http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf
Politique

Centrafrique, libertés civiques, Imbonerakure : Nkurunziza intervient sur RFI et TV5 Monde

05-06-2014

En voyage à Paris où il s’apprête à recevoir la « Grande Croix de la Commémorative de la Paix » par l’Association Internationale des Soldats de la Paix (AISP), le président burundais s’est exprimé sur plusieurs points d’actualité sur les médias français.

Pierre Nkurunziza sur le plateau de TV5 Monde ©dr

Pierre Nkurunziza sur le plateau de TV5 Monde ©dr

« Nous avons été sollicités par l’Union Africaine et les Nations unies pour revoir à la hausse nos effectifs en RCA. Nous sommes prêts à déployer 450 militaires et nous avons préparé deux unités de police qui totalisent 280 policiers », a déclaré le président burundais à l’AFP. Avant d’ajouter que le Burundi attend, pour cela, les équipements nécessaires et la mobilisation des partenaires.
Si le voyage de Pierre Nkurunziza concerne en grande partie les cérémonies de ce jeudi 5 juin, où il sera décoré dans les enceintes de la Maison de l’Unesco à Paris, en marge de la journée internationale des Casques bleus, il n’en reste pas moins que la Présidence burundaise se livre depuis hier à une grande opération de communication.

Ainsi, dans les studios de la RFI et de la TV5 Monde, le numéro un burundais est revenu sur trois grands sujets d’actualité.
Au premier plan, la récente sortie des émissaires de la communauté internationale (Nations unies, Union Africaine, États-Unis et Union Européenne) dénonçant « les entraves aux activités de l’opposition et les atteintes aux libertés civiles ». A ce sujet, Pierre Nkurunziza a laissé poindre sa surprise quant aux propos tenus par les diplomates, se contentant de souligner qu’ils ont apprécié les rencontres des partis politiques, la promulgation du nouveau Code électoral ou encore le récent forum des jeunes autour de l’Ombudsman.

> L’interview de Pierre Nkurunziza, président du Burundi, sur TV5 Monde

Deuxième point d’actualité : les entraves du gouvernement dans le fonctionnement de certains partis politiques, qui handicapent l’opposition. « Pourquoi ne reconnaissez-vous pas Agathon Rwasa et Charles Nditije comme présidents des FNL et de l’Uprona ? », a demandé Christophe Boisbouvier. Réponse de M. Nkurunziza : « Le fonctionnement des partis politiques se fait selon la loi, ce n’est pas au gouvernement de fixer cela », avant de rappeler que « les dysfonctionnements des partis politiques remontent dans le temps, et ils ne concernent pas uniquement l’Uprona et le FNL. Le Cndd-Fdd a connu les mêmes problèmes. Les dissensions actuelles viennent des luttes internes aux partis, surtout à l’approche des élections. »

> Pierre Nkurunziza face à Christophe Boisbouvier (RFI)

Troisième dossier qui fâche : le fonctionnement de la justice burundaise. La condamnation à perpétuité des membres du MSD arrêtés le 8 mars dernier ? « Je ne pense pas que la justice ait eu la main lourde. C’est un processus qui continue : il y a eu un jugement au premier degré, il y a eu un recours. Attendons donc le jugement en second degré. »
Autre sujet : l’arrestation et l’emprisonnement de Pierre Claver Mbonimpa, « une personnalité très respectée au Burundi. Quelque soient les déclarations qui lui sont reprochées, est-ce que cela valait qu’il aille en prison ? », demande le journaliste de la RFI.
Réponse du président Nkurunziza : « On n’est pas ce qu’on était. On est ce qu’on devient. La fragilité de notre pays, c’est quelque chose à prendre en considération. » Pour lui, « la liberté d’expression a des limites », laissant entendre que les propos du président de l’Aprodh mettaient en danger les relations entre des pays frères : « C’est dire que la RDC hébergerait des gens qui vont attaquer le Burundi. »
« Est-ce qu’il n’y a pas d’initiative au sein des Imbonerakure en faveur de la création d’une milice ? » demande Christophe Boisbouvier. « Faux et archi-faux. Par contre, la mobilisation de toute notre énergie pour la construction du pays s’est appuyée sur les jeunes », explique M. Nkurunziza, mentionnant les écoles, les centres de santé et même des universités construites lors des travaux communautaires : « Cela a été fait par la jeunesse. Comment est-ce que ces jeunes pourraient chercher à détruire ce qu’ils ont construit ? »

Ce voyage en France a été l’occasion pour Pierre Nkurunziza de souligner le soutien ferme de Bujumbura à la candidature de Pierre Buyoya à la tête de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Le président burundais s’entretenait alors avec le ministre des Relations extérieures français, Laurent Fabius.

