Elections 2020

Jour 4/Verbatim/Ils ont dit

02/05/2020 Arnaud Giriteka Commentaires fermés sur Jour 4/Verbatim/Ils ont dit
Jour 4/Verbatim/Ils ont dit

Lors de son meeting tenu jeudi 30 avril en commune Butaganzwa de la province Kayanza, Agathon Rwasa, candidat à la présidentielle du parti CNL a mis en garde qui de droit contre toute tentative de trucage des élections. Verbatim d’un extrait de son discours.

  1. « Tubwirizwa gukora ibishoboka vyose itariki 20 ibintu bihinduke ku neza y’Abarundi n’Abarundikazi. Muze mubacunge. Baratwivye 2010, baradusubira. Ubu hawapimi ». .

Le 20 mai, nous devons faire tout ce qui est possible pour que le changement ait lieu dans l’intérêt des Burundaises et des Burundais. Soyez sur vos gardes. Ils nous ont volés en 2010. Ils ont même récidivé par après. Maintenant, nous en avons assez, ils ne peuvent pas rééditer ce qu’ils ont fait.

 

  1. « Ubu rero baramaze kumenya ko tuzobacunga sawa sawa. Bahinduye imvugo mugutera ubwoba  ngo CNL igatsinda ngo inkoho zirasohoka. Zirasohotse mbone. Nuko umuvugizi w’igipolisi aca avuga ngo mvuga imvugo ifobetse ngo dushaka kugwana. Nta ntambara dushaka murino  kino gihugu. Ntayo dushaka ». .

Désormais, ils savent que nous les avons à l’œil. Ils commencent à changer de langage, ils essaient de faire peur aux gens, ils disent qu’en cas de victoire du CNL, les canons des fusils sortiront. Qu’ils les sortent, j’en serai le premier témoin. Le porte-parole de la police m’a accusé d’user d’un double langage, il dit que j’appelle à la guerre. Non, nous ne sommes pas pour la guerre dans ce pays.

 

  1. « Rero abibesha ko borasa tuzobatoza intoki. Ehe ndabereke, Abarundi turi imiriyoni cumi na zibiri.Wewe naho woba ufise amapete angana gute, ntushobora gusumba imiliyoni cumi na zibiri. Ayo masasu data worasa mugabo yoguherana ». .

S’ils croient pouvoir ainsi semer le trouble, ils se trompent, nous les en empêcherons. A ceux-là, je dis solennellement : nous sommes 12 millions de Burundais, vous avez beau avoir des galons et plusieurs étoiles sur vos képis, vous ne pourrez jamais vaincre 12 millions de citoyens. Et ces balles, vous pouvez en tirer autant que vous voudrez, vous finirez par épuiser votre stock de munitions.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 256 users online