Archives

Cibitoke : une nuit agitée, le quartier reste quadrillé

03/09/2015 Abbas Mbazumutima 2
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Dora kabingo

    Voila des doubles cabines toyota de cette manière fait penser à IS , la nébuleuse islamiste internationale et je pense que la police burundaise n’est pas là de lui ressembler. La police burundaise doit se mettre dans la pensée une chose , aucune police au monde n’est jamais parvenue à faire taire la population de cette manière . Les ex FAB peuvent vous l’expliquer , les bombes lancées sur Kamenge ont mis au monde ce qu’on sait déjà. Certains vont le regretter .

  2. Tekwe

    Abbas,

    C’es tres domage que vous dites que des jeunes sont arretes tout court! Comment differencier les jeunes a arreter et ceux a ne pas arreter. Sur quelle base sont-ils arretes? Il semblerait que le critere d’arrestation est plutot ethnique! Quel tretement subissent-ils? Pourquoi les jeunes arretes sont gardes dans des lieux secrets, des cachots du service de renseignement? Est-il possible verifier les allegations de violations massives des droits de l’homme? Pourquoi certains jeunes essaient meme de se suicider ??? Est-ce normal que toute la societe civile ne dit rien? Si on leur refuse le droit d’etre assiste par un avocat, qu’est-ce cela veut dire?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une autre date pour l’histoire

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une autre date pour l’histoire

17 mai 2018 entre dans l’histoire du Burundi. Le peuple burundais vient d’exercer son droit civique en se prononçant par référendum, sur la Constitution amendée. Dans l’histoire du Burundi, la période électorale a été, à maintes reprises, caractérisée par des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

620 utilisateurs en ligne