Jeudi 29 septembre 2022

Sécurité

Gitega : interpellé par des hommes en uniforme, son corps retrouvé écrabouillé à Jimbi

24/10/2021 Commentaires fermés sur Gitega : interpellé par des hommes en uniforme, son corps retrouvé écrabouillé à Jimbi
Gitega : interpellé par des hommes en uniforme, son corps retrouvé écrabouillé à Jimbi
La photo de Gérard Bukuru qui circule sur les réseaux sociaux

Gérard Bukuru qui était blessé par l’explosion d’une grenade au quartier Nyamugari dans la nuit de ce samedi 23 octobre a été retrouvé mort à Jimbi, en zone rurale de Gitega. Son cousin lui aussi interpelé par la police reste introuvable dans les cachots selon sa famille.

Colère et stupéfaction à Nyamugari ce dimanche matin 24 octobre. Le corps de Bukuru Gérard, un fripier interpellé par la police hier soir après l’explosion d’une grenade à la 2ème avenue a été trouvé à Jimbi la tête criblée de balles.
Selon les témoins, il était aux environs de 21 heures quand une grenade a explosé chez un rôtisseur. Les éclats ont fait 7 blessés et la police a interpelé 3 personnes.

« J’ai été informée qu’il était parmi les blessés et qu’il est soigné au centre santé de Mucunguzi à une centaine de mètres du lieu du crime. Mais voilà que nous apprenons que son corps sans vie gisait à Jimbi ce matin », se lamente la sœur du défunt.

D’après cette dame, elle n’a pas d’informations précises sur les personnes qui l’ont sorti de ce centre de santé mais ce qu’elle a entendu, c’est qu’il a été amené par un pick-up identifié comme étant celui de la police.

Comme le malheur ne vient pas seul, Prosper Niyonizigiye, le cousin du disparu qui s’était dépêché sur ce centre de santé pour s’enquérir de la santé de son cousin lui aussi reste introuvable dans les cachots connus de la police jusqu’à ce matin d’après la famille.

Rencontré à mi-chemin lorsqu’elles allaient voir le chef de quartier pour savoir où est leur fils, la mère de Prosper Niyonizigiye affirme qu’ils ont cherché partout dans les cachots mais en vain.

« Nous somme désespérées, nous ne savons pas où il a été amené. Seulement, les dernières informations que nous avons ce qu’ils ont été tous amenés par la police après avoir été roués de coups », se lamente sa mère.

Pour cette famille, sans doute que ces deux hommes auraient été assassinés même s’il n’y a qu’un seul cadavre qui a été retrouvé. Autre fait troublant : « Difficile de comprendre pourquoi ils ont été sortis du centre de santé et pourquoi personne ne revendique cette arrestation ».

Selon la sœur du défunt, le quartier est petit et les gens se connaissent : « Je suis sûre que quelqu’un a reconnu au moins les personnes qui les ont d’abord tabassés puis embarqués manu militari. Mais je le comprends parfaitement, les témoins ne peuvent pas dire quelque chose par peur des représailles ».

Une anguille sous roche

Sauf que la police et l’administration reconnaissent l’arrestation de trois individus après l’attaque, personnes ne veut piper mot sur la mort de Gérard Bukuru.
Contacté par téléphone, le commissaire provincial de la police affirme qu’il n’a pas d’informations précises sur ce corps trouvé à Jimbi. Il n’infirme ni ne confirme que la personne morte avait été arrêtée avec les autres suspects.

Il n’indique pas non plus où est incarcéré Prosper Niyonizigiye. Et pourtant la population de Nyamugari à la 2ème avenue précise bien que ces deux personnes ont été embarquées par la police.

« Même si c’était pendant la nuit, nous sommes sûrs que c’était la police mais ne me demande pas si ce sont les policiers ordinaires ou le Service national de renseignements parce que tous étaient là », jure M.N. un habitant de ce quartier, il affirme qu’il est passé par là après l’attaque.

Même le chef de quartier ne nie pas avoir vu Prosper Niyonizigiye mais il n’a pas voulu préciser si le défunt aussi était soigné au centre de santé Mucunguzi.
Encore plus, la titulaire de cet établissement sanitaire ne donne pas d’indices sur ces deux personnes. Seulement elle nous a confié que les blessés ont été transférés à l’hôpital régional de Gitega sans donner des noms.

Des questions restent toujours sur les lèvres : qui a tué Gérard Bukuru après l’avoir sorti du centre de santé ? Où est son cousin Prosper Niyonizigiye ? Qui a lancé cette grenade ?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 799 users online