêt la politique du pays.
          Je suis mal à l’aise de continuer de voir des Burundais, des Hutu et des Tutsi continuer à être assassiné par des agents de l’Etat comme cela était dans les années 65, 69, 72, 88,93 etc.

    • Musinga,
      Pour toi abatawe mu ruvubu bamwe bakivugira ngo ikiziga gisa n’ikindi ryari irementanya rya Pacifique na RPA? Les témoins des différents massacres qui meurent comme des mouches y compris ce Pascal porchassé comme un ennemi d’Etat sont toujours des rementanya pour toi? Les maisons qui prennent feu à Kirundo à Muramvya, les responsables des partis de l’opposition tués, torturés presque partout (mot d’odre probablement), le sang qui manque dans tous les hôpitaux sont toujours des montages et diabolisation du pouvoir par la société civile et medias ?Ivya Kiliba Ondes reka tuvyihoze parce que ce qui est sure bibavyo bitaba vyo bizoja ahabona inéluctablement un jour donc arrêtons de juger abatabibona kumwe nawe mais personnellement je n’arrive jamais à comprendre pourquoi pour certains ce sujet irrite plus que tout. Bizarre non?

      Lorsque il ya des morts et que des gens comme toi tapent dans leur clavier pour manifester une telle indifférence en affirmant sans le moindre doute ce sont des montages, des ragots ntaho bitaniye no kubica kabiri hamwe nogukora mu nkovu leurs proches mugihe vyoba ari ivy’ukuri ko abo bantu bishwe.

      Je ne te le souhaite pas kandi Imana iguharire cane !

      • Musinga

        Tu n’as pas commencé par le début, mon pauvre Nzobandora. Justement puisque tu parles de Ruvubu, il fallait commencer par ces charniers se trouvant à l’embouchure de la Ruvyironza sur la Ruvubu, où gisent des milliers de hutus victimes de la barbarie hima. C’est là que gît, parmis un millier de ses semblables, l’abbé KAYOYA. C’est tout près de Mugera. Il fallait aussi parler de ces fausses communes de la Commune Mugamba, en haut de chez Bizoza, à l’endroit communément appelé « Mu gwingwe », là où un certain Nyambere venait déverser des centaines de hutu zigouillés un peu partout dans la province Bururi. Il fallait aussi parler de tous ces milliers de hutus génocidés par le pouvoir des bahima avec l’armée alors monoethniquement tutsi. Et remonter alors aux morts jetés dans la Ruvubu. Car le mal a toujours une origine, et apparemment tu ne veux point entendre parler de l’origine du mal burundais. Tous les morts sont déplorables, il n’y a pas un seul qui mérite la mort. Et tous les coupables doivent être jugés et nous devrions tous le comprendre comme ça. Maintenant, plus que jamais, nous devons le dire.

        • Au moins on est d’accord sur un point mais si tu sembles minimiser certians crimes en voulant insister sur d’autres.
           » Tous les morts sont déplorables, il n’y a pas un seul qui mérite la mort. Et tous les coupables doivent être jugés et nous devrions tous le comprendre comme ça. Maintenant, plus que jamais, nous devons le dire. »

