Lundi 04 mars 2024

Société

ONATEL : Moult défis à relever pour sa survie

20/01/2022 2
ONATEL : Moult défis à relever pour sa survie
La ministre en charge des télécommunications et le directeur général de l’Onatel

Les équipements vétustes, une licence d’exploitation expirée, une lourde dette et un problème d’un personnel pas très compétent, … telles sont les problèmes évoqués par le directeur général de l’Onatel, lors de la visite à l’Onatel effectuée, ce mercredi 19 janvier, par la ministre en charge des télécommunications.

Il est 9 heures et demie. La ministre arrive et visite différents services, les bureaux de plusieurs services sont presque vides. Dans un bureau de 8 employés, il n’y a que 2 employés présents. Dans le service informatique, il n’y a qu’un seul employé et des stagiaires.

Privat Kabeba, directeur général de l’Office national des télécommunications (Onatel), a tenu à expliquer à la ministre la situation de cette entreprise : « Nous avons une dette de plus de 100 milliards de BIF, dont 6 milliards des arriérés des salaires. De surcroît, nous avons besoin de 10 millions de dollars américains pour le renouvellement de la licence d’exploitation ».

Selon lui, l’entreprise n’engage plus pourtant les anciens partent à la retraite à une allure inquiétante. « Depuis 2017, nous n’engageons plus de nouveaux employés et nous enregistrons de nombreux départs. L’année passée 26 employés sont partis à la retraite et jusqu’en décembre, il y aura 22 départs de plus. En 2023, il y aura aussi 32 départs et en 2024, 30 employés ».

M. Kabeba fait savoir que certains services n’ont plus de titulaires. « Les mises en disponibilité sont beaucoup sollicitées ces derniers jours et viennent empirer la situation ».
Il affirme qu’il y a une grande nécessité d’embaucher les nouveaux employés pour qu’ils soient formés par les anciens avant qu’ils partent à la retraite. « Au cas contraire, cela sera un grand problème ».

Pour le redressement de cette entreprise, M. Kabeba trouve que l’Onatel peut miser sur l’investissement dans les projets innovants dont le ’’mobile money’’, l’optimisation du réseau Onamob par la couverture nationale et la modernisation du réseau fixe comme indiqué dans les recommandations de la retraite gouvernementale.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Mbundebahite

    D içi peu la Regideso et l’ONATEL tomberont en faillite.

  2. Nganyirande

    Monsieur Le Directeur Général, quel plan chiffré proposez-vous à votre ministre ? C’est vous le sachant non ? Il faut donner des analyses d’aide aux décisions à votre ministre.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 441 users online