  47   Vos commentaires
  1. Citoyen

    Un autre prix pour la gloire d’un président du pays le plus pauvre du monde…..et le peuple est heureux!…..je ne sais pas pourquoi mais cela me rappelle l’histoire de Meka et la médaille!

  2. björn

    on lui demande une question sur sa canditature en 2015 , mais il ne repond pas directement . il est le garant de la constitution , il sait bien qu’il a droit a 2 mandants mais il nous parle de son parti politique et son choix du candidat . c’est vraiment deplorable . il aurait evoquer ce que la constitution stipule sur sa candidature. les dirigents africains sont malhonetes et manquent de bonne fois .

  3. borntomakelovenotwar

    S’il existe certaines choses qui ne vont pas bien au Burundi, toute l’humanité doit reconnaître que les 9 dernières années sont les meilleures que le Burundi ai jamais connues après l’Indépendance. Nous avançons et ensemble avec tous, tous les Burundais, nous irons plus haut en démocratie, en liberté d’expression, en développement, en prospérité et davantage de plus de paix et de sécurité , etc. qu’on avait jamais connus avant !

  4. Tout

    Son interview se résume en « Tout va bien dans le meilleur des mondes… » Le pays vient de loin, donc la corruption, l’arbitraire, la violation persisistante de la loi… ne sont que de la inventions perfides d’une ethnie.

  5. Muco

    Abarundi dutegerezwa kwitwarira abantu bose bashaka kuzokwitoza,bafise amadossier y’ubwicanyi.Ubu ntituzovyemera.Kwanza tugiye kwitwara surtout abanigaguye abantu canke bakabasekura kumusekuro no kukerera abana.Abo ntibagikwiye gutwara uburundi.Uburundi bukeneye abatware bafise iminwe yeara.yaba rwasa yaba peter yaba nde bitegerezwa guhinduka.

  6. Aristide

    Felicitation à notre cher president S.E Nkurunziza, il s’exprime parfaitement bien, je suis fier puisque cela projette une bonne image de notre pays , nous avons un president sympatique qui a bonne allure et qui est en pleine forme . Il decris bien la situation actuel de notre pays qui est en paix . Dans la region, le Burundi est le pays où la liberté d’expression est le plus respectée, mais cela amene aussi certaines personnes à vouloir en abuser pour faire de la propagande négative. Notre pays vient de très loin, nous avons accomplis des progrès incroyables dans tout les domaines. Nous devons continuer à bâtir notre pays et ne jamais laisser ces pseudos « societès civiles  » ou ces opposants mettre en péril notre developpement. L’image du Burundi gagne beaucoup dans ces entretiens sur RFI et TV5 monde.

  7. TEKANA Elias

    Notre ami Président met beaucoup de « si » dans l’éventuelle présentation de sa candidature: SI c’est conforme à la Constitution, SI son parti présente sa candidature, SI la CENI et la Cour Constitutionnelle acceptent sa candidature, Si…, Si…

    Mwebwe ntimubona ko atazokwiprésenta kuko le premier « SI » n’est pas rempli.

    Ni twitegure lero aba DD bazoprésenta BUNYONI comme le Conseil des Sages l’a déjà désigné si j’en crois une des livraisons de notre médium BUJUMBURA NEWS le lendemain de la douche froide infligée Vendredi 28 mars par notre ami NIYOYANKANA.

    RWASA me semble effectivement capable de négocier un contrat social avec les TUTSI. Je propose à l’UPRONA de l’approcher pour mettre ensemble une plateforme de collaboration et ensuite se mettre ensemble pour déloger abo ba DD ataco bamariye Igihugu. Nawe Peter ntimusubire kumutinya. IL NE POURRA PAS SE PRESENTER. Je me demande d’ailleurs pourquoi il ne l’annonce pas rapidement car, ce faisant, il est entrain de fragiliser son parti. Mais tant mieux pour nous.

  8. Nduwimana

    @ «En voyage à Paris où il s’apprête à recevoir la « Grande Croix de la Commémorative de la Paix » par l’Association Internationale des Soldats de la Paix (AISP)»

    Congratulation !!!