    • Mabinga

      Je m adresse à ce pauvre Musinga kandi ikibazo nama ndamubaza ni ca kindi. Ariko je vais vous décevoir d entrée de jeu n ubu nta nyishu ndindiriye kuko ntayo afise. C est un pauvre petit courtisan comme on en compte par milliers muri DD qui s évertuent à défendre un système indéfendable. Jewe ndi umututsi yishoboye naho biri difficile à mesurer. Kandi ndafasha abiwacu aho ngeza ariko d ailleurs pour la plupart barifashije. Abahutu nabo ndabaha akazi kandi ibi ndakubwira ni ukuri. C est dèjà pas mal. Je lance un simple défi à Musinga et toute la nouvelle bourgeoisie issue de la rébellion hamwe n abo bamanyurira utu miettes nkabo ba Musinga ko mu kibanza co kuvuga ngo – Emera mutwarwe- nk uko umengo ubutegetsi bwabo nabone barabona ko ata kigenda ; batureke abatutsi twimenye twiragirire inka zacu nta bidutunga tuzobura dufise inguvu n ubwenge. Ariko nkabasaba ibintu bikeyi gusa bogererageza gukora nimba babishobora kuko naho twokwitungira inka zacu ntituzoshobora gusomera induru ivuga;
      1- Gira imigambi kugirango ayo miliyoni y urwaruka rw abahutu sans terres bashobore kwibeshaho aho kubashora mu mbonerakure ngo bazotungwa n ubwicanyi;
      2- Garukira ivyo bibondo vy abahutu bimazwe na kwashiorkor mu gihugu cose canecane i Ngozi kwa shobuja kuko ahanini nibo bageseye;
      3- Garukira abo bahutu bamazwe n inzara n amavunja à travers le pays aho kuguma mwiba amahera yose y igihugu muyashora mu kaborerwe no mu batutsikazi umengo nibwo buhizi;
      4- Musinga imbere yo kwiyamamaza raba abo bana b abahutu buzuye mu mabarabara ya Bujumbura, Gitega na Ngozi hamwe n ibindi bisagara batunzwe n iyarara muhebe muterwe n isoni. None nimba abahima bagitwara barabahevye, mwebwe mureka kubagarukira kubera iki ari abanyu. Mugabo ugasangamwo umwana w umututsi ndagusavye uzoce umunzanira canke umwereke uwundi mututsi azomurera. Urabwira rero shobuja mube murihutira ivyo hanyuma uzoze wishongore ufise ico uvuga. Uravuga ngo Abenegihugu, Abarundi, Abari baracinyijwe kandi n umwana avutse ejo aba azi ko uriko uvuga abahutu nyamwinshi ariko ivyo vyo kugira ce genre d hypocrisie kuri benewanyu bagowe sivyo; benshi twaramaze kuharenga aho tuvuga dans les vrais termes uwushaka akumva. Ivyo vy amahendancuti ni dépassés mugenzi. Nimwateza imbere benewanyu abatutsi tuzobonerwaho si ubwenge tuyobewe. Ganza musabwe sije nabahaye.

      • Federation

        @Mabinga
        Iyo uba ubwira uwumva ! Uwo yiyita Musinga (une insulte faite au grand Roi, un des rares monarques qui est resté fidèle à la foi de nos ancêtres. Une grande fierté pour tout notre Peuple des grands Lacs !). Ahubwo nomuhanura agahindura agafata izina de son modèle : Kayibanda.

        @Mabinga, ego uvuze ukuri pe ! … mugabo wibagiye kumwibutsa ko akwiye kubwira zirya MBONERAKURE basi ubu ntibaze bagire nka kera ngo batemagure INKA. Turazi ivyabaye i wacu, muri Congo n’ahandi : baheza kwica ben’Inka, hama hagupfuma bazitwara ngo bazitunge, ubujuju bwabo n’ukuzanka kwabo binjiwe n’amacakuburi ntibubibakundire : bakazitemagura bakibagira ko ejo bazokenera gufungura.

        C’est un MYSTERE pour moi!

        • Musinga

          Fédération,

          Pour ton information, je ne me cache derrière aucun pseudonyme, contrairement à toi qui ne peux pas assumer ce que tu écris. Je m’appelle MUSINGA Jean. A bas les mots!

