Samedi 18 septembre 2021

Sécurité

Croix-Rouge : Formation en premiers secours pour une bonne sécurité routière

09/09/2021 1
Croix-Rouge : Formation en premiers secours pour une bonne sécurité routière
Anselme Katiyunguruza : « Peu de conducteurs ont des connaissances en premiers secours »

La Croix-Rouge Burundi a constaté que des personnes accidentées meurent suite au manque de premiers secours. Cela a été dit dans un atelier qu’elle a organisé ce mardi 7 septembre.

Plus de 1.3 millions de morts dus aux accidents de route dans le monde et entre 40 et 50 millions dans les pays en voie de développement. Si ce rythme se poursuit, d’ici 2030, plus de 2.4 millions, selon les prévisions de l’organisation mondiale de la santé.

« Au Burundi, 4.447 accidents routiers ont été recensés en 2020. Toutes les victimes ont besoin de premiers secours », a précisé Anselme Katiyunguruza, secrétaire général de la Croix-Rouge du Burundi.

Il a indiqué en outre que ce n’est pas seulement ces derniers qui ont besoin de premiers secours, même ceux qui ont des malaises en cours de voyages, en ont besoin. « Le manque de premiers secours peut aggraver l’état de santé des blessées ».

M. Katiyunguruza déplore le fait que très peu de conducteurs ont des connaissances en premiers secours et encore moins dispose des trousses de secours dans leurs véhicules. Cela aggrave le risque de décès des personnes blessées.

Il a tenu à préciser que cette activité avait pour but d’informer, de sensibiliser et de mobiliser les parties prenantes sur les mesures à prendre pour une bonne sécurité routière.

Toutes les parties prenantes ont recommandé qu’un certificat de formation en premiers secours soit obligatoire avant l’obtention d’un permis de conduire et veiller à la détention d’une trousse de secours dans tous les véhicules.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. arsène

    Les cours de premiers secours devraient être un préalable à l’obtention du permis de conduire. Dans certains pays européens, il faut avoir déjà suivi ces cours pour obtenir un rendez-vous pour l’examen théorique – qui par ailleurs peut comprendre des questions sur … les premiers secours.

    Avant de passer l’examen pratique, il faut encore suivre des cours de sensibilisation. Les deux formations durent environ 20 heures.

    Ces formations influent positivement sur la conduite, le comportement vis-à-vis des autres usagers de la route et bien évidemment permettent de sauver des vies.

    Mais cela ne fonctionne que dans des pays où le permis n’est délivré qu’aux personnes qui ont prouvé leur capacité de conduire, ce qui est loin d’être le cas au Burundi

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 183 users online