  9. AMAHORO

    L’interview du président Peter Nkurunziza sur RFI et France24 a été explicite, et les partis d’opposition sont maintenant avisé qu’il sera candidat à la prochaine élection de 2015, si son parti lui le demande, et que la cour constitutionnelle accepte cette candidature. Ce qui confirme qu’il sera bel et bien candidat à sa propre succession. Il me semble que les occidentaux ne sont pas hostiles à sa candidature, pourvu qu’il laisse ses opposants de faire campagne librement.
    Mon conseil à l’ADC-IKIBIRI est celui de se préparer à l’affronter, en faisant bloc commun, sinon, vous allez pleurer comme des gamins.

  10. Ezechiel

    Les faits sont têtus:ni nde atazi ko Peter yatowe nabanyagihugu rimwe? Ko mumutinya? Reka ko yashimye kwibera mu banyagihugu abateza imbere bamushimire ubugira kandi.ivyimbonerakure, ikibiri sait que ata birwanisho biriko biratangwa, c’est plutôt une stratégie mesquine de montrer que les élections zidashoboka pour se caser mu bibanza abanyagihugu batabahaye.Ni bareke iparara mukore ariko mwibutse kwipfuka bukeye.uwucira ikuzimu Peter namenye ko ivyari imagera vyageruye et tout cet acharnement vise à dénigrer le pouvoir hutu.mais nta kundi nukubana

    • Esaie

      Quand tu parles d’ acharnement et de dénigrement du pouvoir hutu, tu es totalement à côté de la plaque. Tu accuses indirectement les Batutsi dans le cadre de la stratégie du CNDD FDD de distraire ou endormir les Bahutu de l’ opposition et s’ attirer leur électorat en leur faisant un clin d’ oeil comme quoi l’ ennemi commun à tous les Bahutu est le Mututsi. Tu ignores que pendant les dix années de règne du CNDD FDD, les Bahutu ont plus souffert que les Batutsi. Les exécutions sans jugement des milliers de Bahutu membres des FNL en est un exemple éloquant.
      Quant aux Batutsi, ma conviction est qu’ ils ne sont aucunément contre un pouvoir hutu, ils sont contre la mauvaise gouvernance et la médiocrité généralisée dans la gestion des affaires de l’ Etat.
      Les Batutsi sont persuadés qu’ ils se sont fait piéger par les accords d’ Arusha qui ne leur garantit aucune possibilité de diriger le Burundi avant le retour du Christ et leur souci n’ est pas de dénigrer un pouvoir hutu contre lequel ils n’ ont aucune alternative. Pour les Batutsi, Souhaiter être dirigés par les FNL à la place du CNDD FDD ne serait en rien différent du voeux qu’ éméttaient les Batutsi du Rwanda pendant le génocide de 1994 d’ être tués avec une arme à feu plutôt que d’ être coupés en morceaux par une machètte. Ceux qui étaient riches ont pu corrompre les génocidaires pour avoir la faveur d’ être tués par un fusil.

    • Ko wumva yatowe rimwe amaze kugira mandat zingahe?Amaze kurahira mukigobe kangahe?Genda uhende abandi.
      Hanyuma umneye yuko atari ukumutinya mugabo igihugu cose kigengwa n’amategeko.
      Ko Obama akiri populaire après deux mandats wibaza yuko azobandanya,Lula muri Bresil kwatabandanije ?Angela Merkel nawene ntazobandanya alors que ariwe mu dirigeant kw’isi ari plus populaire dans son pays.
      Hindura icitwazo ukoreshe ikindi nizerako mutabuze abandi babishoboye sinon vyoba ari akamaramaza atabahari
      Hanyuma iyo vyabananiye uzana ngo n’abatutsi bariko bavuza induru.Harya Rwasa,Léonce,an Nyangoma n’abatutsi ?Abatutsi data nibo bica bagatoteza aba opposants nabenshi bakaba ari n’abahutu?Nibo bapfukamye munda ubutunzi bw’igihugu?Ngira nibo baturira n’amasoko?
      Muraba abagabo muzokwemange ivyo mwakoze hamwe n’ivyabananiye n’ibisanzwe na Obama ntiyashoboye ivyo yashaka vyose mureke kumaramarira kubatutsi kuko ubu ntayindi nzira y’ubutegetsi atari amatora.Mureke amarementanya hanyuma murondere amajwi ukundi kuko iyo nzira y’amacakubiri turavye iyi myaka cumi iheze n’abarundi bake boyikurikira
      Nohereza ku kakarorero, n’uwutumye umugambwe ugira inguvu nyinshi par rapport y’iyindi migambwe umengo n’umututsi.

