Vendredi 07 octobre 2022

Santé

Orthophonie, une solution aux troubles de langage

24/09/2019 Commentaires fermés sur Orthophonie, une solution aux troubles de langage
Orthophonie, une solution aux troubles de langage
Deo Ndayishimiye : «Pour se prévenir contre ces maladies chroniques, évitez une vie sédentaire »

A quatre jours de l’ouverture solennelle du Centre professionnel de kinésithérapie, C.P.Kiné, Iwacu est allé à sa découverte. Un accent particulier sur l’orthophonie, une première au Burundi.

«  Trois sur dix patients que nous accueillons ont des séquelles des accidents cardio-vasculaires, AVC », confie Deo Ndayishimiye, médecin physiothérapeute et directeur gérant du premier centre d’orthophonie au Burundi. D’après lui, les séquelles de l’AVC entraînent un traumatisme crânien qui aboutit en troubles de langage. D’où la nécessité du service d’orthophonie. Selon Ndayishimiye, l’orthophoniste dépiste, évalue, identifie et traite les troubles de la parole, du langage, de la communication, de la voix et de la capacité d’avaler autant chez les enfants que les adultes. Pour le médecin physiothérapeute, c’est dans l’optique de développer, restaurer ou maintenir la capacité de communiquer et d’avaler de la personne affectée afin son autonomie et son intégration dans ses activités familiales et socioprofessionnelles que ce département a été créé au centre professionnel de Kinésithérapie. Le seul au pays.

Services en médecine physique et de réadaptation

Il explique que l’AVC n’est pas une maladie comme telle, « c’est une complication due aux maladies chroniques ». Pour se prévenir de ces maladies, poursuit-il, il faut éviter une vie sédentaire. Ce physiothérapeute fait savoir que les séances de rééducation en orthophonie durent entre 3 et 6 mois, voire plus. Il demande aux patients de ne pas les interrompre mais aussi de respecter les conseils diététiques et éviter le stress.

En plus de l’orthophonie, ce centre offre des services en médecine physique et de réadaptation (MPR), en rééducation en traumatologie et orthopédie. Les services en neurologie, la kiné-respiratoire, l’uro-gynécologie et la psychologie clinique y sont aussi offerts.

Signalons que le Centre professionnel de kinésithérapie ouvrira solennellement ses portes ce vendredi 27 septembre à l’occasion de la journée mondiale de la kinésithérapie.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 933 users online