Dimanche 18 avril 2021

Culture

Miss Burundi 2019 : flou autour de sa tenue

09/11/2019 Commentaires fermés sur Miss Burundi 2019 : flou autour de sa tenue

A peine lancé, la Fondation FEMIDEJABAT, Acopa-Burundi et Unabudi- Inyenyeri z’ Uburundi Kw’Isi yose, par un mémorandum, ont saisi les ministères de la Personne humaine et du Genre, de la Culture et du Tourisme. Elles demandent la suspension de l’évènement.

«… ayant constaté qu’au lieu de promouvoir l’épanouissement socio-économique de la fille burundaise, la tenue de Miss Burundi contribuerait à l’exclusion d’une partie de la société burundaise, nous demandons auxdits ministères de suspendre l’organisation de l’Edition 2019 de Miss Burundi», clament en subsistance ces organisations. Eu égard aux critères de sélection des candidates, ces dernières estiment que sa tenue suscite des interrogations sur sa transparence. Pour la simple raison « qu’ils ne tiennent pas compte des réalités socio-culturelles de la nation burundaise ».

Comme mesures accompagnatrices, elles demandent auxdits ministères la mise en place d’une commission nationale mixte chargée d’analyser les critères de sélection des candidates, l’élaboration des statuts des lauréates de Miss Burundi, ainsi que la mise en place d’un cadre légal qui régit cette compétition.

Dans ce mémorandum, en plus de déplorer que la société Miss Burundi Event ne dispose d’aucun partenariat avec une autre institution tierce, ces organisations ne comprennent pas pourquoi « la taille, tout comme l’âge ou les études seraient des obstacles à la participation ».

Des dés qui ne sont pas pour autant jetés. Lors du lancement de l’évènement, vendredi 1er novembre, Salvator Ntawemenyereye, cadre à l’Office National de Tourisme, a indiqué que la société Miss Burundi Event a leur entière bénédiction. « Apres étude des projets des candidats, nous avons le sien, parce qu’il est viable ».

Parmi les critères de sélection, les candidates doivent au moins mesurer 1m 65, peser au maximum 65 kg, avoir un âge compris entre 18-25 ans, et avoir terminé les études secondaires. Contrairement aux années antérieures, deux autres miss seront choisies. Il s’agit de miss Héritage et miss populaire. Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 15 novembre.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La grande muette invitée à redorer son image écornée

Ce ne sont pas des « faits divers ». Quelle mouche a piqué la grande « muette » ? L’armée burundaise occupe rarement les colonnes d’Iwacu. Elle s’exprime peu d’ailleurs. Mais jusqu’ici, la grande muette burundaise était relativement reconnue et (…)

Online Users

Total 1 190 users online