      Ntaco uba rero wagiriza abantu ikivunga gratuitement ahubwo rya tegeko ry’ibihuha ryari rikwiye kukuraba mugabo ngira ryagenewe abandi gusa.

      Iyo bumenya umwe bwari ikindi

  11. Claude

    Muta jewe nzogutora n’iwirambire …abimena bimena,abazosara basare la vie continuera pour nous. Quand j’entends certains dire ceci : vivement 2015 que l’on mette les dd dehors…ndinumira mais j’ai un petit sourire dans le coin. ( précisons que ceux qui disent ca sont essentiellement Tutsi…une coïncidence? NON). Mais les gars les Dd vous allez leur faire quoi? Ils sont là et y resteront en 2015 et peut-être même après. Mushaka kuhashira wa mu Alexis wanyu ? Urya ntaco azokwigera atumarira…urahiga nivyo aba ariko aravuga ugatwenga…du charabia il ne fait que parler et faire croire aux gens qu’il est capable de grande chose mais excusez-moi pour le terme : c’est une poule mouillée !!!!

  12. Philippe

    À ceux qui disent qu’il ne parle pas bien le français…et là je suis obligé de le défendre : LE FRANÇAIS N’EST PAS SA LANGUE MATERNELLE. Benshi bamutoye pour que sa première langue soit le kirundi,qu’il sache bien parler à sa population. Il est avant tout burundais. Muri mwese même ceux qui ont passé 30 ans dans les pays francophones ou ceux qui ont grandi dans les quartiers riches de bujumbura où les enfants ne savent même pas parler le kirundi ( ce qui est honteux en soi) aucun d’entre vous ne pourra dire qu’il maîtrise la langue française correctement. Bamureka kw’irata basha. En anglais et en français aragerageza…kandi ntawutumva ivyo ariko aravuga… jugez le sur ses actes et non sur le nombre de fautes qu’il fait en français…murakoze

    • Là je suis d’accord avec toi.
      Centrer le débat sur l’expression du français alors que les sujets de fond ne manquent pas est vraiment petit. Il exprime généralement bien et par exemple il exprime mieux que Rufyiri et Mbonimpa et pourtant ils font un très un travail très louables.

      • Là je suis d’accord avec toi.
        Centrer le débat sur l’expression du français alors que les sujets de fond ne manquent pas est vraiment petit. Il s’exprime généralement bien et par exemple il s’exprime mieux que Rufyiri et Mbonimpa et pourtant ils font un très un travail très louables.

  13. Stan Siyomana

    « Par contre, la mobilization de toute notre energie pour la construction du pays s’est appuye sur les jeunes… »
    1. J’ai entendu maintes fois (a travers les medias) l’un ou l’autre responsable de l’Etat burundais reconnaitre QU’IL N’Y A PAS DE POLITIQUE D’EMPLOI DES JEUNES AU BURUNDI.
    Certains analystes/observateurs disent que c’est l’une des causes pourquoi les politiciens en profitent pour MANIPULER CETTE JEUNESSE qui n’a aucun avenir.
    2. D’apres une etude de la Banque Mondiale:
    LA CREATION DE L’EMPLOI EST TRES IMPORTANTE POUR LES JEUNES GENS qui entrent dans le monde de l’emploi/young people coming in to thelabour force…
    Les ressources naturelles (=LES MINES DE NICKEL DES PROVINCES DE RUYIGI ET KARUSI) ne creent pas de l’emploi/Natural resources don’t generate jobs-that’s the dilemma facing a number of countries…
    L’INDUSTRIE MANUFACTURIERE LEGERE REPRESENTE UN BON MOYEN POUR CREER DES EMPLOIS QUI ONT UNE BONNE PRODUCTIVITE (=le textile, transformation des produits agricoles,..).
    C’est la responsabilite des gouvernements africains d’attirer l’investissement direct etranger (IDE) vers l’industrie manufacturiere POUR CREER DES EMPLOIS. L’histoire du developpement economique est tel que chaque pays doit commencer par la fabrication des produits domestiques de base/start producing basic household goods. Avec le temps, le pays peut passer aux produits de plus haute valeur.
    AUCUN PAYS AU MONDE N’A PU SE DEVELOPPER SANS L’INDUSTRIE MANUFACTURIERE LEGERE. ET AUCUN PAYS NE PEUT SAUTER CETTE ETAPE/And no country can skip it… »
    (Voir Dinh, Hinh T. et al, 2012: « Light manufacturing in Africa: Targeted policies to enhance private investment and create jobs », World Bank Publications, 200 pages).
    Merci.

