Dimanche 26 juin 2022

Politique

Le No 2 des Maï-Maï Yakutumba avec plus de 30 miliciens seraient détenus au SNR

01/02/2018 1

Selon des sources dignes de foi, le commandant Ekanda dit ’’Baleine’’ ou ’’Draguila’’, chef en second du mouvement rebelle Maï-Maï Yakutumba, serait incarcéré au Service national de renseignement burundais (SNR). Il serait avec plus d’une trentaine de miliciens. Quatre parmi eux étaient blessés.

Des présumés combattants Maï-Maï au port de Rumonge

D’après ces mêmes sources, ces combattants se seraient rendus aux autorités burundaises ce mardi 30 janvier à Rumonge. Ils fuyaient les combats les opposant aux FARDC sur le territoire de Fizi situé au Sud-Kivu. C’est à l’Est de la République démocratique du Congo.

Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la Sécurité Publique, reconnaît 4 blessés présents sur le territoire burundais. Ils bénéficient des soins en province de Rumonge depuis vendredi dernier.

M. Nkurikiye estime que ce ne sont pas de rebelles. Car, fait-il savoir, ils seront enregistrés comme tous les autres réfugiés après le traitement.

Entre-temps, des Congolais continuent à arriver. Selon la Police, la province de Rumonge a accueilli plus de 200 réfugiés, mardi 30 janvier. Celle de Makamba, 86 mercredi 31 janvier.

Tous les réfugiés installés à Rumonge ont été transférés ce mercredi 31 janvier dans des centres de transit. Exception faite pour 20 dont les malades et leurs gardes.

Entre autres camps de transit, Gitara en commune Mabanda de la province de Makamba, Nyabitare en province Ruyigi et Songore à Ngozi.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Source du Nil

    La reciprocité en matière d’accueil des refugiés de part et d’autres du lac Tanganyika.C’est ça les réalités des pays des Grands -Lacs .

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 029 users online