Dimanche 07 mars 2021

Politique

Lusenda : le ventre vide et la peur au ventre

31/01/2018 Abbas Mbazumutima Commentaires fermés sur Lusenda : le ventre vide et la peur au ventre

Les réfugiés burundais du camp de Lusenda situé à 60 km au sud d’Uvira à l’Est de la RDC viennent de passer deux semaines sans vivres. Et comme si cela ne suffisait pas comme malheur, des crépitements d’armes se font entendre non loin de ce camp.

La distribution de vivres se fait attendre

La colère couvait depuis la semaine dernière quand il leur a été signifié qu’il fallait encore attendre l’assistance alimentaire. La distribution de vivres était annoncée pour la deuxième quinzaine de ce mois de janvier.

Une manifestation était prévue ce lundi, elle a été étouffée dans l’œuf. Des centaines de réfugiés s’étaient déjà rassemblés, les regards fulminants, quand un groupe de jeune a séquestré l’administrateur du camp. Il appelait ces réfugiés à la patience mais ces derniers ont continué à hausser le ton réclamant des vivres.

Craignant un débordement, les militaires assurant la garde dans ce camp ont tiré en l’air pour disperser ces manifestants. «Deux semaines sans vivres c’est intenable. Nous avons perdu tout espoir.

L’attente se fait longue. Si ce mois passe sans vivres, rien ne nous garantit qu’il y aura distribution pour février», se lamente Emmanuel Ntirampeba, représentant des réfugiés burundais de ce camp de Lusenda.

Selon lui, il y a des promesses que la distribution peut se faire d’un moment à l’autre. Mais ce qui est pire, déplore-t-il, c’est que les militaires assurant la garde ne laissent personne sortir du camp pour aller chercher quelque chose à se mettre sous la dent, ces derniers jours. «C’est suite à la situation d’insécurité prévalant dans les environs. Des affrontements entre les FARDC et les Maï-Maï sont signalés dans des localités situées à environ 25 km du camp».

Signalons que ce camp de Lusenda abrite environ 30 mille réfugiés burundais. Ils sont partis en exil suite à la crise politico-sécuritaire de 2015.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A qui profite l’adhésion de la RDC à l’EAC ?

« Un seul peuple, une seule destinée ». C’est la devise de la Communauté d’Afrique de l’Est plus connue sous son acronyme anglais d’EAC (East African Community). Lors du 21ème Sommet par vidéoconférence samedi 27 février, les Chefs d’Etat de (…)

Online Users

Total 1 003 users online