Lundi 08 août 2022

Politique

Nouvel appel pour une manifestation contre le troisième mandat

17/04/2015 8

Les 5 partis d’opposition et les représentants des frondeurs du Cndd-Fdd ont réitéré leur mot d’ordre demandant à tous les citoyens burundais de descendre dans les rues, ce vendredi,  pour s’opposer contre ce qu’ils continuent de qualifier de « de force du Président Nkurunziza.»

Le dispositif policier est renforcé ©Iwacu
Le dispositif policier est renforcé ©Iwacu

C’est appel à coup travers les médias a été lancé tôt ce matin par l’ex porte-parole du chef de l’Etat, Léonidas Hatungimana. Lieu de rassemblement : la Place de l’Indépendance. Il conseille aux manifestants de se munir de sachets en plastic et des bouteilles d’eau pour pouvoir résister contre les gaz lacrymogènes. Signalons que la manifestation de ce mercredi pour s’opposer contre le troisième mandat du président Nkurunziza s’est soldé par un échec.

Nouvel appel, même dispositif de la police réactivé. Tous les grands axes menant au centre ville sont bien gardés avec un accent particulier au niveau des différents ponts. Les motards et les taxi-vélos ne sont pas autorisés à les franchir. La Permanence du parti Cndd-Fdd est fortement gardée.

Le centre ville est bien quadrillé, les policiers sont à chaque coin de rue. Un des camions extincteurs est bien garé en face de l’ancien marché central à l’endroit communément appelé «Bata », une place généralement très animé. La circulation est timide. Autour de la Place de l’Indépendance, le dispositif policier est renforcé, il y a même ce type de camion de la police muni d’un canon à eau.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. KAISER

    Connaissez-vous la différence entre la foi et l’idéologie ? Celui qui croit en quelque chose (ou en quelqu’un) se met en première ligne et paie de sa personne. Exemple : Che Guevara (en politique), Jésus (en religion). Celui qui brandit l’idéologie envoie les fils des autres à faire la guerre, à manifester, tandis qu’il attend tranquillement dans son divan de récolter les fuits du sang des ignorants. Exemple: dites-moi un fils de président européen ou USA, qui a jamais combattu au Vietnam, au Moyen Orient … Si l’opposition CROIT à ces manifestations, ses chefs doivent etre présents et en avant.

  2. mugabo

    Nayirekure, si non si la police peut maitriser les membres des 5 ou 6 partis, elle ne va pas maitriser le peuple Burundais moins l’Akazu autour de SE Nkrunzi, Gles Adolphe, Bunyoni et Ndakugarika.

    • vuganeza

      Quelle population?léonce wabonye ingene izuba ryariko rimubabura?Uwomubwira ngo agarukejo na hirya y’ejo ntiyogaruka!hihihiiiiii!

  3. aats

    est ce qu’ils ne voient pas que leurs efforts accoucheront d’une grande souris! Je crois qu’il est temps de se preparer aux elections!

  4. vuganeza

    Nibareke kuza barararika abiyerekana mu minsi y’akazi!Ewe léonidas urambabaje!

  5. kibwa

    « Ijambo ryama mu kanwa rigacika iknonda ». Au lieu de plancher sur un proje de société fort, tout ce petit groupe dits d’opposition ne fait que crier contre le mandat de quelqu’un qui finira par partir.
    S’ils ne laissent en paix
    Kibwa

    • TUGAY

      Quel type de projet peut-on faire dans un pays classé par l’ONU à très haut risque. Avant tout projet de dvpt, il faudrait d’abord stabiliser le pays et nous engager vertablement sur la bonne gouvernance. A ce moment là vous aurez des vrais politiciens avec des vrais projets de société. Ubu ni vya manyanga gusa.

      • Baobab

        @TUGAY
        « Avant tout projet de dvpt, il faudrait d’abord stabiliser le pays et nous engager vertablement sur la bonne gouvernance.  »
        Le problème est que nous sommes dans un cercle vicieux: pas de projet, pas de bonne gouverance et vice-versa.
        Comment voulez-vous une alternance dans une situation de sous-emploi? Celui qui quitte la mangeoire, il crève. Donc il va tout faire pour ne pas la quitter!
        S’il y vait plusieurs moyens de (bien) gagner sa vie dans ce pays , les politiciens s’accrocheraient moins à leurs postes (peut-être!). Moi je ne suis qu’un pauvre crédule!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 662 users online