Mardi 13 avril 2021

Archives

L’état de M. Mbonimpa est préoccupant

04/08/2015 15

Pierre-Claver Mbonimpa reste dans un état grave après la tentative d’assassinat hier dans la soirée. Ce matin, notre confrère Antoine Kaburahe s’est rendu sur son chevet.

Sur son lit,  torse nu,  allongé sur le côté, le vieux paraît encore plus fragile.
Sur son lit de souffrance, le vieux paraît encore plus fragile.

Ses filles, Zygène, Amandine, son épouse et quelques proches ont veillé toute la nuit. Tous ont les yeux bouffis de fatigue. La nuit a été longue. Sur son lit, torse nu, allongé sur le côté, le vieux paraît encore plus fragile.

Le vieux sage souffre énormément. Des perfusions fichées dans le bras, M. Mbonimpa tressaille de douleur, la joue est gonflée. Il ne peut pas parler. ” Il souffre beaucoup”, murmure Amandine, triste mais digne ». 8h 30, un brancard est apporté, M. Mbonimpa doit passer des radios. « En fait, en entrant, la balle a fait un trou au niveau de la joue gauche, on ne sait pas si elle est ressortie. Elle pourrait être logée encore au niveau du cou, c’est très gonflé, c’est la radiographie qui doit le déterminer », explique encore sa fille. Les brancardiers entrent. Dans la chambre, en silence, on s’affaire pour faire sortir le blessé. Ce n’est pas très facile, sa chambre se trouve au premier étage et il n’y a pas d’ascenseur.

Un petit cortège se forme, sur son brancard, les yeux fermés, le militant des droits de l’homme entouré de ses proches est emmené vers la salle de radiographie. A l’entrée de la salle, Albert Mbonerane, un autre militant des droits de l’homme est venu soutenir son ami.

La famille Mbonimpa vit dans la peur. « Hier soir après l’attentat nous étions terrorisés, il semble que les tueurs rôdaient et voulaient l’achever à l’hôpital. Heureusement des diplomates sont venus, notamment les Ambassadeurs de France, USA, des diplomates de l’Union Africaine, tous ont veillé avec nous. »

Des policiers ont pris position devant toutes les entrées de la polyclinique

Depuis hier dans la nuit, six agents veillent explique Zygène, une autre fille de Mbonimpa. Mais la famille n’est pas plus rassurée, elle souhaiterait que le président de l’Aprodh soit évacué à l’étranger pour être soigné en sécurité.

L’attentat avait été très bien planifié. Lundi soir, vers 18 h 10, alors qu’il rentrait chez lui, une moto a fait semblant de dépasser le véhicule de M. Mbonimpa. Arrivé à sa hauteur, le motard a tiré presque à bout portant.

Forum des lecteurs d'Iwacu

15 réactions
  1. Vuvuzela

    Mbonimpa shurwe ry’Imana, urwarukira nyaguhezagirwa!

  2. se

    Mutama PC Mbonimpa! Tubipfurije gukira ningonga kugira mubandanye kudutohoreza ibiriko birabera hano mwabuno burundi bwacu kuko vyarenze urugero.
    Imana ibafashe!

  3. mpemukendamuke Agathon

    Le pouvoir craint que Mbonimpa Pierre Claver ne fasse des révélations sur le crime d’ Etat que constitue l’assassinat du Général Nshimirimana. Il sait qui a envoyé la camionnette militaire a la gare du Nord pour attendre patiemment Adolphe Nshimirimana. Il est, en plus, le témoin privilégié des exécutions extra judiciaires massives en cours au Burundi. Si ce régime dictatorial reste en place pendant quelque mois, il ne restera que de la cendre au Burundi. Mais Jésus est encore vivant

  4. aray

    Barindiriye iki, pourquoi ne pas le tranferer au Kenya avant qu’il ne soit trop tard? !

  5. kariyo

    Contrairement aux nvlles faisant etat des blessures grave:moi je ne vois qu’une blessure au joue pas au bras ni au coup coe le disait bcp de journalistes!!!!
    Et si ce fut aussi un coup monté!!!

    • Christ

      Uyo ninde yanditse kwizina rya Kariyo?

      • meme

        numu pro peter ucuvyumva!!

    • Wise

      KARIYO tu es sadique

      • Verite Guess

        Kariyo est plus que sadique, il ou elle est purement et simplement un assassin parmi tant d’autres!!! Vous divaguer pcq vous avez rate Mbonimpa? Vous etes vous meme des rates!!!
        Que Dieu protege notre Mbonimpa. Il s’en sortira malgre vous Kariyo, je te jure.

    • bwengebuke

      Tu n.es pas un pervers sur les bords. Fais un effort d.humilité et de compassion envers l.un des dignes et vaillants fils de ce pays. Sois pas cynique.

    • Amédé

      Kariyo. C’est toi le médecin qui l’a examiné pour te permettre de sortir tes divagations? Quand on a rien à dire on la ferme.

    • Coup monte par your brain? Votre question est ridicule!

    • @Kariyo
      Je m´excuse mais vous devez être un grand malade pour avoir un cynisme pareil! Hein!! Un montage des journalistes??? Vraiment!!!!!

    • Yves

      mon dieu, comment est-ce possible d’imaginer un coup monté ? je vous souhaite de prendre également une balle dans la joue afin de voir ce que cela fait…

    • Buzubona

      @ Kariyo,

      Cet homme age de plus de 60 ans, est bien connu par la majorite des Burundais et etrangers comme une personne integre, qui defend tous les prisonniers sans peur. Il n’ a pas besoin de salir notre gouvernement en faisant des montages! Il est de ce genre aussi qui maitrise bien la parole, et n’a pas peur de donner son opinion quand c’est necessaire, inutile donc de lancer des mensonges. Toute personne qui veut tuer Monsieur Mbonimpa n’est pas vraiment ami du peuple Burundais.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 051 users online