  14. Pioneer

    “Si c’est conforme a la loi et la constitution, je ne saurai me derober a cette responsabilité”, dixit Pierre Nkurunziza, au sujet de sa candidature explicitement (re)confirmée.
    Peter est candidat et SA Cour Constitutionnelle taillée sur mesure ne saura s’y opposer.
    Nous prenons acte. Mr le President, Bonne chance ….pour la suite!

  15. KanuraRwaruka

    En regardant la tranquilité du President s’exprimer, ça degage la paix au Burundi . la priorité que les citoyens lambda a besoin pour vaquer dans ses activités de chaque jour.
    Meme si ce President est encore jeune, il devrait quand meme laisser la place aux autres, seulement pour solidifier la culture de la democratie qu’il a beaucoup contribué au Burundi.
    Du reste, il mérite les felicitations car pour la premiere fois, il y a eu un gouvernement inclusif au Burundi les dix dernieres années. Tous les éthnies sont representés dans son gouvernement. Quelle genie du conflit éthnique qui semblé etre eternel au Burundi! Bravo, Peter, tu peux te reposer avec faits accomplis, Vive l’égalité des ethnies au Burundi!

  16. UMUNYAGIHUGU

    Une bonne idée pour l’association des Militaires Démobilisés du Burundi. Il faut décerner un prix à François Hollande pour sa contribution de la paix dans le monde notamment en RCA et au Mali et l’inviter à prendre part aux cérémonies de remise qui se dérouleront dans un Hotel de Bujumbura . Mais je doute fort qu’il ne pourra pas venir le récupérer lui-même.

  17. kimeneke

    hako ntora peter muri 2015 nopfuma ntora zebiya niba bazomwemerera gutwara igihugu nziko ko aba dd mwarozwe nubukunzi bwinda

  18. Federation

    Il y a tellement de choses à dire sur ces 2 entretiens mais je souhaiterais juste évoquer 1 SEUL aspect. Sur l’armement de certains Imbonerakure, voici la réponse de Pierre Nkurunziza :
    ———–
    « Cela est faux, archi faux. Mais ce qui est très important pour nous, c’est de vous signaler que la mobilisation de toute notre énergie pour construire notre pays, depuis que le Burundi est indépendant, on n’a jamais vu une jeunesse active aussi engagée à construire le pays. En moins de sept ans, nous venons de construire des milliers d’écoles, des centres de santé, des petits stades, des bureaux pour les administratifs, pour les gouverneurs, voire même des universités communautaires, en travaux communautaires. Ça a été fait par la jeunesse. Comment se fait-il que cette jeunesse qui a construit avec cette énergie pourrait encore penser à venir détruire ce qu’elle a construit ? Pas de milice armée. Nous avons au Burundi une commission de désarmement des civils. En moins de six ans, nous venons de collecter autour de 100 000 armes, remises volontairement par la population civile, toute ethnie confondue. »
    ————–
    Les jeunes en tenues militaires faisant des défilés ou ceux qu’on a vus dansant avec des gourdins font-ils partie de cette « JEUNESSE ACTIVE ENGAGEE A CONSTRUIRE LE PAYS » ? Sa réponse n’aurait-elle pas gagné à être nuancée ? Evidemment qu’il y a une jeunesse bâtisseuse mais n’a-t-il pas compris que la question portait sur la jeunesse destructrice ? Ou cette dernière n’existe tout simplement pas à son avis ? et ne serait qu’une invention de ses ennemis (BNUB, Société civile, …) ?

