Jeudi 28 octobre 2021

Politique

Ceni : L’enrôlement des électeurs prévu au cours de ce mois

01/02/2018 Commentaires fermés sur Ceni : L’enrôlement des électeurs prévu au cours de ce mois

La Commission électorale nationale indépendante(Ceni) procédera à l’enrôlement des électeurs du 8 au 17 février. Cette opération se fera sur tout le territoire.

Prosper Ntahorwamiye : «Un répertoire national des centres d’inscription a été déjà validé».

Prosper Ntahorwamiye, porte-parole, l’a déclaré ce mercredi 31 janvier. «Les différents agents recenseurs vont faire l’enregistrement sur les centres d’inscription éparpillés dans tout le pays».

Un répertoire des centres d’inscription a été déjà validé. Il assure qu’il a été déjà porté à la connaissance de leurs partenaires électoraux.

A l’étranger, sa commission se fera aider par les missions diplomatiques et consulaires pour l’enregistrement des électeurs.

D’après M. Ntahorwamiye, la Ceni dépêchera des agents recenseurs auprès des missions de maintien de la paix : «Ils seront composés des cadres de la CENI et de ceux du ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants ».

Pour rappel, le référendum constitutionnel est envisagé au mois de mai prochain.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A défaut d’électricité, le Burundi veut la lumière sur Mpanda

« Honte, fiasco, etc. » L’opinion exprime sa profonde déception face au scandale du barrage hydro-électrique de Mpanda. Un gouffre financier de plus de 54 milliards francs burundais. Lors de sa descente sur lieux, le Chef d’Etat a qualifié de « honte » cette (…)

Online Users

Total 5 337 users online