Elections 2020

«Que ces élections soient remportées par celui qui le mérite» dixit Faustin Ndikumana

19/05/2020 Felix Haburiyakira Commentaires fermés sur «Que ces élections soient remportées par celui qui le mérite» dixit Faustin Ndikumana
«Que ces élections soient  remportées par celui qui le mérite» dixit Faustin Ndikumana
Faustin Ndikumana : « On aura fait preuve de patriotisme si ces élections sont bien organisées »

Dans un point de presse de ce mardi, 19 mai, Faustin Ndikumana, expert en économie et gouvernance, appelle tous les Burundais à faire preuve de patriotisme pour que les élections soient crédibles et transparentes.

« On ne peut pas tirer le Burundi de cette situation de pauvreté et d’instabilité politique sans organiser des élections crédibles qui dotent le pays d’institutions légales, légitimes reconnues à l’intérieur et l’extérieur », a insisté Faustin Ndikumana. Selon lui, ces institutions vont mettre le pays sur les rails du développement et dès lors, le pays va retrouver le chemin de la stabilité. Il interpelle chaque Burundais à donner son apport. « On aura fait preuve de patriotisme si ces élections sont bien organisées ». Pour lui, ces scrutins peuvent être considérés comme le bout du tunnel, la fin de la traversée du désert. « La situation mérite un changement. Si on rate cette occasion, ça sera du recul ».

Quant au déroulement de la campagne électorale, cet expert estime qu’elle s’est bien déroulée malgré quelques cas d’intolérance politique. Celle-ci, explique-t-il, est beaucoup plus liée à la survie. La jeunesse est instrumentalisée parce qu’elle n’a pas d’emploi. Et d’explique l’intolérance politique par la pauvreté.

L’expert témoigne avoir vu deux forces politiques dominantes sur le terrain, le Cndd-Fdd et le CNL. Chacun des deux partis, fait-il savoir, s’attend à la victoire. C’est tout à fait normal,  dans toute compétition. Et de lancer un clin d’œil : « Que ces élections soient  remportées par celui qui qui le mérite ».

Des projets de société irréalistes

Du côté des projets de société, Faustin Ndikumana note un manque de maîtrise des vraies réalités de ce pays par les candidats. Ces derniers ont lancé des promesses, parfois irréalistes. « Les candidats ne maîtrisaient pas bien  l’état des lieux dans les différents secteurs ».

Pour M. Ndikumana, les Burundais s’attendent à une cohésion sociale qui garantit la réconciliation nationale et le retour des réfugiés. « Les Burundais veulent une relance économique centrée sur la reprise de la coopération, les principes de bonne gouvernance, la lutte contre la corruption ». Il faut des institutions fortes qui garantissent le respect des droits de l’homme, l’épanouissement du secteur privé.

M. Ndikumana compte sur les engagements des leaders de ces forces politiques dominantes. « Le candidat du CNL a vraiment égrainé  beaucoup d’éléments liés à son projet de société à la clôture de sa campagne électorale à Gitega. A l’ETS Kamenge, le  candidat du Cndd-Fdd a pris des engagements face à certains défis notamment la corruption, les droits de l’homme, l’intolérance, la pauvreté ».

Faustin Ndikumana estime que les leaders des deux partis dominants veulent changer la situation pour que le Burundi avance.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 618 users online