Politique

Le No 2 des Maï-Maï Yakutumba avec plus de 30 miliciens seraient détenus au SNR

01/02/2018 Edouard Nkurunziza 1

Selon des sources dignes de foi, le commandant Ekanda dit ’’Baleine’’ ou ’’Draguila’’, chef en second du mouvement rebelle Maï-Maï Yakutumba, serait incarcéré au Service national de renseignement burundais (SNR). Il serait avec plus d’une trentaine de miliciens. Quatre parmi eux étaient blessés.

Des présumés combattants Maï-Maï au port de Rumonge

D’après ces mêmes sources, ces combattants se seraient rendus aux autorités burundaises ce mardi 30 janvier à Rumonge. Ils fuyaient les combats les opposant aux FARDC sur le territoire de Fizi situé au Sud-Kivu. C’est à l’Est de la République démocratique du Congo.

Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la Sécurité Publique, reconnaît 4 blessés présents sur le territoire burundais. Ils bénéficient des soins en province de Rumonge depuis vendredi dernier.

M. Nkurikiye estime que ce ne sont pas de rebelles. Car, fait-il savoir, ils seront enregistrés comme tous les autres réfugiés après le traitement.

Entre-temps, des Congolais continuent à arriver. Selon la Police, la province de Rumonge a accueilli plus de 200 réfugiés, mardi 30 janvier. Celle de Makamba, 86 mercredi 31 janvier.

Tous les réfugiés installés à Rumonge ont été transférés ce mercredi 31 janvier dans des centres de transit. Exception faite pour 20 dont les malades et leurs gardes.

Entre autres camps de transit, Gitara en commune Mabanda de la province de Makamba, Nyabitare en province Ruyigi et Songore à Ngozi.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Source du Nil

    La reciprocité en matière d’accueil des refugiés de part et d’autres du lac Tanganyika.C’est ça les réalités des pays des Grands -Lacs .

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 379 users online