Jeudi 18 juillet 2024

Économie

Retrait des billets de 10.000 BIF et 5000 BIF : Mesures et autres annonces en cascade

14/06/2023 7
Retrait des billets de 10.000 BIF et 5000 BIF : Mesures et autres annonces en cascade
Martin Niteretse : « Cette inscription aura lieu demain 15 juin 2023 à partir de 7h30 et les personnes concernées se muniront de ces billets à échanger. »

Dans un communiqué de ce 14 juin 2023, le ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique demande aux citoyens qui n’ont pas de comptes en banques ou microfinances et qui détiendraient encore des billets de 10.000 BIF et de 5.000 BIF datés du 4 juillet 2018 d’aller se faire enregistrer au bureau de leurs zones de provenance. Et cela dans le but de leur faciliter la tâche.

« Cette inscription aura lieu demain 15 juin 2023 à partir de 7h30 et les personnes concernées se muniront de ces billets à échanger. » D’après le ministre de l’Intérieur, elles auront un reçu portant un cachet de la commune et signature de l’administratif communal et c’est ce reçu que présentera ultérieurement celui qui aura déposé ces billets pour en recevoir des nouveaux.

Le ministère fait savoir que les administratifs collinaires et surtout les chefs des collines devront entre aux bureaux de ces zones comme témoins de cette inscription et des billets déposés. « Le personnel de la province fera le suivi du déroulement de l’activité au niveau de chaque commune. Pour des provinces avec un personnel insuffisant pour couvrir toutes les communes, le gouverneur se fera aider par les autres cadres de la province qu’il désignera. A chaque zone, l’activité sera supervisée par des conseillers communaux et, pour les communes avec un personnel insuffisant, l’administrateur communal se fera aider par des chefs de service qu’il désignera. »

Après, un rapport des billets collectés sera dressé et ces billets devront être versés dans une banque ou microfinance les plus proches le même jour. « Tout ce qui vient d’être doit être fait toutes affaires cessantes. La police est instruite à mieux collaborer avec l’administration pour sécuriser les lieux où se déroulera cette activité et les billets collectés. »

BRB

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Voltaire Kaziri

    Mais pourquoi on ne nous donne pas le bilan de la mesure expéditive de changement des billets bif 5000/10 000?
    Combien de corrupteurs a t on attrapé?
    Nous avons droit à une explication. Non?
    L’équation bien explicitée par Sigejeje.
    X-Y = Z.
    X: Les billets en dehors du circuit bancaires: Plus de 60% de billets imprimés.
    Y: Billets rentrés lors de la campagne de 10 jours.
    Z: Quantité de billets transformés en vulgaires papiers.
    A combien s’élève Z?

  2. Kanda

    Depuis 2005, ça fait 15 ans de Paix! Mais aussi ça fait 15 ans d’enrichissement illicite, 15 ans de tâtonnement, 15 ans de guéguerre, 15 ans d’incompétence, 15 de volonté hypocrite et / ou inactive, 15 ans de népotisme, 15 ans d’économie embrigadée, 15 ans de vie système de brigands à éliminer les adversaires internes et externes, des innocents et innocentes comme des coupables, des éliminations comme dans la jungle, etc. Et pourtant, tous les atouts sont là !

    Le changement de mentalité c’est maintenant. Sinon, il y a risque de se retrouver à la case départ, celle qu’on déteste le plus, avec ni Paix ni Pain.

  3. Alexis

    Cette opération de changer les billets de 10 000 & 5 000 est non seulement un échec total mais elle devient de plus en plus chaotique .

    Le mieux serait de suspendre ces manoeuvres et demander pardon au Peuple Burundais .

    La demande du Ministre de l’intérieur aux chefs de Zones de collecter les billets ( À LA PLACE DES BANQUES ) dépasse l’imagination.

    Ohhh mon Pays le BURUNDI 😭😭😭

    • Gacece

      Les gens qui planquaient leur magot vont y penser à plus d’une fois avant de recommencer.
      Le mieux serait maintenant de passer aux paiements par chèque et par voie électronique pour obliger les gens à déposer l’argent dans des banques.
      Les transactions électroniques restent retraçables et les chèques peuvent avoir une date d’expiration.

      • Stan Siyomana

        @Gacece
        Jewe mbona n’ivyamaze amezi menshi bivugwa ngo hariho abashaka gutembagaza ubutegetsi vyari gutuma abarundi bamwe bashobora kuvuga bati:«  Hinge udufaranga twanje ndatwiyegereze muhira, kuko mugihe ejo noja kwangara mubuhungiro haraho twomfasha… »

      • Gacece

        @Stan Siyomana
        Les Rwandais aussi ont eu cette même idée de genie avant de fuir la guerre qu’était en train de gagner le RPF Inkotanyi après le génocide. Ils pensaient sans doute à la même chose.

  4. Stan Siyomana

    Je m’imagine que le secret bancaire est universel et qu’il devrait etre applique au Burundi.
    Personnellement, je crois que la participation de mon chef de zone et mon chef de colline dans cette operation de change de billets peut pousser la population a se mefier encore plus du systeme bancaire. Je ne voudrais pas que ces gens-la sachent que je garde chez moi exactement q cent millions de francs burundais par exemple (QUESTION DE SECURITE PERSONNELLE?).
    « Le secret bancaire est imposé par la loi et doit être respecté par l’ensemble du personnel d’un établissement bancaire.
    Le secret bancaire, qui découle de l’obligation de respecter le secret professionnel dans le milieu bancaire, est une obligation à laquelle tout banquier est tenu et qui consiste à ne pas divulguer à un tiers les informations personnelles et bancaires qu’il détient sur ses clients.
    Ce secret professionnel doit être respecté que ce soit à l’égard :
    du montant des revenus du client ;
    du montant des avoirs détenus en banque par un client ;
    du niveau de recettes du client ;
    des opérations bancaires ou patrimoniales réalisées par un client ;
    de la situation du compte d’un client et des mouvements qui y sont réalisés… »
    https://banque.ooreka.fr/astuce/voir/485357/secret-bancaire#:~:text=Le%20secret%20bancaire%2C%20qui%20d%C3%A9coule%20de%20l%27%20obligation,personnelles%20et%20bancaires%20qu%27il%20d%C3%A9tient%20sur%20ses%20clients.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Dépités par nos députés

En décembre dernier, une députée a revendiqué, lors d’une séance de questions au ministre de l’Énergie, une station-service réservée uniquement aux élus, se plaignant d’être méprisée lorsqu’elle devait faire la queue. Ces propos ont profondément choqué l’opinion publique et ont (…)

Online Users

Total 2 202 users online