Samedi 29 janvier 2022

Sécurité

Au moins 70 personnes mortes en un mois

14/01/2022 0
Au moins 70 personnes mortes en un mois
Désiré Nduwimana : « Sur le champ, 38 personnes y ont perdu la vie et 69 ont été blessées, 8 autres sont mortes sur le lit d'hôpital »

Assassinats, incendies, accidents de roulage, … Ce sont les infractions qui ont prévalu avant, pendant et après les fêtes de fin de l’année. Selon le bilan de la police, de décembre 2021 au début du mois de janvier 2022, 71 personnes ont trouvé la mort.

« Un incendie est survenu dans la prison centrale de Gitega le 7 décembre 2021. Sur le champ, 38 personnes y ont perdu la vie et 69 ont été blessées, 8 autres mourront sur le lit de l’hôpital », indique OPC1 Désiré Nduwimana, porte-parole de la police nationale.

D’après lui, un autre incendie a ravagé 7 boutiques pendant la nuit du 1 au 2 janvier 2022 en commune Bukeye de la province Muramvya. Il n’y a pas eu de dégâts humains.
Le porte-parole de la police a fait savoir que le 3 janvier 2021 vers dix heures, un corps sans vie d’une dame de 67 ans a été découvert dans une chambre de l’Hôtel Porta Sion sis au quartier Gikungu Rural, zone Gihosha en commune urbaine de Ntahangwa de la Mairie de Bujumbura.

La victime s’appelle Eugénie Ntakirutimana, originaire de la commune Butaganzwa, colline Musema de la province Kayanza. « Visiblement, elle a été assassinée par asphyxie ou étranglement. Ses valises étaient ouvertes et les affaires éparpillées dans la chambre. Sa chambre était fermée à clé ».

Eugénie Ntakirutimana résidait en Belgique et était revenue au pays depuis le 12 décembre 2021. « Six individus ont été appréhendés pour des raisons d’enquêtes judiciaires

Le porte-parole de la police est revenu, entre autres cas, sur la mort dans la nuit du 2 janvier 2022 de Dyne Irambona, une fillette de 5 ans. C’était sur la colline Gashasha de la zone Gatete en commune et province Rumonge. « Un mur de la maison s’est écroulé sur elle alors que son père tentait de se suicider suite à des querelles avec sa femme. Cette dernière était mécontente que son mari n’ait pas été capable de lui acheter de nouveaux habits à porter le jour du nouvel an. » Les deux parents sont poursuivis par la justice.

OPC1 Désiré Nduwimana indique également que du 18 au 24 décembre 2021, 15 Rwandais ont été arrêtés sur le sol burundais. « Ils disaient qu’ils fuyaient la campagne de vaccination contre la Covid-19 qui est en cours dans leur pays. Ils ont été refoulés dans leur pays d’origine ».

Accidents de roulage et lutte contre les stupéfiants

D’après le porte-parole de la police, le commissariat provincial de Rumonge a effectué, le 9 janvier 2022, une opération de patrouille nocturne au quartier Iteba et a mis la main sur 17 bidons contenant 580 litres de mazout volé à la société Sogea-Satom.
Le lendemain, une opération de fouille-perquisition a été menée dans le quartier Nkayamba de la même ville. 15 bidons contenant 520 litres de mazout, 1 bidon de 20 litres d’essence et 3 contenants vides de 250 litres chacun trouvés dans le stock de la station-service chez M. Tite du quartier Nkayamba ont été saisis. « Précisons que du 9 au 10 janvier 2022, la quantité totale du carburant saisi s’élève à 1.100 litres de mazout et 20 litres d’essence ».

Concernant la lutte contre les drogues et stupéfiants, la police indique avoir saisi au total 27 kg de chanvre à fumer dans la région nord du pays dont 23 kilos à Kayanza, 3 kilos à Ngozi et 1 kilo à Kirundo.

Quant aux accidents de roulage, 8 cas ont été enregistrés dans la région Est. Le bilan est de 4 personnes tuées et 14 autres ont été blessées. « La police nationale tient à rappeler à la population burundaise qu’en cas de problème, tout citoyen qui nécessite un secours peut appeler à tout moment et à partir de tous les coins du pays, au 413, numéro vert de la police nationale », rappelle le porte-parole de la police.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Recrutement. Une épine dans le pied des entreprises publiques

Les défis soulevés par les directeurs généraux de la Régie nationale des postes (RNP) et de l’Office national des télécommunications (ONATEL) lors de la visite de la ministre en charge de la Communication sont énormes. D’aucuns se demandent si ces (…)

Online Users

Total 4 204 users online