    • duciryaninukuri

      Justement c’est une réponse qui invite ces médias étrangers à comprendre la réalité burundaise telle qu’elle est:
      A part le fait d’écouter et de prendre pour vrai, sans critique historique, ce qui se dit au Burundi aujourd’hui, prennent-elles, ces médias le temps de passer en revu l’histoire de ce pays tant meurtri par plus de 40 ans de vrai apartheid, de massacres injustes et ignobles et répétitives.
      Ces médias internes qu’ont elles fait:elles ont toujours couvert le mal ou caché la vérité – et voilà plus d’une dizaine d’années de guerre civile comme pilule de vérité pour enfin tenter de s’accepter dans la différence. Mais « chasser le naturel il revient au galop », disent les français!
      D’injustes, de coupables ou de complices aux maux qui ont ruinés et endeuillé le pauvre Burundi, soit sciemment ou par silence, comment celui qu’ils cherchaient à tout pris à détruire ou à garder en esclavage nous voudrions que ces mêmes personnes encore forts, comme par baguette magique, ils deviennent de vrais leaders de la vérité, de la loyauté et de la justice, en propos et en comportement. C’est possible mais en notre pays , la route est encore longue, le mensonge de 2010 a été comme le péché originel.
      Nostalgies, habitudes, haines, fuite du passé personnel ou collectif noir, lacune de réaliste combat politique ou d’autres motifs sont à la source de ce que nous vivons.
      Mais aux gouvernants d’aujourd’hui de ne pas prendre les mêmes chemins, de ne pas chercher à se venger et d’agir avec intelligence et prudence car les blessures et les habitudes ont presque façonnés durablement certains hommes. Et quand il est question pour garder ses honneurs tout devient naturellement très inventif sinon très intuitif afin de durer.
      Malheureusement cela freine le développement du pays si c’est c’est durer dans le mensonge en accusant les autres et en sacrifiant tout sauf ses intérêts égoïstes.
      Quand aux tenus militaires, j’ose penser que c’était pour montrer qu’ils sont venus de loin(15ans , pour les pionniers, au maquis et traqués par tout le monde!!!) et que maintenant ils sont fiers de ce qu’ils ont donné au pays!
      A vous d’évaluer le sens de ce lignes par un j’aime ou par un je hais de telles paroles

    • Nn

      Autre point évoqué: il y a eu des enquêtes qui ont été menées et qui démentent les allégations d’armement/entraînement militaire… Au Burundi, les ministres, porte-paroles balaient d’un revers de main la nécessité de faire des enquêtes…

  19. Gaston MAYIMAYI

    Notre président ne donne jamais de conférence de presse aux médias Burundais, peut être par peur. L’effet de Willy Nyamitwe qui avait avant lui balayé le chemin n’est pas trop visible. A la RFI et France 24 on connaît parfaitement le vrai visage des Imbonerakures ( Sonia Rolley a relayé le message). Si on revient sur le prix : Le prix est décerné par les anciens des opérations Turquoises et noroit qui combattait pour la régime de Havyarimana et des Interahamwe, je ne m’étonne pas de leur admirations à notre Chef. Je parie que ce prix sera décerné sans la présence d’aucun chef d’Etat.

    • Mshahidi

      Faux tous les 3 mois il s’exprime en répondant aux journalistes et à la population. Si opération de communication il y a je trouve qu’il était grand temps qu’il commence.

      • UMUNYAGIHUGU

        Nibaza ko udaherutse i Burundi, ubu hasigaye havuga « abavugizi ». Nahone passé 3 mois sans parole ni hatari

  20. Rukesha

    Voila la reponse qu’il faut apporter a ces pseudo societes civiles qui se cashent derriere leurs casquettes de civiles pour raconter des ragots et essayer de tromper le peuple burundais!!
    Twarabahinyuyeee shaaa….. vous n’etes que des purs politiciens aux intentions cachees!!
    D’ailleurs notre cher feu Sankara l’avait bien dit:#ABATS LA SOCIETE CIVILE#
    Sinon le pour le reste on est tous derriere toii cher presidenttt on te lachera pas;si le parti juge que ta candidature est conforme a la loi, tu sera elu encore une fois(kandi amajwi tuzoyakurundaa) n’en deplaise au haineux!!!Chrs partis d’opposition(ADC et consoorts) preparez vous en consequence,yaco mutinya kurya impaga de toutes les facons au point ou vous en etes l’essentiel c’est de participer!!Je ne pense pas que meme dans les reves les plus fous, vous ne revez pas mutwaka ubutegetsii……

    • Rukesha
      Un langage et une profondeur des propos vraiment révélateurs.
      T’es pas du tout serein pour une personne sure de gagner l’année prochaine.
      On dirait que t’es stréssé pourquoi ? Gumya umutima munda itsinze uzovyine mugabo utsinzwe ntazoba ari umuhero w’isi à moins que wahora ubeshejweho n’ikigega ca Leta.
      Hhahahaha…

    • Ruhoro

      Je sais pas si tu écris ces mots avec sang froid car si tu pouvez te mettre à la place à ces gens emprisonnés à tord car ça pourrait t’arriver toi aussi ,tu ne dirais pas ces propos. Je te souhaite pas un jour réclamer l’aide de « la société civile » que tu veux abattre.