      • Musinga

        @Mabinga,

        Je suis content de ta réaction. D’ailleurs j’en suis satisfait. Quand je parle du pouvoir en place, je ne parle pas d’un pouvoir hutu car il n’en est rien. Je parle juste d’un pouvoir issu de la volonté populaire. Je ne sais pas si tu es assez doué pour en décerner la nuance. Je suis content de ta réaction qui permet à plus d’un de comprendre pourquoi certains, une très faible minorité d’ailleurs incapable, s’évertue à diaboliser le pays. Ainsi tu démontres qu’il y a un pouvoir hutu, et des tutsi qui en sont exclus, des tutsis intelligents et riches, éleveurs de grand bétail, prospères en tout, dont un seul enfant ne se retrouve à la rue, et j’en passe.
        D’emblée, je demande pardon aux tutsi qui ne sont pas imbibés de haine comme toi, qui ne se croient pas de race supérieure comme tu tentes de le démontrer. Moi-même, sais-tu qui je suis?
        Revenons-y. Il se fait que ton argumentaire frise le ridicule. Dans ma contrée, j’en connais des tutsis qui ont vraiment du bétail, mais lequel bétail vient du pillage de 1972, car dans ma contrée et à cette époque là, les hutus étaient très prospères. Ceux-là donc, ces pilleurs, ont-ils quelque chose a venter? Des hutu éleveurs de grand bétails, j’en connais aussi et ils se comptent par milliers.
        Dans ma contrée également, j’en connais des tutsis qui vont labourer les champs des hutus, jusqu’à aujourdhui, pour te dire qu’il n’y a aucune race supérieure.
        Mon frère, certainement que tu ne vis pas au Burundi, car le malheur du petit hutu n’est en rien différent de celui du petit tutsi. Va au pays et rends compte. Tu trouveras des hutus en misère comme tu en trouveras des tutsis en misère.
        Quant à l’intelligence que tu prétends être l’apanage des tutsi, je n’en trouve que dire. Durant tout mon cursus scolaire, j’ai vu beaucoup de tutsi abandonner en cours de route car ils ne pigeaient rien. J’ai aussi vu des hutus qui étaient toujours premiers en classe. Il y en a même qui sont parvenus à passer entre les mailles du filet du système frauduleux « u » et « i » .
        En affaires, croyez-moi, les tutsis ne sont pas plus prospères que les hutus.
        Alors, où es ta suprématie mon cher?
        Quand tu parles de « kugarukira abahutu », on dirait que tu veux que le pouvoir s’occupe des seuls hutu? Détrompes-toi, le pouvoir en place est issu de la volonté populaire. Il n’a pas été mis en place par les seuls hutus,mais par des tutsi et des hutu épris de paix et désireux d’une cohabitation pacifique. Quand le Chef de l’Etat distribue des chaussures dans les écoles, sans distinction d’éthnie, n’est-ce pas que c’est pour améliorer le bien-être des citoyens? Quand des mésures de gratuité de scolarité et de soins de santé sont prises, c’est pour faire quoi, à ton avis?
        Pauvre Mabinga, je te plains avec toute ta ressemblance.

      • Karahinda Joseph

        Vous avez raison… je vous invite à sauver de la rue toutes les fillettes qui se prostiuent à Bujumbura; vous ne direz pas que parmi elles il n’y a pas des enfants tutsi….

    • SENYAMWIZA

      @MUSINGA,

      Quelqu’un qui a une formation, j’estime que Mr/Mme MUSINGA en a une, arguemente ses propos et ne se livre pas à écrire des choses poussées par la passion de son appartenance éthnique/ politique et non par la raison. Qund ce que vous avez à dire n’est pas bien expliqué, argumenté pour convaincre, il vaut mieux se taire….!

  15. Wakera

    Yooo !
    Le peuple du Burundi vient de l’échapper belle !
    Si notre cher Vieux Mbonimpa était libre, je suis sur à 100% que les 40 cadavres auraient été identifiées, photos de la MusRwa (la Monusco du Rwanda) à l’appui comme etant des membres du FNL de Rwasa qui ont été tués par les Imbonerakure de Kirundo avec la complicité du SNR.

    Pauvre pays.

    • Terimbere

      Humour de mauvais gout!
      C’est immoral de rire ce genre d’evenements!
      Et c’est un manquement tres grave dans notre culture le fait d’insulter un vieil homme a la fois malade et injustement emprisonne!

    • Karahinda Joseph

      Je dirais meme plus: il semble que la campagne contre les imbonerakure, les maisons incendiées à Kirundo, les cadavres sur le lac, fassent partie d’un plan unique qui avait été concocté outre Kanyaru pour destabiliser le Burundi, mais qui a lamentablement échoué. Les relais (peut-etre inconscients) du plan (BINUB, et Mbonimpa) ont sauté et le chateua s’est écroulé!

Publicité