Santé

«D’ici 2030, on pourrait être en dessous du seuil d’alerte de 40% fixé par l’OMS»

30/10/2019 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur «D’ici 2030, on pourrait être en dessous du seuil d’alerte de 40% fixé par l’OMS»
«D’ici 2030, on pourrait être en dessous du seuil d’alerte de 40% fixé par l’OMS»
Le directeur des programmes au ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida au cours de son intervention.

C’est l’annonce faite par le directeur des programmes au ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida à l’occasion d’un atelier animé, mardi 29 octobre, et portant sur la malnutrition aiguë.

Fidèle Nkezabahizi répondait au bilan actuel relatif à un rapport d’enquête coordonné par le ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida et publié en juillet 2018. Cette étude avait fait état d’une situation alarmante en matière de malnutrition chronique: Près de 60% d’enfants de 0-59mois sont atteints de carence pondérale (un chiffre dépassant de loin le seuil d’alerte de l’OMS fixé à 40%) dont 1/4 dans sa forme aiguë.

Ce rapport de 209 pages avait également révélé que sur les 46 districts sanitaires répertoriés, 18 sont au rouge avec notamment deux communes Kiremba et Buhiga qui comptabilisent respectivement 41,9% et 40, 5% d’enfants souffrant de malnutrition chronique.

Face à ces données collectées par son ministère, le Directeur des programmes a déclaré que les dernières études effectuées par le ministère datant de 2019 font état d’une diminution de la malnutrition chronique chez les enfants de 0-59mois de l’ordre de 2%. «Si le ministère poursuit sur cette lancée, on pourrait être en dessous du seuil d’alerte établi par l’OMS d’ici 2030». M. Nkezabahizi a défendu que l’accès à ce résultat découlera de «la conjugaison des efforts de divers acteurs qui œuvrent dans le domaine de la malnutrition qui est multisectoriel». Et de citer «la création d’une plateforme multisectorielle de sécurité alimentaire de nutrition» regroupant son ministère et celui de l’Agriculture et logée à la deuxième présidence.

Il a aussi informé que «des interventions communautaires» sont en cours dans tout le pays à travers «les mamans lumière» et «les foyers d’apprentissage et de réhabilitation du personnel» (FARP) qui agissent auprès des ménages. «Les enfants atteints de malnutrition chronique sont pris en charge au niveau des FARP et ceux souffrant de malnutrition aiguë sont orientés vers les structures de santé».

Cet échange a vu la participation de plusieurs organismes impliqués dans la lutte contre la malnutrition tels l’UNICEF et le PAM.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 701 users online