Samedi 25 mai 2024

Rénovat Ndabashinze

Journaliste

15/04/2024

Anagessa : Le souffle du changement ?

Dans une réunion avec tous les administrateurs provinciaux, communaux et les acteurs impliqués dans la campagne d’achat du maïs, le lundi 8 avril 2024, le Premier ministre, Gervais Ndirakobuca, a appelé, sous forme d’ultimatum, l’Agence nationale de gestion du stock de sécurité alimentaire, Anagessa à s’acquitter de sa dette envers la population qui lui a vendu du maïs. Une sortie qui mis du baume au cœur de la population et des activistes de la société civile. Ils espèrent que, désormais, l’Agence s’acquitte convenablement de sa mission

05/04/2024

Interview exclusive avec le Représentant-résident du FMI :« La dette publique du Burundi est soutenable mais à un niveau de risque de surendettement élevé »

Une croissance économique prévue de 4,3%, l’inflation qui devrait chuter à 22%, le différentiel du taux de change entre le marché officiel et parallèle qui continue à être abyssal, malgré les réformes en cours, l’indépendance de la BRB, la 2ème tranche de la FEC (Facilité de crédit élargie) qui peine à être décaissée, etc. Samuel Delepierre fait le tour d’horizon de l’actualité économique de l’heure.

29/03/2024

Le Réseau panafricain de solidarité des partis de l’opposition à la rescousse d’Agathon Rwasa

A travers un communiqué du 27 mars 2024, cette plateforme panafricaine de solidarité des dirigeants de l’opposition tire la sonnette d’alarme sur la détérioration de la situation des droits de l’Homme et des libertés civiles au Burundi. Elle implore le gouvernement du Burundi à cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures du principal parti de l’opposition, le CNL.

23/03/2024

Au coin du feu avec Eric Biribuze

Dans le Burundi traditionnel, le soir, au coin du feu, la famille réunie discutait librement. Tout le monde avait droit à la parole et chacun laissait parler son cœur. C’était l’heure des grandes et des petites histoires. Des vérités subtiles ou crues. L’occasion pour les anciens d’enseigner, l’air de rien, la sagesse ancestrale. Mais au coin du feu, les jeunes s’interrogeaient, contestaient, car tout le monde avait droit à la parole. Désormais, toutes les semaines, Iwacu renoue avec la tradition et transmettra, sans filtre, la parole longue ou lapidaire reçue au coin du feu. Cette semaine, au coin du feu, Éric Biribuze.

16/03/2024

Participation à la BAL | Dynamo : Le geste qui sauve n’a pas eu lieu

Dimanche 10 mars 2024, le club de basketball Dynamo a été contraint de renoncer à poursuivre la compétition de la 4e saison de la Basketball Africa League qui se déroule en Afrique du Sud. Motif: » avoir refusé de se conformer aux règles exigées en matière de maillots et d’uniformes. » Tous les amoureux du ballon orange au Burundi espéraient que la Fédération de basketball du Burundi (Febabu) allait voler au secours de Dynamo. Au contraire, à en croire les sources proches du dossier, elle a plutôt tout manigancé pour saborder leur participation.

20/02/2024

Dialogue national sur le financement de la santé : Pour plus d’efficience dans l’allocation des fonds

Du 12 au 14 février 2024, le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le sida a organisé un dialogue sur le financement du système de la santé par des ressources internes. Ce rendez-vous aura permis de passer en revue tous les défis auxquels fait face ce secteur et d’analyser ensemble certaines pistes de solutions. La problématique liée à l’allocation efficiente des fonds disponibles et au manque de leadership a retenu beaucoup plus l’attention des participants.

12/02/2024

Bourse du Burundi : Sera-t-elle viable ?

La Banque de la République du Burundi (BRB) et huit autres banques (Bancobu, BCB, BIJE, BGF, BHB, BDIF, BBCI et IBB) viennent de lancer, ce 26 janvier 2024, la Société Bourse du Burundi. Selon la BRB, c’est une autre source pour les financements de long-terme. Certains économistes doutent de la viabilité de ce projet sans des réformes économiques profondes.

11/02/2024

Faustin Ndikumana : « Un audit sur le fonctionnement des institutions du gouvernement s’impose »

En visite au Burundi du 11 au 21 janvier, la délégation du FMI se dit satisfaite du pas franchi par le gouvernement dans la mise en œuvre des réformes. En témoigne, la croissance économique qui devrait atteindre 4,3% et l’inflation qui devrait chuter à 22%. Un avis loin d’être partagé par le président de Parcem. Selon lui, le chemin est encore long.

08/02/2024

Société pétrolière du Burundi : Déjà, des interrogations avant qu’elle ne carbure…

Depuis l’adoption par le Conseil des ministres du 3 janvier 2024 du projet de décret portant statuts de la Société pétrolière du Burundi chargée de l’importation des carburants, plus d’un, notamment les pétroliers, se demandent si enfin la question liée aux pénuries récurrentes des carburants sera réellement résorbée au Burundi. Parviendra-t-elle aussi à mettre fin à l’opacité qui caractérise la gestion de ce secteur depuis un bon bout de temps ?

28/01/2024

Gitega vs Kigali : Des propos de trop ?

Après l’investiture du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en tant que champion de l’agenda Jeunesse, paix et sécurité de l’Union africaine, Evariste Ndayishimiye, président du Burundi, lors d’une conférence de presse, s’est entretenu avec la jeunesse congolaise. Un rendez-vous qui aura été marqué par sa sortie virulente contre le voisin de l’autre rive de la Kanyaru. Pour bon nombre d’observateurs politiques contactés, compte tenu du contexte, des propos malvenus.

19/01/2024

Le CNL, une organisation « terroriste » ?

Dans une correspondance datée, mercredi 17 janvier, adressée à la représentation légale du CNL, le ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique accuse ce principal parti d’opposition de « coalition et d’association avec les organisations terroristes ». Pour nombre de politiques interrogés, une sortie qui cache mal certaines velléités de verrouiller l’espace politique des échéances électorales de 2025 et 2027.

17/01/2024

Exode des médecins : ces départs qui n’en finissent pas

Invitée à répondre aux questions des sénateurs le mardi 9 janvier 2024, impuissante, la ministre de la Santé publique et la lutte contre le sida, Dr Lyduine Baradahana a reconnu que l’exode massif des médecins sera difficile à résoudre aussi longtemps que la question liée à leurs salaires ne sera pas maîtrisée. Les syndicats recommandent l’application de la loi qui régissait les dispositions particulières applicables au personnel du secteur de la santé.