    • RUGAMBA RUTAGANZWA

      @ RUKESHA

      Ahubwo muzova ku butegetsi YEZU KRISTU agarutse mu bantu comme dirait l’autre dictateur du Zimbabwe, Robert G. MUGABE, qui a ruiné son pays..! En fait, pour vous, ce qui compte c’est votre parti politique. Par contre la Constitution, la loi fondamentale, le vote des parlementaires qui a rejete au mois de mars la modification de la constitution pour le 3eme mandant de S.E. NKURUNZIZA, votre cher president, pour vous tout cela c’est n’importe quoi…! Le ridicule ne tue pas..!

    • mabinga

      Njanye nawe tu ne te caches. Quel que médiocres que puissent être ton parti et ton président, tu trouves des raisons d’en être fiers. Bravo. Ariko sinziko tu y réfléchis avant de le proclamer.

  21. I Nizigama

    Bravo! Excellence M. le Président. Opération de communication très réussie. Je salue cette très bonne initiative de vous exprimer sur ces réseaux internationaux d’information pour livrer la position officielle de votre gouvernement. Par un langage pausé et articulé, les réponses étaient tout autant claires et limpides que fidèles à la position du gouvernement que nous entendons depuis déjà quelques mois sur la question des rumeurs concernant la distribution d’armes aux jeunes Imbonerakure, sur la question des procédures judiciaires, sur les questions des mandats présidentiels, etc. Par ailleurs, vous précisez que les Partis politiques, avant de proposer des candidats à l’élection présidentielle, doivent recourir à leurs juristes pour examiner la conformité de leurs candidats potentiels à la Loi électorale et à la Constitution. Ce message est suffisant pour clarifier l’enjeu de votre candidature éventuelle à la présidentielle de 2015. La balle est dans le camp de ces différents organes au service de la Nation et de tous les citoyens. Félicitations Excellence M. le Président!

    • bora

      Aho ufelicita ibiki? Ahantu mugihugu cose mama domaines yose ari le chao
      Aja kwisigura vyo kubesha mubazungu bamuzi uko atiyizi
      Harya baca basigara baritwengera nawe ahati agashira muryinyo ngo ndamwishuye pe naho shwi

    • Vyukuri

      La vérification de la conformité à la loi n’est pas du ressort des partis politiques!!!

  22. Barekebavuge

    Comptez le nombre de fois ce président a prononcé le mot « donc » durant les quelques cinq minutes de son interview. Vous conclurez avec moi qu’il a de sérieuses lacunes en expression verbale et écrite. Je suis révolté de l’entendre défendre qu’un criminel élu comme le Kenyan Uhuru ou Nkurunziza lui-même ( dossier mines anti personnelles de 1997 à Bujumbura) devient automatiquement acquitté par les cours et tribunaux, y compris la CPI qui s’occupe des crimes graves, imprescriptibles et impardonnables. Allez-y comprendre pourquoi il tient mordicus à des mandats éternels.

    • sinokira

      shira ko rero « nus disons »kuko jewe sindindimwo, aba mu tumye bi menyeshe boba ba koze

    • IRAKOZE ODILON

      Et toi que connais tu de la langue française ? Demeuré

  23. Vuvuzela

    Dufise un President sympatique peee!! Kandi araryosha inkuru ariko arabesha, il donne l’impression de quelqu’un qui se fout de ce qui se passe, il tourne les yeux (tres beaux) et met un point final a ce qu’il dit, genre mafu!

    Be na Denise barakwiye kwigiira neza hakiri kare kwiberaho. Sinon ces beaux yeux pourraient virer au rouge s’il n’y prend pas garde.

    • Kany

      Uri umu blagueur analyste sindakubesha !!! Gusa ubuze un peu de respect.

      • Vuvuzela

        Je suis surpris d’apprendre que je ne suis pas respectueux des autres. Je croyais que le respect etait plutot mon point fort! Ni rayri ntisoneye nkikosora?

