Mercredi 29 mai 2024

Économie

Marché Central de Bujumbura : renaître de ses cendres, l’espoir est permis

10/05/2024 3
Marché Central de Bujumbura : renaître de ses cendres, l’espoir est permis
La désolation

11 ans après son incendie et après plusieurs promesses de réhabilitation non tenue, une note d’information sur les conceptions préliminaires en vue de la reconstruction de l’ex-marché central de Bujumbura a été présentée par le ministre des Infrastructures, de l’Équipement et des Logements Sociaux. C’était au cours du Conseil des ministre de ce mercredi 8 mai.

D’après cette note, tout est consigné dans le Plan National de Développement (PND) révisé 2018-2027, ce document de référence prévoit la reconstruction de cette infrastructure combien capitale pour l’économie du pays, inaugurée 1994 et emporté par un incendie à l’aube du 27 janvier 2013.

Deux variantes sont proposées, la première consiste en la construction d’un complexe comprenant notamment, un shopping mall, une salle de conférence pour trois mille personnes, un Hôtel 5 étoiles.

La deuxième proposition consiste en la construction d’un complexe subdivisé en 5 blocs de bâtiments et une tour de 30 niveaux comprenant notamment plus de 3000 magasins, supermarchés et boutiques, une salle de conférence pour plus ou moins 1000 personnes, un Hôtel 5 étoiles etc.

Après analyse de la note, le Conseil des ministres a apprécié le travail qui a été réalisé et a, tout de même, formulé les observations. « Il faut une maquette de trois tours à l’image des étoiles du drapeau national et l’apprêter pour analyse au Conseil des ministres dans un délai de trois mois », a proposé ce Conseil.

Il a recommandé d’enlever les décombres du site pour qu’il soit un terrain dégagé tout en valorisant les matériaux qui s’y trouvent et de chercher une maison spécialisée et les moyens pour faire des études préliminaires nécessaires pour cette reconstruction.

Signalons que plusieurs voix se sont déjà exprimées pour sa réhabilitation, notamment l’Olucome, l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques. Il déplore que cet ancien marché soit toujours en ruine bien qu’il y ait eu des projets mort-nés de construction d’un mall à cet emplacement.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Anonyme

    A-t-on fait les études du sol pour savoir si le terrain peut supporter le poids d’une tour à 30 niveaux et tout ce qui sera entreposé et tous les occupants et l’audience ? Espérons qu’on ne cherche pas d’autres « bamaratiri ba Nduwimana… »

  2. Gabriella

    Et demain aussi vous donnerez votre Lac Tangagnika pour le pétrole. Vu que c’est just les entrepreneurs étrangers qui vont refaire votre pays. Ati, So akwanka akuraga Urubanza gwamunaniye pe. les ennemis de mes amis sont aussi mes amis. 😂🤣

  3. Bite

    Donnez la place aux investisseurs étrangers et le Burundi sera actionnaire pour le terrain donné. Il y a des bons clients comme les turcs, les chinois, les Qataris ou autres. Nous ne voulons pas le gouvernement et les entreprises burundaise fassent la construction

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 771 users online