Elections 2020

Elections 2020 :«Il faut une composition inclusive des responsables des bureaux de vote», dixit Gaston Sindimwo

10/05/2020 Abbas Mbazumutima Commentaires fermés sur Elections 2020 :«Il faut une composition inclusive des responsables des bureaux de vote», dixit Gaston Sindimwo
Elections 2020 :«Il faut une composition inclusive des responsables des bureaux de vote», dixit Gaston Sindimwo
Un bain de foule

Le candidat de l’Uprona à la présidentielle, en même temps premier vice-président de la République, demande à la Ceni de revoir la composition des responsables des Bureaux de vote. Il battait campagne ce samedi 9 mai 2020 à Ruyigi.

« Il faut que tous les partis politiques en lice soient représentés », a-t-il lancé au Stade Uhuru du chef-lieu de cette province Ruyigi. Il est arrivé au stade de Ruyigi en tête de peloton, du haut de son tout-terrain rutilant de campagne à son effigie et aux couleurs rouge-blanc de son parti.

Ses partisans venaient de faire une marche de plus de 3 km au chef-lieu de la province Ruyigi, agitant des fanions aux couleurs de l’Uprona et à l’effigie de leur candidat.

Ce groupe s’est joint aux autres militants déjà présents au stade, sous des chansons de campagne de ce parti balancées par des baffles montées sur des pick-up.

Dans la tribune d’honneur, des candidats aux législatives, aux communales, et de nouveaux adhérants à l’Uprona venus du Bujumbura dit rural, des anciens membres du Palipehutu FNL. C’est Gaston Sindimwo en personne qui les a présentés aux Badasigana venus le soutenir.
Dans son mot, il a promis, une fois élu, un habitat décent à tous les Burundais, deux vaches par ménage, des routes asphaltées. « Pas des pavés », a-t-il martelé.

Gaston Sindimwo a également promis de renouer les relations diplomatiques notamment avec les voisins. Parmi ses promesses électorales, il y a la gratuité des soins, le démarrage du barrage sur la Kayongozi, la recherche des restes de l’épouse de Rwagasore, héros de l’indépendance et de Rémy Gahutu, leader du Palipehutu, assassiné en Tanzanie. « C’est pour sceller la réconciliation et pouvoir vivre dans un pays paisible, sans peur. Il faut briser la peur ».

« Il n’y a plus d’observateurs internationaux »

Mais comme leitmotiv de ce candidat de l’Uprona à la présidentielle, l’appel lancé à la Ceni pour qu’il y ait des élections crédibles. « C’est déplorable d’organiser des élections sans d’observateurs internationaux ni régionaux. Il va falloir surveiller nous-mêmes le déroulement des élections pour qu’elles soient crédibles. Cela sera difficile, parce que la composition des responsables des bureaux de vote est à majorité Cndd-Fdd ».

L’artiste appelé ’’Gentil Wakoloni’’ qui a retourné sa veste

Pour Gaston Sindimwo, ce qui va sortir de ces bureaux n’engagera pas l’Uprona. « C’est grave, on prend 45% du parti au pouvoir, 25% de l’administration. Le Cndd-Fdd et l’administration, c’est la même chose », a-t-il lâché.

« Pour les autres partis politiques, c’est 2%. Il fallait mettre les partis les plus représentatifs. Nous voulons des élections crédibles. Cela ne sera pas facile d’autant plus qu’il n’y a plus d’observateurs internationaux».

D’après ce candidat de l’Uprona à la présidentielle, il ne faut pas qu’il y ait fraude électorale. « S’il faut gagner, il faut gagner dans la transparence et s’il faut perdre, il faut perdre dans la transparence ».
« Gaston Sindimwo est le deuxième Rwagasore », a scandé l’artiste connu sous le nom de Gentil Wakoloni, hier chantre convaincu et zélé du Cndd-Fdd.

Sous une salve d’applaudissements, cet artiste n’a pas manqué de vilipender voire vouer aux gémonies le groupe des Upronistes pro Cndd-Fdd sous la houlette d’Isidore Mbayahaga.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, la guerre est enfin déclarée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19, la guerre est enfin déclarée

« Volte-face, Revirement total, changement de cap … » Des réactions ont fusé de partout après la déclaration du président Evariste Ndayishimiye sur la lutte contre le coronavirus lors de la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement. « (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 554 users online