Mercredi 22 septembre 2021

Elections 2020

Campagne électorale 2020 : le Cnl alerte sur des irrégularités.

02/05/2020 Commentaires fermés sur Campagne électorale 2020 : le Cnl alerte sur des irrégularités.
Campagne électorale 2020 : le Cnl alerte sur des irrégularités.
Terence Manirambona, porte-parole du parti Cnl

Le parti Cnl, dans un communiqué daté de ce 1er mai, redoute que le fichier électoral ne soit biaisé : selon lui, la façon dont les agents de la Ceni distribuent les cartes d’électeurs est préoccupante. Terence Manirambona, porte-parole du parti, affirme qu’ils n’affichent pas les listes électorales, ce qui faciliterait la vérification des effectifs des personnes enrôlées.

Pour rappel, le retrait des cartes d’électeurs a commencé ce jeudi 30 avril pour se terminer le lundi 4 mai 2020. Dans la foulée, ce parti dénonce l’opacité qui entoure la mise en place des membres des bureux de vote. Il demande le strict respect du code électoral.

En ce qui concerne la campagne électorale en cours, le Cnl fustige le harcèlement de ses militants par certains administratifs. Il affirme que des Inyankamugayo sont emprisonnés, kidnappés et parfois empêchés de se rendre sur les lieux des meetings. Par conséquent, ces actions débouchent souvent sur des affrontements. Faisant au passage des blessés et des destructions de biens.

Par ailleurs, le parti d’Agathon Rwasa déplore le mutisme et l’inertie de la Ceni face aux abus de campagnes du parti Cndd-Fdd. Selon lui, le candidat du parti au pouvoir semble monopoliser tous les endroits stratégiques au grand dam des autres candidats.

En conclusion, le parti Cnl demande avec insistance à la Ceni de faire siennes toutes ses préoccupations en vue de garantir la transparence et l’équité du processus électoral.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 130 users online