  24. NGANJI YA MASINZO

    Je l’ai suivi sur tous les médias en France. Je suis très étonné de voir un Chef d’Etat (avec 10 ans de pouvoir) qui ne peut pas s’exprimer correctement et dire les choses clairement dans un langage net sans balbutiement ! Est-ce que ce Monsieur a une équipe qui l’aide à préparer ses sorties médiatique ? J‘en doute sérieusement… !!
    Pourquoi a-t-il convoqué le Parlement pour changer la constitution afin qu’il puisse se présenter pour un troisième mandat? La question reste posée et S.E. n’y apporte aucune réponse préférant dire qu’il se déterminera en fonction de son parti et de la cour constitutionnelle… ! Or ni son parti, ni la cour constitutionnelle aucune de ces institutions ne peut remplacer la décision des Parlementaires, seuls capables de changer ou pas la loi fondamentale… ! !
    Concernant les milices pro-CNDD-FDD, les fameux Imbonerakure, je préfère laisser les autres internautes commenter les réponses inexactes de S.E. qui, je pense ferait mieux de commencer à faire ses valises pour s’en aller et laisser la place a un autre Hutu qui fera, j’espère, mieux que lui… !
    En effet, en En 10 ans de règne sans partage, son pouvoir nous a mis en place un syusteme de corruption sans precedent dans un contexte de harcèlement permanent des opposants et de la société civile y compris les medias, massacres de Muyinga, Bujumbura rural et ailleurs..des militants du FNL aile Agathon Rwasa et j’en passe car la liste de maux que ce pouvoir a apportes au pays n’est malheureusement pas exhaustive.

    • IRAKOZE ODILON

      Entre un Kagamé qui a déjà fait 20 ans au pouvoir, un Museveni à son 30e mandat, et 30 autres chefs d’États africains qui ont un mandat supérieur à 20 ans, sincèrement chères collègues je ne voit pas ce que vous reprocher à notre chère président. Vous devez vous prononcez sur vos réelles intentions, nous savons bien que Nkurunziza n’a pas encore durée au pouvoir comme ces confrères africains, en plus nous savons aussi qu’ils n’ai pas le seul président a ne pas maitriser le français. Quoi de normal, puisque le Burundi a sa langue nationale qu’est le kirundi, comme d’autres pays dans le monde. C’est pas une obligation que tout président allant en France maitrise le français!!! alors je ne voit pas ce que vous lui reprocher, si ce n’ai la jalousie de voir ce dernier avec un prix décerné par cette France qui vous a ravagé sauvagement en 94 et qui attend le moment venu pour régler le compte de ceux qui l’accusent.

  25. Uwarugwanye

    Quel pathétique président burundais? Il fuit le micro de nos professionnels des médias, mais on l’attendait au tournant chez ceux qui nous ont appris à conjuguer le verbe en français. Je regrette cette langue de bois de tous les temps dans la bouche d’un umugabo comme Nkurunziza. Il a mordu la poussière quand on lui a posé une question directe et concise sur le FNL et UPRONA dirigés respectivement par Agathon RWASA et Charles NDITIJE: une réponse évasive, mais a arrosé l’arroseur lui-même. Même amertume sur Mutama MBONIMPA PC. Franchement, la médaille que Peter est allée chercher à Paris lui aura coûté beaucoup d’adrénaline devant la TV5 et la RFI, en plus de la caisse de l’Etat.

    • E. Ndayirukiye

      N’oubliez pas de compter aussi ce que coûtent au « trésor » (finances publiques) de l’Etat Burundais les innombrables déplacements (pour le prestige) du Président NKURUNZIZA à l’étranger.
      Chaque fois, une dotation importante est mise à sa disposition pour se déplacer et séjourner dans le plus grand luxe, même pour les séjours pour lesquels un Chef d’Etat en visite officielle, comme chacun sait, est pris en charge par ses Hôtes!
      Pendant ce temps, la population courtisée pour ses voies dans les urnes crève littérallement de faim pour l’immense majorité, sans distiction d’ethnie, ne vous y trompez pas.
      Quant aux réponses évasives pour « esquiver » ou maquiller la vérité des faits, la langue de bois est clairement la caractéristique chez ce Président et son entourage. Croire que cela peut durer éternellement comme moyen de communication à l’époque actuelle pour des détenteurs du pouvoir public serait une grossiére erreur.

      • Baho

        Urazohora ugenda n’amaguru niwaba Président turabe, Mbega inzigo!

      • ARISTIDE

        Felicitation à notre cher president S.E Nkurunziza, il s’exprime parfaitement bien, je suis fier puisque cela projette une bonne image de notre pays , nous avons un president sympatique qui a bonne allure et qui est en pleine forme . Il decris bien la situation actuel de notre pays qui est en paix . Dans la region, le Burundi est le pays où la liberté d’expression est le plus respectée, mais cela amene aussi certaines personnes à vouloir en abuser pour faire de la propagande négative. Notre pays vient de très loin, nous avons accomplis des progrès incroyables dans tout les domaines. Nous devons continuer à bâtir notre pays et ne jamais laisser ces pseudos « societès civiles  » ou ces opposants mettre en péril notre developpement. L’image du Burundi gagne beaucoup dans ces entretiens sur RFI et TV5 monde.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur